L'évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel

 
9782804181949: L'évaluation des compétences en milieu scolaire et en milieu professionnel
Extrait :

Extrait de l'avant-propos de Chantal Serres

Depuis 2008, le monde de l'éducation au Luxembourg connaît une vague de contestations parfois vives, phénomène assez atypique pour un Grand-Duché d'ordinaire plutôt paisible. Et il semble que cela ne soit pas fini. À l'heure d'écrire ces lignes, la ministre de l'Éducation nationale s'attend à une nouvelle levée des boucliers contre son projet remanié de réforme des lycées. Outre certaines réorganisations structurelles, la réforme instaure, par voie législative, l'approche par compétences au cycle inférieur de l'enseignement secondaire. Dans les classes de l'enseignement technique, l'évaluation des compétences doit, en plus, servir à l'orientation scolaire et professionnelle des élèves après trois années. La protestation contre la réforme de l'enseignement secondaire telle qu'elle est proposée est si massive qu'elle risque même de mettre en péril deux autres réformes initiées précédemment : celle de l'école fondamentale, où les notes ont été abolies et remplacées par des bilans de compétence en 2009, et celle de la formation professionnelle, également revue en profondeur selon l'approche par compétences en 2011. Mais ce n'est pas la seule réforme à être âprement contestée par les enseignants : le ministre de la Fonction publique s'apprête à son tour à modifier le statut du fonctionnaire. Cette réforme-là prévoit, entre autres, la gestion par objectifs et l'évaluation des fonctionnaires. Engagés sous ce statut, les enseignants n'y échapperont pas, mais y sont en majorité farouchement opposés.

1. UNE ATTITUDE DE REJET SURPRENANTE ?

Évidemment, il y a matière à se poser des questions et à mener un débat controversé lorsque des bouleversements importants s'annoncent, ce d'autant plus que les «nouveaux» concepts et les «nouvelles» pratiques d'enseignement apparaissent chevillés au monde économique. Tout n'est certes pas applicable tel quel dans les écoles, tout n'est pas exempt de critique, loin de là. Toutefois, la première réaction particulièrement violente rend une discussion objective et un dialogue constructif difficiles. Cette attitude fondamentale de refus total de la grande majorité des enseignants et de leurs syndicats peut surprendre. Comment expliquer en effet que des professionnels de l'éducation, dont une bonne partie du temps de travail consiste à évaluer les productions de leurs élèves, se refusent pour leur part à toute appréciation de leur propre travail ? Pourquoi nombre d'entre eux se heurtent-ils à l'idée que les établissements scolaires soient dotés d'une «cellule de développement scolaire» dont la mission est d'analyser des indicateurs propres au lycée, tels que les résultats obtenus lors des épreuves externes d'évaluation par exemple, afin d'en tirer des conclusions pour que les projets pédagogiques de leur école soient développés au mieux ? Comment est-il possible que les enseignants refusent en bloc l'idée d'abolir le redoublement entre la classe de 7e et 8e alors que la recherche a mis en évidence l'inefficacité de pareille mesure et que la pratique du non-redoublement existe déjà depuis dix ans dans un tiers des lycées du pays et prouve que cela fonctionne ? Enfin, le principe même d'un enseignement basé sur l'approche par compétences se voit majoritairement rejeté. Sans vouloir entrer dans des considérations de fond, je m'étonne que bon nombre d'enseignants ne semblent pas trouver saugrenue l'idée que le Luxembourg puisse faire bande à part et se démarquer ainsi des systèmes éducatifs voisins qui se sont tous mis au diapason de la compétence et du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECR).

Présentation de l'éditeur :

Depuis une trentaine d'années, on assiste à un mouvement mondial de réforme des systèmes d'éducation et de formation professionnelle. À la base de ce mouvement se trouve une notion centrale - la compétence - dont il semble difficile de retracer les origines multiples. Certes, la notion a le mérite d'avoir renouvelé la question du transfert des apprentissages et celle de la formation en situation, mais elle demeure un concept flou. Pourtant, en dépit de ses interprétations multiples et de ses fondements apparemment fragiles, la notion de compétence a donné naissance à des courants devenus dominants comme l'approche par compétences (APC) ou l'approche par situations (APS). Ces approches ont progressivement investi les directives officielles, les référentiels et, plus difficilement, les pratiques de terrain de la plupart des systèmes d'éducation et de formation. Très vite s'est posée l'épineuse question de l'évaluation de ces compétences...
Avec le recul, il faut tout d'abord souligner que la problématique de l'évaluation des compétences s'est développée différemment dans le contexte scolaire et dans le contexte de la formation professionnelle. On rappellera aussi qu'elle n'a pas pu suivre le rythme des concepts théoriques et pratiques élaborés autour des diverses acceptions de la notion de compétence. Face à ce foisonnement conceptuel et à la nécessité d'évaluer les apprentissages, les acteurs se sont rapidement retrouvés au milieu du gué ; certains continuant à utiliser les démarches psychométriques et édumétriques classiques pour valider leurs instruments de mesure alors que d'autres s'attelaient à développer de nouveaux outils d'évaluation des acquis et de nouvelles démarches de validation de ces outils.
Le présent ouvrage s'inscrit dans la foulée du 24e colloque de l'ADMEE-Europe organisé à l'Université du Luxembourg. Il a pour ambition de dresser un état des lieux des travaux de recherche et des pratiques en lien avec l'évaluation des compétences scolaires et l'évaluation des compétences professionnelles. Au total, plus de 60 chercheurs et praticiens se sont associés pour produire la vingtaine de textes réunis dans cet ouvrage.

Christophe Dierendonck

Instituteur primaire de formation et titulaire d'un master et d'un diplôme d'études approfondies en sciences de l'éducation obtenus à l'Université de Liège, il a travaillé deux années en tant que chercheur dans le Service de pédagogie expérimentale et théorique de cette même université sous la direction des professeurs Marcel Crahay et Dominique Lafontaine. Depuis lors, il est collaborateur scientifique à l'Université du Luxembourg au sein de l'unité de recherche EMACS. Il s'intéresse en particulier au fonctionnement et au pilotage des systèmes éducatifs et à l'évaluation des apprentissages des élèves.

Even Loarer

Professeur titulaire de la chaire de Psychologie de l'orientation du Cnam et directeur de l'Institut national d'étude du travail et d'orientation professionnelle (Inetop). Membre du CRTD (Centre de recherche sur le travail et le développement du Cnam, EA 4132, équipe Psychologie de l'orientation), il conduit ses travaux en psychologie différentielle de l'orientation et du travail.

Bernard Rey

Après avoir longtemps enseigné dans le secondaire, Bernard Rey a participé à la formation des enseignants au Québec, en France et en Belgique. Il est actuellement professeur à l'Université Libre de Bruxelles où il dirige le Service des Sciences de l'Éducation.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Bernard Rey; Christophe Dierendonck; Even Loarer
Edité par De Boeck (2014)
ISBN 10 : 2804181944 ISBN 13 : 9782804181949
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre De Boeck, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782804181949

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 39
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Bernard Rey; Christophe Dierendonck; Even Loarer
ISBN 10 : 2804181944 ISBN 13 : 9782804181949
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828041819490000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 52,89
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais