Shôkokuji, pavillon d'Or, pavillon d'Argent : Art et zen à Kyôto

 
9782759600502: Shôkokuji, pavillon d'Or, pavillon d'Argent : Art et zen à Kyôto
Acheter D'occasion Afficher le livre

Frais de port : EUR 26
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Didier Davin & Hubert Durt & Bernard Faure & Nicolas Fiévé
Edité par Paris Musées
ISBN 10 : 2759600505 ISBN 13 : 9782759600502
Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Edition originale Quantité : 2
Vendeur
Okmhistoire
(montrouge, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Paris Musées. Couverture souple. État : Comme neuf. Edition originale. Paris 2008. 1 volume/1. -- Comme Neuf -- Broché cousu, couverture illustrée. Format in-8°( 25 x 16 cm )( 778 gr ). ------- 298 pages très illustrées. ************ "" Le temple de Shokokuji se trouve au nord de Kyoto. C’est l’un des principaux temples de la secte zen Rinzai. Architecturalement, Shokokuji est un ensemble de plusieurs temples avec chacun ses jardins, son bosquet de bambou Au centre de cet ensemble se dresse la haute salle de conférence à double pignon. Le Kinkakuji (le temple du Pavillon d’or) est certainement l’un des temples les plus célèbre du Japon. Après son abdication, Ashikaga Yoshimitsu fit construire sur une colline au nord de Kyoto, une luxueuse villa : Kinkaku. A sa mort en 1408, elle fut transformée en un temple bouddhiste. En 1950, le Pavillon d’or fut totalement détruit par un incendie. Il fut reconstruit à l’identique en 1955. Il tire son nom de ses deuxième et troisième étages, dorés à la feuille d’or. Lui aussi appartient à la secte Rinzai. Le Ginkakuji (le temple du Pavillon d’argent) fut construit par le shogun Ashikaga Yoshimasa en 1473 pour lui permettre d’échapper à la guerre civile. Retiré dans sa villa d’Higashiyama, au nord de Kyoto, alors à feu et à sang, il se consacre au développement des arts jusqu’à la fin de sa vie. Le Ginkaku devient ensuite un temple bouddhiste zen : Jishoji. Construit en s’inspirant du Kinkakuji, il n’est pas en argent mais en bois laqué Rinzai est l’une des principales branches du zen au Japon. Cette secte, introduite au Japon au XIIe siècle, devint populaire parmi les samouraïs et les nobles et prospéra grâce au soutien du Shogunat de Kamakura. Rinzai utilise la méditation assise ainsi que des kôan (énigmes au-delà de toute solution logique), sur lesquelles il faut méditer et qui ont pour but de développer une compréhension intuitive. Cette école est particulièrement associée à la cérémonie du thé japonais. Le thé, un léger stimulant, avait comme but de maintenir la vigilance des moines zen pendant la méditation. Le catalogue de l’exposition du Petit Palais, nous dévoile l’art et le zen des trois temples principaux de Kyoto à travers quatre grands thèmes : les portraits calligraphiés des moines fondateurs, l’iconographie religieuse, le développement du thé au Japon, la décoration des temples au XIXe siècle. "" *************. N° de réf. du libraire 149EDPM96

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 26
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais