Biodiversite fonctionnelle des plantes

 
9782804175627: Biodiversite fonctionnelle des plantes
Extrait :

1. Diversité ou diversités ?

La diversité biologique est constituée par le monde vivant qui nous entoure et auquel nous appartenons ; elle représente le tissu vivant de notre planète. Son origine est très ancienne puisque les premières formes de vie sont apparues sur la Terre il y a maintenant un peu plus de trois milliards et demies d'années. Depuis lors, les organismes vivants ont évolué et se sont transformés jusqu'à présenter la diversité biologique que nous connaissons aujourd'hui, dans toute sa multiplicité de formes, de fonctions et d'organisation. Initialement inféodés aux milieux aquatiques, certains de ces organismes ont gagné la terre ferme il y a un peu moins de 400 millions d'années (Figure 1.1). Tous les milieux ont peu à peu été colonisés, y compris les plus invraisemblables rencontrés sur la planète.

(schéma)

L'estimation de cette diversité reste cependant un grand défi. Une des explications est liée à sa nature plurielle, qui pose la question du choix de l'entité à prendre en compte. Ainsi, la plupart des quantifications actuelles portent sur le nombre d'espèces, qui met en avant la «facette taxinomique» de la diversité. Il y aurait actuellement environ 9 millions d'espèces sur la Terre, dont seulement un peu plus de 1,2 millions sont décrites (Mora et al, 2011). Au-delà de ces estimations encore bien imprécises, les travaux des paléontologues, des généticiens et des évolutionnistes ont permis de retracer l'histoire de l'origine de la vie et de l'évolution des organismes. Sur la base de la théorie de l'évolution et de l'observation des restes fossiles, ils ont pu proposer une classification du vivant, l'arbre de vie, reliant ses membres par leurs liens de parenté : chaque organisme s'y trouve inscrit dans une histoire évolutive, le tissu des relations entre apparentés représentant alors la «facette phylogénétique» de la diversité. Cependant, la diversité des organismes participe d'autres différences qui transcendent les délimitations taxinomiques et les liens de parenté existant entre eux. L'une d'entre elles relève de la diversité des fonctions accomplies par cette multitude d'organismes en relation avec les milieux qu'ils occupent : c'est la «facette fonctionnelle» de la diversité.

Si l'on veut comprendre le fonctionnement des systèmes écologiques et en dernier ressort celui de notre planète, la prise en compte de la composante fonctionnelle des organismes est essentielle. Pour s'en convaincre, arrêtons-nous sur la comparaison réalisée par Lovelock (1979) des atmosphères des deux planètes qui nous entourent, Venus et Mars, avec celles de la Terre actuelle et d'une Terre hypothétique où la vie n'existerait pas (Tableau 1.1).

Présentation de l'éditeur :

La biodiversité, ou diversité biologique, constitue le tissu vivant de notre planète. Elle est traditionnellement appréhendée par la diversité des taxons, notamment celle des espèces. Mais d'autres facettes de la diversité doivent être considérées pour rendre compte de la plupart des processus écologiques et évolutifs. Le but de cet ouvrage est de montrer la puissance d'une approche fonctionnelle de la diversité pour mieux comprendre comment se structurent et fonctionnent les systèmes écologiques et leurs composantes. L'ouvrage est centré sur les plantes, composantes majeures de ces systèmes pour lesquelles l'approche fonctionnelle a conduit à des avancées majeures au cours des 20 dernières années.

Ce livre présente tout d'abord les bases conceptuelles d'une approche fonctionnelle de la diversité fondée sur l'utilisation des traits des organismes. Il montre ensuite comment cette approche peut être utilisée pour aborder des questions actuellement très débattues en écologie, se rapportant notamment aux réponses des plantes aux facteurs du milieu (incluant les changements planétaires), et à l'identification des contrôles s'exerçant sur la structure des communautés, les propriétés des écosystèmes et les services que ceux-ci rendent aux sociétés humaines.

Eric Garnier est Directeur de Recherche au C.N.R.S. Il effectue sa recherche au sein de l'équipe d'Écophysiologie Comparative du Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (UMR 5175) à Montpellier. Il est également Directeur du CEntre de Synthèse et d'Analyse sur la Biodiversité (CESAB), créé et développé par la Fondation pour la Recherche sur la Biodiversité.

Marie-Laure Navas est Professeure à Montpellier SupAgro où elle enseigne l'écologie, notamment dans des formations agronomiques. Elle y dirige le département de formation «Biologie et Écologie». Elle réalise sa recherche dans l'équipe d'Écophysiologie Comparative du Centre d'Écologie Fonctionnelle et Évolutive (UMR 5175).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Eric Garnier; Marie-Laure Navas
Edité par De Boeck (2013)
ISBN 10 : 2804175626 ISBN 13 : 9782804175627
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre De Boeck, 2013. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782804175627

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 33
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Eric Garnier; Marie-Laure Navas
ISBN 10 : 2804175626 ISBN 13 : 9782804175627
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828041756270000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 46,81
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais