Créature sans créateur : Pour une anthropologie baroque dans les pensées de Pascal

 
9782763790725: Créature sans créateur : Pour une anthropologie baroque dans les pensées de Pascal
Extrait :

Extrait de l'introduction

Le parti pris de la créature

Montrer au lecteur incroyant la «[m]isère de l'homme sans Dieu [...] par la nature [humaine] même» (fr. 40) - telle est la visée de la première étape du projet apologétique jamais achevé dont les Pensées de Pascal constituent les ruines. Sans doute cette démarche semblera-t-elle fort éloignée des préoccupations philosophiques du début du XXIe siècle. Et pourtant, c'est en fait là que résident non seulement la principale nouveauté du projet pascalien au seuil de la modernité, mais aussi la source de la pertinence actuelle des Pensées. En adoptant un point de vue résolument terrestre et le poussant jusqu'à ses ultimes conséquences, Pascal expose le point aveugle de la conscience séculaire de son époque, et par là les racines cachées de celle de la nôtre.
Au début, donc, une transformation générique. Comme tant d'autres écrivains chrétiens de son époque, Pascal espère convaincre le lecteur libertin de la vérité divine. Mais à la différence de ceux-là, il ne commence pas tout de suite par peindre la félicité de l'homme avec Dieu (ce n'est que la deuxième étape de son dispositif, selon le programme du fragment 40). Au contraire, Pascal veille à ancrer son argument dans l'existence telle qu'elle est vécue par le lecteur incroyant. Ainsi, dans le mouvement des Pensées, l'existence humaine précède l'essence divine; la perspective est celle de l'immanence et non de la transcendance. L'homme est pour ainsi dire regardé d'en bas et non d'en haut. Au lieu de partir de la perfection du Créateur, Pascal part de la situation de la créature qui vit sans Créateur.
On aura reconnu le lien entre l'innovation générique de Pascal et le titre de cette étude. Il s'agit d'une créature sans créateur, selon l'analyse que Pascal fait de sa situation dans ce qu'on appelle souvent «l'étape anthropologique», ou «l'enquête anthropologique» des Pensées. Et il s'agit de les étudier - cette créature sans créateur et cette enquête anthropologique - selon la perspective qui est la leur : la perspective de la créature. Il s'agit de retracer dans les Pensées ce que j'appellerais ici leur analytique de la créature, c'est-à-dire, penser, avec Pascal, l'être-créature de l'homme.
Mais mobiliser Pascal comme un auteur au seuil de la modernité et comme celui qui inaugure le discours moderne sur la créature, suppose en premier lieu qu'on libère son texte d'une lecture totalisante et classicisante. L'épithète «baroque» dans le titre de cette étude sert donc avant tout de contrepoids, pour marquer tout ce qui la sépare d'une approche «classique» du texte. Ainsi conçue, l'épithète «baroque» s'emploie d'abord par rapport à une perspective et à un mode de lecture, et ensuite par rapport à une anthropologie.
À n'en pas douter, il y a dans les Pensées une énergie qui cherche à amener le lecteur vers l'ordre, la clarté, la lumière - bref, vers la vérité. Mais cette énergie s'accompagne, dans le cas de l'homme sans Dieu, d'une prise de conscience simultanée de l'impossibilité qu'il y a d'y parvenir. Cette coexistence entre la volonté de connaître la vérité et l'impossibilité d'y atteindre pleinement constitue en fait une partie intégrante de la misère de l'homme sans Dieu : «Car c'est être malheureux que de vouloir et ne pouvoir. Or il [l'homme] veut être heureux et assuré de quelque vérité, et cependant il ne peut ni savoir ni ne désirer point de savoir» (fr. 110). C'est la perspective de cette double conscience que j'appelle ici «baroque». La perspective résolument terrestre qui est celle de l'homme sans Dieu, ainsi que celle de l'enquête anthropologique des Pensées.
Ce qui importe le plus aujourd'hui dans les Pensées- leur anthropologie baroque - se rencontre du côté de l'obscur et de l'impossible qui résident en deçà du mouvement apologétique de l'oeuvre. Or - et voilà l'essentiel - cette perspective n'est pas celle de Pascal lui-même, ni celle à laquelle il entend faire parvenir son lecteur. La partie anthropologique des Pensées marque seulement une première étape dans le mouvement qui est censé amener le lecteur à transcender l'obscurité et l'opacité dans lesquelles il se débat. L'étape que je me propose d'étudier n'est donc censée être de la part de Pascal que passage et médiation, et elle est normalement traitée comme telle dans les études pascaliennes. Ainsi, là où je fais une lecture prospective des fragments pascaliens (c'est-à-dire une lecture qui suit l'ordre prévu par Pascal pour le lecteur incroyant), on fait normalement une lecture rétrospective (où tout est lu à la lumière de la fin du processus apologétique). Et là où mon étude s'intéressera à l'anthropologie pascalienne de l'homme sans Dieu, on s'intéresse normalement à l'anthropologie de Pascal tout court : partant des Pensées en quête de la pensée, de la philosophie, de l'anthropologie de Pascal. Ce parti pris implique une lecture moins fidèle à l'intention globale de l'auteur des Pensées - et à la doctrine théologique à laquelle il souhaite amener son lecteur - qu'aux nuances de la peinture de l'univers mental de ce lecteur incroyant.

Présentation de l'éditeur :

En adoptant un point de vue résolument terrestre et le poussant jusqu'à ses ultimes conséquences, Pascal expose dans les Pensées le point aveugle de la conscience séculaire de son époque, et par là les racines cachées de la nôtre. Il s'agit ici d'étudier le discours moderne sur la créature sans créateur qui s'inaugure ainsi. Explorer ce nouvel espace anthropologique, où l'humain se constitue à l'extérieur de la théologie, mais sans dompter pour autant la soif humaine de l'absolu. Penser avec Pascal l'être-créature de l'homme.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion Afficher le livre
EUR 16,29

Autre devise

Frais de port : EUR 9,47
De Canada vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Hall Bjornstad
Edité par CIERL / Presses de l'université Laval (2011)
ISBN 10 : 2763790720 ISBN 13 : 9782763790725
Ancien(s) ou d'occasion Broché Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre CIERL / Presses de l'université Laval, 2011. Broché. État : Bon. ( IN FRENCH - EN FRANÇAIS ) 201 pages; Ouvrage dans lequel l'auteur explore le nouvel espace anthropologique créé par Pascal dans les "Pensées", espace où l'humain se constitue à l'extérieur de la théologie, mais sans dompter pour autant la soif humaine de l'absolu. --------------------- Broché. Couverture un peu frottée. Livre en très bon état. Size: 8vo. N° de réf. du libraire 024039

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 16,29
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9,47
De Canada vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais