Pavel Hak Trans

ISBN 13 : 9782757814635

Trans

 
9782757814635: Trans
Extrait :

Affamés, terrorisés.
Embusqués dans la bouche d'égout.
Personne, à part les patrouilles de soldats, n'a le droit de s'aventurer dans les rues jonchées de cadavres. Mais ils sont là. Et leurs yeux fixent les victimes du froid. Un vieillard, au milieu de la rue. Une femme, un peu plus loin, devant une maison détruite. Et puis, presque tout au fond de la rue, deux enfants, gisant enlacés derrière un muret où ils se sont réfugiés cette nuit, dans l'espoir de survivre.
Silence total. Joues creuses.
Ils attendent sans oser bouger.
Les cadavres qu'observent leurs yeux se trouvent à quelques dizaines de mètres du trou de canalisation. Quelques dizaines de mètres, faciles à parcourir pour un homme bien portant en temps normal. Mais ils sont épuisés. Et (un autre facteur jouant en leur défaveur) le moindre pas le moindre souffle se propagent dans ce silence de tombe à des centaines de mètres, faisant un bruit assez fort pour réveiller les soldats sommeillant sur les miradors. Il faut donc rester immobile, n'émettre aucun son, attendre le premier bruit de la ville... - un bruit assez grand pour couvrir les pas précipités. Sera-ce l'allumage des machines à l'usine d'armement ? Les claquements métalliques des fusils du peloton d'exécution ? Le moteur du camion d'éboueurs ? Les sirènes d'alarme ?
Froid polaire. Crampes à l'estomac.
Lèvres retroussées. Dents.
Tous ceux qui errent à travers le pays à la recherche de nourriture savent qu'ils peuvent crever d'un jour à l'autre. La mort les guette. L'épuisement physique mine leur résistance. Ils n'ont aucune certitude de respirer dans une heure. Et cette fin imprévisible les terrorise. Menace omniprésente qui n'épargne personne. Ni les riches ni les dignitaires du régime. Mais que se passe-t-il avec les morts ramassés par les équipes d'éboueurs embauchés par l'État ? La rumeur parle de festins dans les palais gouvernementaux. Les esprits malintentionnés s'interrogent sur la production de conserves qui (bizarrement) n'a pas cessé malgré la pénurie de viande bovine et porcine. La population, épuisée par des années de restrictions, serait-elle prête à se nourrir de morts ? Le régime s'y oppose. Si les morts étaient des étrangers, le régime ne s'y opposerait peut-être pas avec autant de fermeté, acceptant que la population indigène se nourrisse d'intrus. Les indigènes se dévorant entre eux, le régime ne l'admet pas.

Revue de presse :

Comme hypertendu entre la fiction et le réel, voilà un roman à très haute tension. Haletant, violent, insoutenable parfois ; une sorte d'allégorie de la violence, de toutes les violences du monde. Après Safari (2001), Sniper (2002) et Lutte à mort (2004) (1), Trans est le quatrième roman de Pavel Hak. Il confirme l'étonnant talent de cet écrivain d'origine tchèque, exilé en France depuis une vingtaine d'années...
Est-ce ainsi que les hommes vivent ? C'est, livre après livre, toute l'ambition de cet écrivain singulier : donner à voir, à ressentir, à vomir, la violence et l'injustice du monde ; construire une fresque implacable des nouvelles réalités planétaires, actuelles ou à venir. Réaliste et visionnaire à la fois, il propose une écriture de la sensation et de l'image qui n'a guère d'équivalent dans la littérature contemporaine. On ressort de Trans abasourdi. Au milieu de l'extrême noirceur de ce chaos, une petite lueur tout de même, le fol espoir de Wu Tse de retrouver, quelque part au milieu des immenses docks d'un port occidental, sa chère Kwan. (Franck Nouchi - Le Monde du 28 septembre 2006)

Tous les textes de Pavel Hak racontent des luttes à mort. La différence, entre la pièce et le roman, c'est que Trans, loin d'être un carnage limité dans le temps et l'espace, est une odyssée.
Une odyssée délirante, bien sûr, l'auteur restant fidèle à sa manière...
Il y a un côté bande dessinée dans ces aventures en série, c'est Tintin au pays des mauvais coups et du viol. Mais Tintin infiniment triste, épuisé, lassé de son humaine condition...
L'auteur place à intervalles réguliers, de manière à encadrer les épisodes, des phrases généralement nominales. Elles vont par deux, elles ont un rythme, une pulsation, ce sont des pensées incrustées, ou bien des condensés d'action, des intertitres de cinéma...
Ces citations, évidemment, ne rendent pas compte de la violence extrême de Trans. Comme toujours chez Pavel Hak, il s'agit d'une violence désarmante. (Claire Devarrieux - Libération du 12 octobre 2006)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 13,84

Autre devise

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Pavel Hak
ISBN 10 : 275781463X ISBN 13 : 9782757814635
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97827578146350000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 13,84
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais