Les trognes : L'arbre paysan aux mille usages

 
9782737348846: Les trognes : L'arbre paysan aux mille usages
Présentation de l'éditeur :

Tout le monde a vu un jour ou l'autre une trogne sans le savoir ? ! Toutefois combien de personnes savent qu'il s'agit d'un arbre régulièrement taillé ?
Les trognes, appelées aussi têtards, têteaux, tronches, émondes, émousses, rousses, cosses ou chapoules... sont les témoins d'une longue histoire entre l'homme et le végétal.
Elles ont joué un rôle essentiel dans l'économie paysanne partout en Europe dès l'Antiquité, en fournissant en permanence du bois de chauffage, du fourrage, des outils... Mais, depuis les années 1950, la mécanisation de l'agriculture et la généralisation des énergies fossiles « ?bon marché» ont conduit à la destruction et à l'abandon des trognes.
Aujourd'hui les préoccupations environnementales soulignent leur importance, comme source d'énergie renouvelable et comme espace de biodiversité exceptionnel.
Ce livre est une invitation à découvrir la culture et l'intérêt écologique de ces arbres oubliés. Il nous donne des clés pour comprendre ce formidable patrimoine végétal et faire en sorte qu'il retrouve sa place dans le paysage.

Illustrateur naturaliste, Dominique Mansion travaille depuis plus de vingt ans pour l'édition (Actes Sud, Gallimard, Nathan, Institut pour le développement forestier, Rustica Hebdo, Géo...).
Militant pour la haie et le bocage, il est un ardent défenseur de la biodiversité. Il oeuvre bénévolement à la Maison botanique de Boursay, qui a organisé en 2006 le premier colloque international sur «les trognes en Europe ?». Depuis 1999 où son «jardin des trognes ?» avait été très remarqué au festival international des jardins de Chaumont-sur Loire, il a constitué une banque de données unique sur le sujet des trognes, à la fois sur le plan technique mais aussi artistique. Il est l'auteur de nombreux ouvrages aux Éditions Ouest-France : l'Agenda nature (annuel), L'herbier du bord de mer, L'herbier des villes, Nature comme paradis...

Extrait :

On doit dire ce qu'étaient les trognes car on n'en parle pas assez»

Gille Lapouge, «Le bois des amoureux», Albin Michel, 2006

Quelle horreur ces arbres mutilés !» C'est bien ainsi que la majorité de nos concitoyens considèrent aujourd'hui les trognes, émondes, saules têtards et autres têteaux qu'ils voient dans nos paysages ruraux ou urbains. Réaction bien naturelle dans une société où l'arbre est d'abord devenu sujet d'ornement et de loisir, confié aux professionnels du paysage ou aux gestionnaires de la forêt. L'arbre paysan qui, pendant des siècles, a offert sa ramure pour la subsistance de millions de personnes est un mal-aimé. Ses formes tourmentées et noueuses dénotent face à la noblesse de l'arbre forestier au tronc élancé et lisse ; ses bourrelets disgracieux dérangent, sa beauté sauvage, silhouette animale ou humaine, inquiète. À l'ère de la taille douce, il s'oppose aux canons arboricoles actuels. Et pourtant, les trognes figurent parmi les plus vieux arbres d'Europe, comme si leur taille régulière et sévère prolongeait leur existence au lieu de l'abréger. Formidables réserves de biodiversité, marqueurs des paysages ruraux et urbains, «centrales» à production renouvelable... Elles commencent à retrouver une place récemment confisquée par une économie dispendieuse, insouciante de l'avenir. Après avoir lu cet ouvrage, votre regard sur le paysage et les arbres ne sera plus le même et suscitera peut-être des envies jusqu'alors impensables : créer des trognes !

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande