Tif et Tondu, tome 11 : La Poupée ridicule

ISBN 13 : 9782800113531

Tif et Tondu, tome 11 : La Poupée ridicule

9782800113531: Tif et Tondu, tome 11 : La Poupée ridicule

Amis inséparables, Tif le chauve et Tondu le barbu élucident des mystères à mi-chemin entre policier et fantastique. C’est ainsi qu’ils devront tour à tour lutter contre un automate géant fabriqué au Moyen Age puis contre un gorille invisible à cerveau humain, comprendre comment on tue les gardiens d’un phare isolé ou empêcher le cambriolage du Louvre. Et toujours, sur leur route, se dresse le mystérieux M. Choc, le bandit international en smoking et heaume de chevalier médiéval. Une série d’aventures à l’ambiance prenante et au charme envoûtant. Par Will, Dineur, Rosy, Tillieux, Desberg, Lapière et Sikorski.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Biographie de l'auteur :

Né à Anthée le 30 octobre 1927, Willy Maltaite, dit Will, tâte assidûment du pinceau et accumule les dessins. Sensibles à cette vocation artistique, ses parents l'inscrivent à l'école Saint-Joseph de Maredsous, où il rate l'examen d'admission. Il entre alors en apprentissage chez Joseph Gillain, un jeune artiste dessinant pour SPIROU. C'est l'aube d'une grande amitié et l'éveil d'une vocation profonde. En 1946 s'amorce l'époque glorieuse et folle de "La Bande des Quatre" : outre Will, Joseph Gillain héberge Franquin et Morris, deux jeunes farfelus. Epaté par le talent de ses nouveaux compagnons, Will aborde le cartoon et l'illustration. Ses premières oeuvres sont publiées dans les hebdomadaires BONNES SOIREES et LE MOUSTIQUE. Dès lors, la perspective de réaliser une bande dessinée le séduit. Tandis que Franquin, Jijé et Morris sont en Amérique, Will ébauche "Le Mystère du Bambochal", mais il essuie un refus auprès des éditions Dupuis. Peu importe, il le publie artisanalement à 15 000 exemplaires. Son style incite cependant Charles Dupuis à lui proposer la reprise de "Tif et Tondu", le célèbre duo créé par Fernand Dineur. Il l'animera jusqu'en 1990 avant de passer la main à Alain Sikorski. Maurice Rosy, Maurice Tillieux et Stephen Desberg assureront successivement les scénarios de la série du début des années 50 jusqu'au départ de Will. Véritable pilier du journal de SPIROU avec ses copains, il va y produire ses épisodes du barbu et du chauve avec une belle régularité, sauf entre 1958 et 1959 où il accepte la charge de la direction artistique du journal de TINTIN et en revient fort déçu par un travail trop administratif et sans grande possibilité de création. Décorateur de Franquin pour un épisode de "Spirou", "Les Pirates du silence" en 1955, il accepte le même rôle auprès de Peyo pour la création de "Benoît Brisefer" et dessine les premières aventures de "Jacky et Célestin" pour celui-ci, avant de former François Walthéry afin d'en assurer la reprise. Soucieux de disposer de ses propres personnages, il lance "Eric et Artimon" en 1962 sur des scénarios de Vicq et se tourne en 1970 vers le fantastique avec "Isabelle", dont Yvan Delporte et André Franquin lui composeront les scénarios. En 1989, il change radicalement de registre et se tourne vers des thèmes plus adultes pour la collection "Aire Libre". Sur des scénarios de Stephen Desberg, il dessine et peint "Le Jardin des désirs", suivi un an plus tard par "La 27e Lettre". Son dernier grand chantier avec Desberg a été "L'Appel de l'enfer" pour P&T Productions. Il s'éteint en 2000, sans avoir pu terminer son dernier livre, "L'arbre des deux printemps" (scénario de Rudi Miel), qui sera poursuivi par tous ses amis dans une belle édition posthume.

Né en 1927 à Fontaine-L'Evêque, Maurice Rosy est fils de cloutier. Élève brillant, il entre dans l'entreprise familiale pour assister son père dans la manutention. Sa passion pour les arts, la musique et le dessin prend vite le dessus sur ce destin tout tracé. Maurice ne restera pas dans les clous. Passionné de jazz, il fréquente les clubs de Charleroi et fait la connaissance d'Yvan Delporte, barbu farfelu et bohème qui travaille pour les Éditions Dupuis. En 1954, Maurice Rosy est engagé par Charles Dupuis comme "donneur d'idées", et est rapidement chargé de la responsabilité du bureau de dessin de l'entreprise. Il devient également directeur artistique et bras droit de Delporte, désormais rédacteur en chef du journal Spirou. En parallèle, Maurice Rosy fournit quelques scénarios à Franquin pour "Spirou et Fantasio" ("Le Dictateur et le champignon" en 1953 et "Les Pirates du silence" en 1955) et Jijé ("Yucca Ranch"). Sa plus belle réussite dans ce domaine est la reprise du scénario de "Tif et Tondu" pour Will et la création de M. Choc, sorte de Fantômas de la BD à l'impact immédiat. De 1954 à 1969, il compose une vingtaine d'épisodes surprenants pour ces héros avant de passer le relais à Maurice Tillieux. Il dépanne aussi des auteurs complets en panne provisoire d'inspiration. C'est ainsi qu'il collabore aux deux récits où Guy Bara transpose en BD traditionnelle à dialogues son héros de strips muets, "Max l'Explorateur". Il écrit en 1959 pour Roba le premier mini-récit mettant en scène ses personnages de "Boule et Bill". et développe en série le chien policier "Attila" pour Derib. La création des mini-récits dans le journal va lui offrir un remarquable champ d'expérience, comme "Bobo", le petit forçat râleur faisant les beaux jours de la prison d'Inzepocket et qu'il a créé en collaboration avec Pol Deliège. Comme directeur artistique, Rosy s'attache à imaginer de nouvelles maquettes et collections comme "Gags de poches", un format révolutionnaire qui lui donnera l'occasion de publier des cartoons américains dont il raffole ("Peanuts" en tête). Au début des années 1970, Maurice Rosy tourne le dos à la bande dessinée pour entamer une seconde vie à Paris, où il devient illustrateur et graphiste pour la publicité, l'édition jeunesse et la presse quotidienne. Témoin privilégié de l'âge d'or, Rosy répondait volontiers aux historiens de la bande dessinée. C'est ainsi que naquit son dernier projet "Rosy c'est la vie", une autobiographie illustrée, sous la forme d'entretiens, dont il ne verra malheureusement pas le résultat. Éternel curieux et expérimentateur, Maurice Rosy s'était pris de passion pour le dessin sur iPad. La veille de son décès survenu le 23 février 2013, il avait tracé sur son cahier ces derniers mots, comme un magnifique testament : "Des images, toujours des images". Entre 1953 et 1972, Maurice Rosy a accompagné comme donneur d'idées, directeur artistique ou scénariste, deux décennies exceptionnelles pour les Éditions Dupuis. On lui doit les personnages de Monsieur Choc, Bobo, Attila,... Ainsi que de nombreuses trouvailles graphiques qui ont marqué l'histoire de Spirou et de la bande dessinée.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

ISBN 10 : 2800113537 ISBN 13 : 9782800113531
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828001135310000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20,32
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Edité par Dupuis (1989)
ISBN 10 : 2800113537 ISBN 13 : 9782800113531
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Dupuis, 1989. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782800113531

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 10,95
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais