L'Oeil du Maître : Maîtres et serviteurs, de l'époque classique au romantisme

 
9782804801069: L'Oeil du Maître : Maîtres et serviteurs, de l'époque classique au romantisme
Extrait :

Extrait de l'introduction :

Le XVIIIe siècle a vu contester toutes les formes de dépendance. L'accent mis sur l'égalité naturelle des hommes et le primat de l'individu, la recherche de l'épanouissement personnel et du bonheur dès cette terre ont favorisé la remise en cause de l'autorité de droit divin, à tous les niveaux de la hiérarchie sociale. Ce phénomène n'a pas manqué de toucher la famille. Une abondante historiographie récente témoigne de l'évolution des relations entre les maris et les femmes, les parents et leur progéniture. Nous sommes, par contre, beaucoup moins renseignés sur les rapports de maître à serviteur. C'est que les historiens de la société française ont longtemps ignoré le monde ancillaire, curieux paradoxe si l'on pense que la gent domestique représente une part non négligeable de la population urbaine au temps des Lumières : généralement entre le vingtième et le dixième.
La dualité de l'être servile est sans doute pour quelque chose dans cet ostracisme. Peuple par ses origines, le domestique est immergé dans l'univers du privilège, celui de la naissance ou celui de l'argent. Il n'a souvent rien de plus pressé que d'épouser les intérêts de son maître, d'adopter ses façons de faire et de penser. Il apparaît ainsi comme un traître à la cause du peuple et l'on comprend que ce marginal ait éveillé peu de sympathie chez les historiens du monde du travail. L'ambiguïté du terme «domestique» pose un autre problème qui a pu rebuter le chercheur. Le mot désigne en effet deux types au moins d'occupation professionnelle. Certains domestiques travaillent dans le cadre du métier de leur maître, d'autres accomplissent un service privé au sein de sa famille. Parmi les premiers, les domestiques agricoles sont les plus nombreux, mais il en existe aussi dans l'artisanat et la boutique (chez les meuniers par exemple) et la frontière est bien difficile à tracer entre domestiques et compagnons qui, jusqu'à la fin du XVIIIe siècle et quelquefois plus tard, ont chambre et couvert sous le toit de leur patron.

Présentation de l'éditeur :

Ce livre est avant tout l'histoire d'un regard, celui que les maîtres de l'ancien temps portaient sur leurs domestiques. Regard riche et ambigu, nourri de la foi, des désirs, des fantasmes, des préjugés, des peurs de ceux qui le portent, autant que des réalités matérielles.
Regard que l'on surprend non seulement dans l'abondante littérature que les élites ont consacrée à définir les normes de leurs rapports avec leurs serviteurs, mais dans de multiples témoignages épars : dispositions d'une loi, extraits de Mémoires, pages d'un livre de comptes, anecdote d'un roman, scènes de théâtre (Le Malade imaginaire de Molière, Le Barbier de Séville de Beaumarchais, La Fausse Suivante de Marivaux) aussi bien que dessin réaliste ou gravure licencieuse.
Ce regard a une histoire, qui ne saurait se satisfaire de l'image «à plat» d'un «bon vieux temps» sans âge. De l'époque du Roi Soleil à celle du dernier des Bourbons, on le voit évoluer au rythme lent (mais bousculé par la Révolution) des changements d'une société qui s'individualise, invente l'intimité et consacre l'argent au centre de la relation humaine.
Le regard du maître façonne en grande partie le comportement et jusqu'à la conscience de soi du domestique. C'est pourquoi L'Œil du Maître, histoire d'une subjectivité, apporte aussi une importante contribution à la connaissance «objective» de la condition ancillaire en France du XVIIe au XIXe siècle.

Né à Calais en 1936, Claude Petitfrère est professeur d'Histoire moderne et contemporaine à l'Université de Tours. Agrégé d'Histoire, il a consacré sa thèse de Doctorat d'État aux origines de l'insurrection vendéenne (Blancs et Bleus d'Anjou, 1789-1793). Il est spécialiste de l'histoire de la Révolution et de celle de la société française au XVIIIe siècle. Il est également l'auteur, chez Complexe, du livre Le Scandale du "Mariage de Figaro". Prélude à la Révolution française.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Claude Petitfrère
Edité par Editions Complexe (2006)
ISBN 10 : 2804801063 ISBN 13 : 9782804801069
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Complexe, 2006. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782804801069

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 21
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais