IGARASHI Yumiko Joséphine impératrice Vol.2

ISBN 13 : 9782811612856

Joséphine impératrice Vol.2

Note moyenne 3
( 1 avis fournis par GoodReads )
 
9782811612856: Joséphine impératrice Vol.2

Joséphine Impératrice - Volume 2

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Sa relation avec Alexandre de Beauharnais s'étant dégradée à cause de l'amante de celui-ci, Joséphine vit désormais séparée de son époux. Tentant de reprendre le dessus, elle reçoit alors une lettre venant de Martinique, lui apprenant la mort soudaine de sa plus jeune soeur, et l'état critique de son père. Bouleversée, ne pouvant supporter la situation, Joséphine décide de repartir immédiatement à la Martinique avec ses deux enfants... si elle le peut. Refaisant son apparition, Alexandre souhaiterait garder avec lui le jeune Eugène pour lui offrir une éducation exemplaire, puisqu'il est son héritier. C'est donc uniquement avec sa fille Hortense que Joséphine prend la bateau en direction de son île natale, en laissant derrière elle Agathon, chargé de veiller sur Eugène. Le trajet est l'occasion de faire la rencontre du sympathique Charles Tustier, et de voir la mère et la fille renforcer leurs liens.
Quand elle arrive enfin sur son île, Joséphine ne sait pas encore qu'elle y passera quelques années... et que dans le même temps, l'ombre de la Révolution Française va brutalement arriver sur la France...

Après un début de volume présentant le voyage de Joséphine, le récit entremêle deux axes clairs.

D'un côté, on suit le retour puis le quotidien de Joséphine sur son île natale, où elle retrouve ses parents et de vieilles connaissances qui ont grandi, s'interroge également un peu sur le statut de certaines personnes de basse classe contraintes à travailler avec acharnement sous la houlette des plus riches, et se pose également des questions sur la façon dont elle a pu influencer la vie de la domestique Marion et de son fils, Agathon. Egalement, elle apprend ce qui est arrivé à Aimée, mystérieusement disparue, visiblement embarquée par des pirates, ce qui confirme l'hypothèse du tome 1 selon laquelle il s'agit d'Aimée du Buc de Rivery. Tout ceci est plutôt plaisant, mais, dans le fond, n'apporte pas grand chose, si ce ne sont quelques intermèdes aux événements de plus en plus houleux qui se jouent en France.

Ce qui est plus intéressant, c'est donc bel et bien ce que l'on suit en France : l'arrivée de la Révolution Française, que l'on vit globalement à travers les yeux d'Agathon. Et ce personnage non-historique, inventé par Yumiko Igarashi, prend alors tout son sens, car à l'heure où Joséphine n'est pas un témoin des événements, le jeune homme devient ici un excellent moyen de vivre la Révolution de l'intérieur. D'autant que le statut d'Agathon, domestique faisant donc partie de la basse classe (celle du peuple qui se révolte), mais également très attaché à certains nobles (sa Joséphine en tête), en fait un témoin des événements tout à fait intéressant, en ceci qu'il est partagé entre les deux camps et pose donc un regard assez nuancé sur la Révolution. D'un côté, son amitié avec le cuisinier Jean et son amante la domestique Sylvie sera un excellent exemple de l'horreur que vivaient les pauvres face à la dominations des aristocrates. De l'autre côté, ses brèves retrouvailles avec Sophie, la gamine qui s'était éprise de lui dans le tome 1 et qui a désormais bien grandi, seront un excellent exemple des extrémités injustes qu'a pu avoir parfois la Révolution, où nombre d'innocents furent massacrés. Enfin, Agathon sera aussi amené à croiser la route d'acteurs importants de la Révolution, à commencer par Saint-Just, l'un des leaders des événements, donc la mangaka s'applique à faire ressortir toutes les inquiétantes extrémités. Plus tard, c'est Robespierre qui apparaît, et sans rentrer dans les détails, Igarashi expose de façon plutôt claire les enjeux liés à cet homme allié à Saint-Just, qui fut le principal instigateur de la Terreur et de ses exécutions en masse à la guillotine.

Ce deuxième tome se révèle donc étonnamment riche, un brin nuancé dans la vision de la Révolution Française, qui est présentée dans tout ce qu'elle a apporté de bon, mais aussi de mauvais. Après un premier volume plutôt plaisant mais un peu maussade, on ne s'attendait pas forcément à un tel regain d'intérêt, d'autant que Yumiko Igarashi emballe volontiers le tout dans sa patte shôjo, sans non plus en faire trop cette fois-ci. Bien sûr, son coup de crayon très old school et exagéré est toujours là, et quelques éléments très faciles sont de la partie (Agathon qui avait pressenti le retour de Joséphine et se pointe là où il faut quand il faut, comme par magie, pour l'accueillir... Mais bien sûr...). Enfin certains relents de romance tragique sont un poil too much (les soudaines retrouvailles avec Sophie malgré ce qu'elles apportent, puis les retrouvailles de Joséphine et Alexandre en fin de tome), mais dans un contexte où la mangaka n'occulte pas les drames (le sang et la violence sont là), ils se révèlent étonnamment prenants.


koiwai

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur :

Yumiko Igarashi a commencé sa carrière en 1968 alors qu’elle n’était encore que lycéenne. Originaire d’Hokkaidô, l’île la plus au nord de l’archipel japonais, elle publie sa première histoire L’île au requin blanc, dans un numéro spécial de Ribon, le célèbre mensuel de manga pour jeunes filles du groupe Shueisha. Tout de suite après cette œuvre de jeunesse, elle est embauchée par le groupe Kodansha, pour qui elle dessine régulièrement dans Nakayoshi, le magazine pour pré-adolescentes du groupe.

C’est dans ce magazine qu’elle dessine pour la première fois, en 1975, le personnage de Candy, dont le scénario est confié à Kyoko Mizuki. Le succès est immédiat et phénoménal. Une génération entière de jeunes filles se reconnait dans la jeune Candy, qui affronte bravement son destin de jeune orpheline à la recherche de son “prince de la Colline”.
Les poupées Candy se vendent à plus de 2 millions d’exemplaires chaque année, un record pour le Japon de l’époque. Elle est lauréate du 1er “Prix Manga de Kodansha”, créé pour l’occasion en 1977.
Suivront d’autres succès dans la veine “kawaii”, comme Mayme et Georgie, mais également dans des genres variés (manga historiques, comédies, mystères et œuvres pour “femmes averties”) encore complètement méconnus en Occident.

Yumiko Igarashi fêtera en 2013 le 45e anniversaire de ses débuts. Entourée de ses nombreux chats, de son perroquet facétieux et de ses poissons exotiques, elle est retournée à sa planche à dessin et prépare une nouvelle fresque historique dont l’héroïne aura bien entendu des milliers d’étoiles dans ses grands yeux clairs. Une affaire à suivre...

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 15,61

Autre devise

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

IGARASHI Yumiko
ISBN 10 : 2811612858 ISBN 13 : 9782811612856
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828116128560000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15,61
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais