HIGUCHI Tachibana Académie Alice (l') Vol.21

ISBN 13 : 9782723480734

Académie Alice (l') Vol.21

Note moyenne 4,51
( 551 avis fournis par GoodReads )
 
9782723480734: Académie Alice (l') Vol.21

L'Académie Alice - Volume 21

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Le voyage dans le passé vire dans l'émotion la plus totale lorsque Mikan et les autres découvrent de quelle dramatique manière s'est achevée la relation amoureuse entre Yuka et Yukky, et en voyant la mère de notre héroïne contrainte de fuir l'académie en laissant tout le monde derrière elle. Pourtant, Yuka n'est pas tout à fait seule: dans son ventre grandit Mikan, le fruit de son amour avec Yukky. Et après avoir laissé derrière elle, notamment un Narumi et un Shiki brisés, et alors qu'elle doit désormais faire face aux sbires envoyés par Kuonji qui la traquent partout, un autre personnage est pourtant là pour lui venir en aide.

Ce personnage, c'est Kaoru, senpai de Yuka et future mère de Natsume, devenue journaliste freelance et bien décidée à en finir avec les clones de Kuonji, infiltrés partout pour asseoir le pouvoir du directeur du primaire. Un Kuonji dont on continue donc de découvrir les plans, tandis que se précisent les tenants et aboutissants de la lutte contre celui-ci, et alors que Tachibana ne manque pas de développer en subtilité la profonde relation amicale entre Yuka et Kaoru, que l'on est d'ailleurs heureux de retrouver aussi forte et toujours aussi charismatique.
Preuve d'un flashback toujours aussi parfaitement maîtrisé, Tachibana parvient ici à entremêler les informations sur tout ce qu'elle a mis en place, de la liaison si dense entre Yuka et Kaoru à la répercussion de celle-ci sur Mikan et Natsume, qui semblaient définitivement destinés à se rapprocher, en passant par la lutte contre les clones de Kuonji et les liens établis avec des événements présents plusieurs tomes auparavant, comme la présence de Yuka au sein de l'organisation terroriste Z, le tout en conservant une fluidité totale et une grand logique narrative. La mangaka épate à nouveau tant son récit est cohérent et rien n'est oublié.

Pour autant, si les éléments-clés sont encore nombreux dans la fin de ce flashback, ce volume met avant tout au premier plan la raison qui a poussé Mikan à accepter de faire ce voyage temporel: la découverte de tout ce que sa mère a subi, et de tous les sacrifices qu'elle a pu faire pour la protéger de l'académie. Alors qu'avec la mort de Yukky, on pensait le plus dur passé pour Yuka, bien des retrouvailles, rencontres et événements dramatiques l'attendent pourtant encore ici. Retrouvailles avec une famille qui l'a oubliée depuis longtemps et qui ne sait guère quoi faire avec elle, puis avec son amie Kaoru, qui l'aidera à accoucher, renforçant encore un peu plus le lien entre les deux femmes. Rencontre avec le grand-père de Mikan, puis retrouvailles avec celui qui deviendra l'un de ses plus proches alliés après que ce dernier ait quitté l'académie sans prévenir pour aller épauler en silence celle qu'il aime. Aucun personnage n'est oublié, aucun drame non plus, et l'inévitable séparation de la mère et de sa fille, précédée d'une nouvelle disparition brutale (où Tachibana n'a besoin que d'une petite page pour figer le lecteur), est un ultime exemple de tout ce que Yuka a pu faire pour préserve Mikan, la seule preuve qui lui reste que Yukky a bien été à ses côtés.

La fin du flashback, nous la suivons, plus que jamais, en compagnie de Mikan et des autres. Et parmi ceux-ci, difficile de ne pas être touché par un Natsume qui découvre une autre facette d'une mère qu'il a à peine connue. Du côté de nos héros spectateurs aussi, rien n'est oublié. Au fil de la découverte du lien de plus en plus fort entre Yuka et Kaoru, c'est également la relation entre Mikan et Natsume qui grandit, au grand dam de Luca qui ne peut que se résigner. Alors que nos héros comprennent enfin avec stupeur quel est le véritable type de l'alice de Natsume, il ne faut pas plus que quelques regards touchants et une poignée de dialogues bienveillants à Higuchi Tachibana pour mettre fin au triangle amoureux de son manga, mettant avant tout en avant toute la force des sentiments, amoureux ou amicaux, qui peuvent unir Luca, Natsume et Mikan.
De manière générale, on ne peut qu'apprécier, une nouvelle fois, la parfaite mise en avant de la puissance des liens unissant les personnages. En dehors du triangle amoureux, on reste conquis, après la décision prise par Mikan vis-à-vis de sa mère, par la force qui se dégage à nouveau de l'amitié presque fusionnelles entre Mikan et Hotaru, mais aussi par la bienveillance que tous montrent envers notre héroïne.

Alors que ce retour sur le passé de l'académie a duré assez longtemps, rarement un flashback de shôjo n'a semblé aussi proche de la perfection, tant Higuchi Tachibana maîtrise tout de bout en bout, abordant tout ce qu'elle a mis en place sans passages inutiles, et évitant (de justesse par moments, certes) de sombrer dans le mièvre via la relation Yuka/Yukky, ou même dans l'excès de pathos.

Après quelques volumes riches en émotion, l'heure est venue pour nos héros de regagner le temps présent, où une très mauvaise surprise les attend. Pas question pour Tachibana de faire retomber la tension après la fin de son flashback: le retour dans le présent jette directement nos héros dans la dure réalité. Quelques images, comme des Bouclettes et Kitsuneme inanimés derrière des barreaux, font monter la tension, et l'on reste frustré face à une toute dernière page proposant un joli climax et annonçant encore bien des rebondissements.


Koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur :

Tachibana Higuchi (???) est née le 16 mars 1975 à Kyôto.

C'est en suivant des études supérieures à l'université dans le domaine artistique qu'elle commence à dessiner des mangas.

Si, dans un premier temps, elle n'exerce que pour son simple plaisir à travers de courts essais, c'est après avoir obtenu son diplôme qu'elle décide de tenter sa chance en envoyant à un éditeur une oeuvre complète.
Elle débute donc sa carrière dans le milieu du manga en 1996, avec la parution dans le mensuel Bessatsu Hana to Yume (un magazine complémentaire du Hana to Yume) de l'histoire courte 5 Gatsu no Sakura (5?? / les Cerisiers de Mai ).

Par la suite, elle ne s'écarte pas du shôjo et reste chez Hakusensha. Elle publie en décembre 1999 Swan Lake, un recueil de trois nouvelles s'inspirant plus ou moins de contes de fées.

En 2000, Tachibana Higuchi entame toujours dans le Hana to Yume sa première série, M to N no Shôzô, une comédie romantique scolaire qui trouvera sa conclusion deux ans plus tard, à l'été 2002, après six volumes.
Enfin, vient ensuite l'arrivée de L'Académie Alice (Gakuen Alice ?????), toujours en cours.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 13,32

Autre devise

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

HIGUCHI Tachibana
ISBN 10 : 2723480739 ISBN 13 : 9782723480734
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827234807340000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 13,32
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais