CLAMP Kobato Vol.6

ISBN 13 : 9782811606664

Kobato Vol.6

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782811606664: Kobato Vol.6
Biographie de l'auteur :

CLAMP est l'un des collectif féminin de mangaka le plus célèbre ...

C’est en 1987 qu’un groupe de douze jeunes femmes passionnées par les mangas forment le projet CLAMP. Il est alors composé de: Mokona Apapa, Satsuki Igarashi, Mick Nekoi, Nanase Ohkawa, Tamay Akiyama, Sei Nanao, Leeza Sei, Soushi Hisagi, Kazue Nakamori, Shinya Ohmi, Inoue Yuzuru et O-Kyon. Elles évoluent alors dans le milieu du doujinshi en publiant au travers de leur magazine Clamp book de nombreuses parodies de séries célèbres.

C’est en 1989 que leur première histoire originale est publiée chez Shingeshika. Derayd (????) est un manga fantastique dessiné par Akimaya Tamayo, assistée de Mokona, Nekoi Tsubaki, Nanase Ohkawa, Nanao Sei, Igarashi Satsuki et Sei Leeza. Qui sera par la suite réédité sous le seul nom d’Akimaya Tamayo.

C’est audébut des années 1990 que Mokona commence à élaborer l’idée du futur cultissime Tokyo Babylon,en s’affirmant au passage comme la dessinatrice principale du groupe.
Si cette poussée propulse certains membres sur le devant de la scène,d’autres conservent le statut de simples assistantes.

En 1989, le groupe devient professionnel avec la prépublication de leur première oeuvre: Seiden RG Veda (??) dans le magazine South n°3. C'est un succès immédiat qui les propulsent sur le devant de la scène manga. En parallèle à sa publication, elles lance 20 Menzo ni Onegai (20???????), et commence Combination et Cluster qui seront  finalement repris par Leeza Sei et Akiyama Tamayo après leur départ. C'est donc fin 1990 qu'elles passent des 12 membres initiaux aux 4 membres que l’on connaît aujourd’hui.
                 
Parmi les premiers titres peu connu on retrouve : Tenku Senki Shurato Original Memory: Dreamer (1990), Koi wa Tenka no Mawarimono (1990), Hagunsei Senki (1992), S?ry?den Gaiden: Suito no Dragon (1994), Yumegari (1996), dont la plupart sont des essais de quelques pages ou quelques chapitres, inachevés.



IGARASHI Satsuki ( ??????)
Est née le 8 février 1969 à Tokyo (Groupe sanguin : A). Elle a pour fonction de poser les trames sur les dessins
des deux dessinatrices et se charge des finitions, c'est également la porte parole du groupe.



OHKAWA Nanase ( ????)
Est née le 2 Mai 1967 à OSaka (Groupe sanguin A). Elle est la fondatrice et la scénariste du groupe. C’est elle qui écrit les histoires, définit les grands traits des personnages...



MOKONA ( ???)
Anciennement Mokona Apapa ( ??? ???) est née le 16 Juin 1968 à Kyoto. Elle est la dessinatrice principale du studio, elle a commencé au lycée dans des doujinshis...



NEKOI Tsubaki (?? ?)
Anciennement Mick Nekoi (?? ???) est née le 21 Janvier 1969 à Kyoto. Elle est la seconde dessinatrice et assiste la plus part du temps Mokona. Elle est notamment l’auteur des SD (super deformed) et adessiné entre autre Wish et J’aime ce que J’aime...

----------------------------------

En France, Tonkam et Pika se partagent l'essentiel de leurs titres, hormis 2 one shots publiés chez Glénat et leur dernière série en date Gate 7 dont la publication devaient être simultanée dans plusieurs pays et qui a été décroché par Kaze.

A noter que leurs œuvres les plus emblématiques ont même connus plusieurs éditions ainsi on retrouve :

Chez feu Manga Player (Devenu Pika par la suite)

- Magic Knight Rayearth (1996 - 6 tomes)
- Card Captor Sakura ( 1999 - 2 tomes / stoppé)
- Clamp school détective (1999 -1 tome / stoppé)

Chez Tonkam

- RG Veda version simple (1990/1996 – 10 tomes), RG Veda De luxe (7 tomes)
- T?ky? Babylon version simple (1991/1994 – 7 tomes), Tokyo Babylon version poche (5 tomes)

- X-1999 version simple (1992/en cours – 18 tomes), X-1999 version double (9 tomes)
- Miyuki-chan in Wonderland (1995 – 1 tome)
- Celui que j'aime (2003 – 1 tome)
- Wish (1996/1998 – 4 tomes)
- Lawful Drug (2003 - 3 tomes / stoppé) - Nouvelle édition (2012 - en cours)
- Code Geass Mutuality (2009 - Artbook)

Chez Pika

- Le voleur aux 100 visages (1990 – 2 tomes)

- Rex: A Dinosaur Story (1993 – 1 tome)
- Card Captor Sakura : version simple (2000 - 12 tomes), version double (2008 - 6 tomes), Animé comics (2001 - 12 tomes), Artbook (2003 - 2 tomes)
- Clamp School Detectives (2001 – 3 tomes)
- Angelic Layer (2001 – 5 tomes)
- J'aime ce que j'aime (2001 – 3 tomes)
- Magic knight Rayearth (2001 – 6 tomes) - Version intégrale en coffret (2001)
- Dukalyon (2001 – 2 tomes)
- Chobits : version simple (2002 - 8 tomes) - version double (2011 - 4 tomes)
- Clamp anthology (2004 - 12 tomes)
- Clamp Artbook (2006 - 2 tomes)
-

Revue de presse :

Toujours désireuse d'aider son prochain, Kobato, malgré l'interdiction de Fujimoto, part à la rencontre d'Okiura, pour tenter de comprendre pourquoi celui-ci s'acharne sur la crèche de Mme Sayaka. Mais alors qu'elle reçoit un coup de main de l'ange qui sommeille en elle, tout ne va pas forcément se passer comme prévu, et Kobato comprend que si elle souhaite faire le bonheur de celui qu'elle aime, Fujimoto, elle devra d'abord assurer le bonheur d'Okiura, puis de Sayaka, quitte à renoncer à son propre voeu et à disparaître...

Au vu des différentes pistes proposées par les Clamp et tout juste exploitées dans les précédents volumes, inutile de dire que l'on attendait avec crainte ce sixième tome de Kobato, qui marque déjà la fin de la série. Les craintes se confirment-elles ? Oui et non.

Oui, car ici, on retrouve ce que l'on pourrait appeler le "Syndrome Clamp" : on enchaîne révélation sur révélation sous la forme d'un gros pavé mal amené, avant de conclure à l'arrache. C'est bel et bien ce sentiment qui domine ici. Certes, les Clamp nous sortent en quelques pages tout ce qu'on attendait de savoir sur les motivations d'Okiura et sur ses véritables sentiments pour Sayaka, mais le problème reste cette manie de "vomir" le tout par hectolitres, sans spécialement chercher à bien amener la chose. Ainsi, on reste un peu circonspect en voyant Sayaka, certes influencée par Kobato, percer tranquillement à jour toute la vérité sur son mari... Vive la facilité.
L'autre problème vient du rôle de certains personnages, comme Iorogi, Ginsei et l'ours. Ceux-ci ne sont pas oubliés, mais leur rôle est finalement réduit à peu de chose, en dehors du dernier chapitre.

Justement, parlons-en, du dernier chapitre.
Il faudrait être de mauvaise foi pour ne pas reconnaître des qualités à ce dernier tome, qui, notamment, prend le temps d'instaurer une véritable ambiance douce-amère, mélancolique, autour des problèmes d'Okiura et Sayaka, de la relation entre Fujimoto et Kobato, et, surtout, de la possible mort de notre héroïne. Le ton adopté est convaincant, même si le tout a rapidement tendance à s'enfoncer dans une mièvrerie sans limites qui risque fort de ne plaire qu'aux petites filles et aux personnes adorant tout ce qui est fleur bleue. Et puis surtout, chose rare avec les Clamp, on a droit à une vraie fin, c'est déjà pas mal...
Pourtant, le dernier chapitre se fait un plaisir d'annihiler toute l'ambiance instaurée auparavant. Alors que l'avant-dernier chapitre aurait presque pu faire office de conclusion, les Clamp nous offrent vingt dernières pages enchaînant toutes les facilités possibles et imaginables, dans le seul but d'aboutir à tout prix sur une conclusion plus heureuse et, surtout, plus dégoulinante de guimauve que jamais.

En somme, on trouve dans ce dernier tome ce que l'on craignait : une fin qui existe bel et bien, et qui raviva quiconque adore le gnangnan, mais qui s'avère malheureusement précipitée et ultra-facile. A réserver aux fans du genre pas trop regardants sur la qualité narrative, et uniquement à eux.


Koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande