9782749237237: Les phobies
Extrait :

Introduction

Les manifestations phobiques de l'enfant mettent en évidence leur paradoxe : si elles mobilisent initialement ceux qui l'entourent d'une manière impérative, elles leur semblent pourtant incompréhensibles puisque l'angoisse est fréquemment suscitée par une situation ou un objet du quotidien.
Chez le jeune enfant, il s'agit souvent de difficultés transitoires et habituelles ; elles se rencontrent dans un temps logique de structuration. L'accueil et les réactions de l'entourage sont déterminants pour leur résolution ; soit ils permettent à l'enfant un franchissement dans l'acquisition de son autonomie ; soit, à l'inverse, ils contribuent à le laisser dépendant de son symptôme. La prise en compte de la singularité que l'enfant n'arrive pas à affirmer par les adultes concernés est donc essentielle pour son devenir ; nous l'avons déjà constaté dans d'autres manifestations de souffrances psychiques.
Ces moments phobiques correspondent à un temps de franchissement, lorsque l'enfant quitte son statut d'objet choyé, de «petit trésor», pour passer à un statut de sujet dans un rapport à la castration. Plus largement, les manifestations phobiques peuvent surgir au moment d'un certain engagement vers une vie «adulte» (entrée dans les étapes symboliques de la vie scolaire, choix d'études, éloignement du milieu familial, séparation amoureuse, etc.).
Nous pouvons avancer que toute manifestation phobique révèle d'abord un rapport particulier et problématique du sujet à l'espace, même dans les phobies d'objet. L'objet phobique fait alors écran et masque la nécessité pour le sujet d'un point dans l'espace qui puisse l'ordonner, comme le fait un point de fuite dans la construction d'un tableau.
Qualifiée d'«hystérie d'angoisse» chez S. Freud, pointée comme «plaque tournante» par J. Lacan, cette «maladie de l'imaginaire», telle que C. Melman la désigne, se caractériserait par l'appui qu'un sujet, en mal de repère symbolique, irait chercher dans l'imaginaire.
J. Lacan a mis en évidence, à propos du petit Hans, que l'enfant pris dans des mécanismes phobiques est dans un lien imaginaire de continuité, un lien métonymique, à l'objet désiré. Un tel lien se substitue à un rapport d'ordre symbolique à un objet perdu devenu inaccessible du fait que l'enfant parle, par l'opération de la métaphore. L'angoisse surgit quand la nécessité du recours à cette opération symbolique révèle sa défaillance et les insuffisances d'une stratégie de substitution. De fait, malgré sa capacité à apprivoiser l'angoisse dans un premier temps, cette diversion se montre inefficace : les limites qui ne sont pas posées dans le symbolique s'imposent de façon envahissante dans le réel.
L'exubérance et la fréquence des manifestations phobiques aujourd'hui nous semblent être une des conséquences de la labilité des repères symboliques dans l'espace social actuel qui est le champ d'injonctions en tous genres (écrans et caméras omniprésents, gadgets parlants, labyrinthes commerciaux ou autoroutiers truffés de panneaux indicateurs, notations et évaluations scolaires, compétitions sportives, etc.).
Cette précarité des repères de la vie sociale alimente pour le sujet l'illusion qu'il pourrait ne pas payer le prix de son inscription dans le symbolique, mais elle le laisse désemparé et angoissé devant ces signes qui sonnent pour lui comme des impératifs. Les exigences et la rigueur du discours de ceux qui sont mobilisés par ces manifestations sont les conditions de résolution de ce qui s'avère être une impasse pour le sujet. L'interlocuteur de l'enfant est alors éprouvé, et mis à l'épreuve par et dans ce qui fait consistance pour lui.
Cet ouvrage développe les tâtonnements de l'enfant dans sa recherche d'un équilibre à trouver et propose des repères cliniques et théoriques soutenant la pratique professionnelle de chacun.

Présentation de l'éditeur :

Confrontés aux manifestations phobiques de l'enfant, les parents et les professionnels se trouvent désemparés et ont besoin de repères et d'outils de pensée pour ne pas ni les banaliser, ni les dramatiser. Au-delà de simples ajustements du cadre de vie, l'objectif est de trouver les leviers pour éviter qu'elles n'invalident la vie de l'enfant comme celle de son entourage. La compréhension de la structure de ces symptômes est bien souvent la condition de leur résolution.

Chez le jeune enfant, les phobies, fréquemment provoquées par une situation ou un objet du quotidien, marquent des difficultés transitoires et habituelles ; elles se rencontrent dans un temps logique de structuration. Ces moments phobiques peuvent correspondre à un temps de franchissement, lorsque l'enfant quitte son statut d'objet choyé, de «petit trésor», pour passer à un statut de sujet dans un rapport à la castration. Ils apparaissent parfois lors d'un certain engagement vers une vie «adulte» (entrée dans les étapes symboliques de la vie scolaire, choix d'études, éloignement du milieu familial, séparation amoureuse, etc.).

Cet ouvrage analyse comment la phobie envahit la vie sociale des enfants et de leur entourage, comment elle met en cause les apprentissages, éprouve le rapport du sujet à la lettre (notamment chez les «décrocheurs scolaires»), élude les questions de la sexualité. Il montre les tâtonnements de l'enfant dans sa recherche d'un équilibre à trouver et propose des repères cliniques et théoriques pour soutenir la pratique des professionnels de l'enfance.

Marika Bergès-Bounes, Sandrine Calmettes-Jean, Catherine Ferron, Jean Marie Forget et Christian Rey sont psychanalystes, membres de l'Association lacanienne internationale. Cet ouvrage rend compte du travail réalisé par l'École de psychanalyse de l'enfant à Paris (EPEP).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Catherine Ferron; Collectif; Jean marie Forget; Marika Bergès-Bounes; Sandrine Calmettes-Jean
Edité par Erès (2013)
ISBN 10 : 2749237238 ISBN 13 : 9782749237237
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Librairie Vent d'Ouest
(Nantes, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Erès, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782749237237

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Catherine Ferron; Collectif; Jean marie Forget; Marika Bergès-Bounes; Sandrine Calmettes-Jean
Edité par ERES
ISBN 10 : 2749237238 ISBN 13 : 9782749237237
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ERES. Paperback. État : NEW. ERES (18/04/2013) Weight: 380g. / 0.84 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782749237237

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais