Les poilus: Survivre à l'enfer des tranchées de 14-18

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782809815450: Les poilus: Survivre à l'enfer des tranchées de 14-18
Extrait :

Extrait du prologue

LE SYNDROME DU GRAND MEAULNES

Tandis que l'histoire est en train de s'écrire malgré lui, le monde s'accroche aux idéaux d'un siècle qui n'est plus. Rejetant les augures qui assombrissent son horizon, l'homme a si faim de plaisirs et de projets qu'il en perd le sens des réalités tragiques dont il est la cible. Jusqu'à nier qu'il est sur le point de tout perdre et d'engager l'innocence des générations futures.

Lorsque le 15 avril 1912 le Titanic sombre au large de Terre-Neuve, le monde en conclut que l'heure est venue de se payer de cet échec. Aussi, moins d'un an plus tard, le Reich lance-t-il une flotte commerciale destinée à jouer le premier rôle. Dans le siècle naissant, Guillaume II veut être le premier à cueillir les fruits de cette stratégie, et va s'en donner les moyens.
En ce printemps 1913, rares sont les chancelleries qui s en inquiètent. A les écouter, l'empereur n'a pas de velléité belliciste et ses objectifs d'expansion sont exclusivement économiques. Sa place dans le concert des nations, qui doit asseoir sa suprématie internationale, passe par son industrie et ses exportations et l'on ne voit rien de plus normal à cette politique, pas même le fait qu'elle soit appuyée par une industrialisation militaire encore jamais égalée. La paix règne partout et l'on n'imagine aucun bouleversement majeur pour la décennie. On pense que le monde est bien calé sur son axe, et la guerre est une notion d'un autre âge dans le souvenir duquel on ne puise pas de leçon. «Toute l'Europe éclairée offre à cette époque un tableau de prospérité débordante et des raffinements de bien-être qu'elle n'a jamais connus jusqu'ici, relève Georges Wagnière dans ses "notes et souvenirs". Les frontières s'ouvrent accueillantes, poursuit-il. On fait le tour du monde sans passeport. Le commerce d'un pays à l'autre n'est soumis à aucune des insupportables entraves qui faussent les rouages économiques et paralysent les relations entre les États. On peut à juste titre parler de progrès dans la civilisation.» Nul n'imagine l'effroyable spectacle de meurtre et d'horreur qui va naître de cette description idyllique.
Le monde est en effet fondé à croire dans un avenir prometteur. C'est le syndrome du «Grand Meaulnes», le triomphe de la jeunesse, et tout concourt à la concrétisation d'un bonheur annoncé. «J'aime ce siècle qui commence, qui porte mes espérances, qui sera le mien», dit le narrateur du récit que Philippe Besson consacre aux fragiles bonheurs de l'époque. Alain-Fournier a vingt-sept ans lorsqu'il publie le rêve attendu par toute une génération : celui d'un univers de voeux pieux, dont elle a faim des fruits mûrs et de la mystique. Mais ce viatique tant espéré n'est qu'un état d'âme né loin des contingences de l'histoire. Ici, la réalité du monde est évacuée d'un revers de main par une jeunesse qui refuse de consentir au sacrifice. Alain-Fournier pressent cette ambiguïté des sentiments et fait d'Augustin Meaulnes, son héros, l'otage du monde des adultes. Conscient de son déni de réalisme, il écrit à l'éditeur qu'il sollicite pour une nouvelle édition que son livre plaît beaucoup aux enfants... mais qu'il a de quoi les dérouter !

Présentation de l'éditeur :

Ils ne sont pas allés se battre la fleur au fusil.
Durant quatre ans, forts de leur conviction patriotique, ils se sont forgé une seule conviction : celle de vaincre. Mais ils n’en savaient pas encore le prix. Ils étaient les poilus de la Grande Guerre.
S’ils n’étaient pas déchirés dans les réseaux de barbelés, dépecés par les obus, hachés par la mitraille, ils arrivaient en face de l’ennemi qu’ils délogeaient de ses trous à la baïonnette, à la matraque, au corps-à-corps.
Cent ans plus tard, ils suscitent toujours le même respect, eux, la génération sacrifiée.
À partir de la correspondance des poilus avec leurs proches, ainsi que de leurs journaux intimes, Gérard Jaeger retrace le quotidien des soldats français dans les tranchées. Il raconte leurs états d’âmes, leur abnégation, ainsi que leurs révoltes qui ont mené des milliers d’entre eux au peloton d’exécution.
Conduits à la bataille par la carotte et le bâton, lucides, joyeux ou graves, tous les soldats sont des héros de circonstance. Ce livre raconte leur histoire, d’août 1914 à novembre 1918.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Gérard A. Jaeger
Edité par Archipel (2014)
ISBN 10 : 2809815453 ISBN 13 : 9782809815450
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Archipel, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782809815450

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 19,95
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,71
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

Gérard A. Jaeger
ISBN 10 : 2809815453 ISBN 13 : 9782809815450
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828098154500000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 31,73
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais