Les travailleurs du médicament : L'industrie pharmaceutique sous observation

 
9782749242781: Les travailleurs du médicament : L'industrie pharmaceutique sous observation
Extrait :

Extrait de l'introduction de Pierre Fournier, Cédric Lomba et Séverin Muller

L'industrie pharmaceutique fait partie de ces milieux qui font régulièrement l'objet de controverses médiatiques. Censés améliorer la santé, les médicaments la menacent parfois de dégradation. Leur production, assurée par des firmes privées, s'inscrit également dans des conditions de profitabilité qui interrogent sur les confusions possibles entre intention sanitaire et finalité économique. La réputation des firmes pharmaceutiques est ainsi périodiquement mise en cause par des «scandales» aussi retentissants que rapidement oubliés. Sur le seul temps de notre recherche, les affaires sanitaires se sont succédées à un rythme soutenu : le Vioxx®, un anti-inflammatoire fabriqué par Merck, a été retiré du marché à la fin 2004 pour avoir causé plusieurs dizaines de milliers de décès aux États-Unis ; la grippe aviaire H5N1 a mis en crise le système européen de surveillance sanitaire en 2004-2005 ; la grippe porcine H1N1 a induit en 2009-2010 une vaccination à grande échelle qui s'est révélée précipitée et disproportionnée ; le retrait de l'antidiabétique et coupe-faim Médiator® de Servieren 2010-2011, suspecté d'avoir provoqué 500 à 2 000 décès en vingt ans, a été suivi d'une mise en cause des dispositifs qui visent à garantir la qualité et la sûreté des médicaments.
Si ces «affaires» ont une longue histoire, elles engagent continûment la double responsabilité des industriels du secteur et des États. Ceux qui critiquent une industrie plus soucieuse de ses profits que de l'intérêt général relèvent son lobbying institutionnel, ses collusions et les conflits d'intérêts avec la mission d'encadrement confiée aux États. À l'inverse, ceux qui soulignent la contribution du secteur à l'amélioration globale de la santé insistent sur le nécessaire soutien public aux découvertes de nouvelles substances thérapeutiques. Cependant, ces réquisitoires ou plaidoyers sont souvent le fruit d'investigations externes, et présentent peu les situations concrètes des entreprises et des travailleurs du secteur. Il y a pourtant un double intérêt à étudier ainsi de près cette industrie. D'une part, il s'agit de documenter un élément clef du dossier controversé des systèmes de santé qui orientent le transfert de grandes masses financières dans les pays industrialisés. D'autre part, c'est l'occasion de caractériser ce que l'on appelle l'«économie de la connaissance et de la qualité» à partir d'un de ses secteurs phares, en allant voir quelle organisation du travail on y rencontre par-delà sa forte rentabilité et son encadrement administratif.

UNE INDUSTRIE DANS L'OMBRE DE LA RECHERCHE MÉDICALE

Si le secteur est difficile d'étude, c'est tout d'abord à cause de la profusion de termes spécifiques qui tendent à le singulariser. Soulignant son rattachement aux mondes de la santé, ils empêchent de l'associer à une industrie de production de masse. Ainsi, les entreprises sont désignées comme des «laboratoires pharmaceutiques», foyers d'invention laissant dans l'ombre les ateliers de production. Les sous-traitants deviennent «façonniers» pour masquer ce que la subordination implique en termes de conditions d'emploi, tandis que l'expression «pharmacie d'officine» sous-entend, à tort, l'existence d'un espace de préparation des produits. Et si, comme dans les autres secteurs industriels, les désignations des catégories de main-d'oeuvre tendent à minimiser les rapports de domination («opérateurs» ou «collaborateurs» plutôt qu'«ouvriers» ou «employés»), les appellations propres à ce secteur vont dans le même sens : on parle de «visiteurs médicaux» plutôt que de «représentants» ou de «commerciaux», de «préparateurs en pharmacie» plutôt que de «vendeurs», ou encore de «titulaires d'officine» plutôt que de «petits commerçants». Dans le même esprit, on évoque la «délivrance» de médicaments plutôt que leur vente. Pour profiter des bénéfices de compréhension que les sciences sociales escomptent de la comparaison entre secteurs, nous avons pris le parti, dans la mesure du possible, d'éviter de reprendre ces termes ésotériques.
(...)

Présentation de l'éditeur :

L'industrie pharmaceutique n'est connue du public que par les scandales sanitaires qui émaillent régulièrement son actualité et donnent lieu à des batailles d'experts. Mais finalement, que sait-on du fonctionnement concret du monde pharmaceutique ? Est-il au service de l'innovation, de la connaissance, de la maîtrise complète des risques sanitaires, mobilisant haute technologie et personnels hyper-qualifiés ?

L'enquête collective menée par dix chercheurs en sciences sociales au sein même d'entreprises pharmaceutiques permet de mieux comprendre ce qui se passe dans les usines de fabrication de médicaments, dans les hôpitaux, dans les entrepôts des grossistes, dans les pharmacies d'officine et avec les visiteurs médicaux.

De la production à la distribution, elle donne à voir des organisations du travail en lien direct avec le système de rente qui caractérise cette industrie. Sans sous-estimer les contraintes propres aux activités pharmaceutiques, les auteurs montrent le quotidien des travailleurs du médicament, des petites mains aux personnels les plus qualifiés, pour mieux saisir les tensions entre leurs pratiques, parfois à la limite de la légalité, et le cadre réglementaire dont le secteur sait tirer profit.

Pierre Fournier est professeur de sociologie et chercheur au Laboratoire méditerranéen de sociologie (LAMES), CNRS-université Aix-Marseille. Cedric Lomba est chercheur en sociologie au Centre de recherches sociologiques et politiques de Paris (CRESPPA-CSU), CNRS-université Paris 8. Séverin Muller est maître de conférences en sociologie et chercheur au Centre lillois d'études et de recherches sociologiques et économiques (CLERSE), cnrs-université Lille 1.

Avec la participation de Anne-Marie Arborio, Isabelle Feroni, Jérôme Greffion, Agnès Labrousse, Quentin Ravelli, Dilip Subramanian, Laure de Verdalle.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

FOURNIER P/LOMBA C/M
Edité par ERES
ISBN 10 : 2749242789 ISBN 13 : 9782749242781
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ERES. Soft Cover. État : NEW. ERES (16/10/2014) Weight: 244g. / 0.54 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782749242781

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

Collectif
ISBN 10 : 2749242789 ISBN 13 : 9782749242781
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827492427810000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28,14
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais