Le Salève : Ses histoires, ses légendes

 
9782832105160: Le Salève : Ses histoires, ses légendes
Extrait :

Le Salève, mais c'est
Gargantua qui l'a créé !

Le saviez-vous ? Le Salève, massif apprécié tant par les Savoyards que par les Genevois, doit son nom au plus célèbre des géants de France et de Navarre : Gargantua ! Ce personnage à la force herculéenne et à l'appétit gigantesque, rendu populaire par la prose de François Rabelais, a laissé des traces bien au-delà de la littérature. Depuis des siècles, la plupart des rochers aux formes étranges ont été affublés d'un nom en rapport avec ce sympathique colosse. Sa réputation est telle qu'il n'est pas une région en France ou en Suisse romande qui ne compte plusieurs lieux dont la création aurait pour origine une action de cet ogre débonnaire. Il faut dire aussi que Gargantua n'a jamais fait les choses à moitié. Quand il boit, il assèche facilement une rivière, et quand il pisse, c'est au minimum pour créer un lac de la taille du Léman ! L'homme est si grand que les clochers et les tours des châteaux lui passent entre les jambes comme autant d'herbes folles et il peut franchir une vallée d'une seule enjambée. En France, des dizaines de montagnes, rochers, lacs ou rivières trouvent leur origine dans une sieste, une colère ou un coup de pied, voire un pet, signés Gargantua.

En Haute-Savoie, région qu'il a souvent traversée pour se rendre en Italie, Gargantua est notamment connu pour avoir fait voler d'un coup de pied la Pierra-Menta, l'expédiant tel un ballon de football de la cime des Aravis au versant du Soleil, dans le massif de la Tarentaise. Mais le géant est aussi connu pour avoir vécu quelque temps sur les pentes du Jura, dans la partie dominant le Pays de Gex et la plaine du Genevois. Là, aidé de ses parents, les bien nommés Grandgousier et Gargamelle, et de son fils, Pantagruel, il se serait amusé à jeter le plus loin possible d'immenses rochers granitiques, ces fameux blocs erratiques qui ont longtemps trôné dans la plaine et sur les flancs du Salève, du Vuache et du Mont-Sion.
Fâché on ne sait trop pourquoi contre Genève, Gargantua aurait tenté d'abîmer la Cité du bout lac à coups de lancers de rochers. Par chance, ses tirs ne blessèrent personne, ni n'abîmèrent aucun bâtiment car les pierres lancées - la Pierre-à-Bochet et les Pierres-du-Niton - s'écrasèrent respectivement à Thônex, près de la frontière française, et dans la rade de Genève.
Des siècles plus tard, ces vestiges gargantuesques se trouvent toujours à la même place et la Pierre-à-Bochet aurait même la particularité de tourner sur elle-même durant la nuit de la Saint-Sylvestre !

Mais pour en revenir au Salève, une vieille légende raconte que Gargantua, se rendant en Italie, fit une pause dans nos contrées et s'installa non loin du Rhône. Assoiffé comme souvent, il décida de creuser de part et d'autre du fleuve afin de créer un plan d'eau suffisamment vaste pour étancher sa soif légendaire. Au fur et à mesure qu'il approfondissait ce trou qui allait devenir le lac Léman, Gargantua déversa terre et rochers à l'aide d'une hotte sur un replat de la rive gauche du Rhône.
À force de creuser, l'amas de déblais finit par atteindre une taille conséquente qui intriguait les habitants de la région. Suivant avec intérêt le développement de ce phénomène, les paysans de ce coin de pays se retrouvaient régulièrement à bonne distance du géant pour observer cette montagne qui s'élevait petit à petit sur l'horizon. Commentant l'avancement des travaux, ils s'interpellaient en disant : «Eh ! mais regarde donc comme ça lève !» Au fil du temps, le «ça lève» est tout simplement devenu... «Salève».

Présentation de l'éditeur :

Le saviez-vous ? Il n'existe pas un, mais deux Salève !

Le premier accueille un million de visiteurs par an. Paradis des randonneurs et des pique-niqueurs du dimanche, il offre à deux pas de Genève un coin de nature préservé où l'on peut admirer les somptueux panoramas de la région du Léman et des Alpes. Mais derrière cette montagne de carte postale, il y a un autre Salève, plus mystérieux et plus inquiétant... Celui des temps anciens et des étranges légendes qui ont fait son histoire.

En ouvrant les pages de ce livre, vous entrerez dans un univers fascinant, peuplé de sarvants, de sorcières, de fées, de vouivres, de loups-garous et d'hommes-chiens...
Vous apprendrez comment un Gargantua assoiffé a créé le Salève et pourquoi le roi Hérode et sa troupe de cavaliers fantômes le hantent.
Vous découvrirez que le diable se cache parfois au détour d'un chemin et que ce massif est le lieu de croyances diverses : mégalithes celtiques, anneaux du déluge, dieux païens et moines capucins ou chartreux...
Vous marcherez sur les traces de Rousseau, de Lamartine et de singuliers personnages, comme le pharmacien genevois Henri-Albert Gosse, qui put acheter une colline du Salève grâce à une momie, ou Assan Dina, l'homme du château des Avenières, spécialiste des sciences occultes fasciné par les forces telluriques qui se dégagent de cette montagne à nulle autre pareille.

Bienvenue dans le monde étonnant des légendes du Salève !

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Dominique Ernst
Edité par Editions Slatkine (2012)
ISBN 10 : 2832105165 ISBN 13 : 9782832105160
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Slatkine, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782832105160

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 55
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais