Agonistique : Penser politiquement le monde

 
9782840564409: Agonistique : Penser politiquement le monde
Extrait :

Extrait de l'introduction de Chantal Mouffe

Les essais réunis dans ce volume examinent la pertinence de l'approche agonistique élaborée dans mes livres précédents quant à une série de problèmes qui me semblent importants pour le projet de la gauche. Chaque chapitre traite d'une question différente, toujours abordée sous un angle politique. Comme Ernesto Laclau et moi-même l'affirmions dans Hégémonie et stratégie socialiste, pour penser politiquement, il faut d'abord reconnaître la dimension ontologique de la négativité radicale. C'est parce qu'il existe une forme de négativité impossible à surmonter dialectiquement qu'on ne peut jamais parvenir à une pleine objectivité et que l'antagonisme est une possibilité constamment présente. La société est imprégnée de contingence et tout ordre est de nature hégémonique; autrement dit, il est toujours l'expression de rapports de pouvoir. Dans le domaine politique, cela signifie qu'il faut renoncer à la recherche d'un consensus sans exclusion et à l'espoir d'une société parfaitement réconciliée et harmonieuse. Par conséquent, l'idéal de l'émancipation ne peut être formulé en termes de réalisation d'une forme de «communisme».
Mes réflexions actuelles ici se situent dans le prolongement de la critique du rationalisme et de l'universalisme que je développe depuis The Return of the Political, où j'entamais l'élaboration d'un modèle de démocratie que j'appelle «le pluralisme agonistique». En inscrivant la dimension de la négativité radicale dans le domaine politique, j'y proposais une distinction entre «le politique» et «la politique». Par «le politique», j'entends la dimension ontologique de l'antagonisme, et par «la politique», l'ensemble des pratiques et des institutions visant à organiser la coexistence humaine. Ces pratiques, cependant, opèrent toujours au sein d'un contexte de conflictualité informé par «le politique».
La thèse-clé du «pluralisme agonistique» a été élaborée par la suite dans The Démocratie Paradox, où j'argumentais que l'une des tâches essentielles de la démocratie était de fournir des institutions qui permettent aux conflits de se dérouler sous une forme «agonistique», où les opposants ne sont pas des ennemis mais des adversaires entre lesquels il existe un consensus conflictuel. Ce que je voulais démontrer à travers ce modèle agonistique était la possibilité d'envisager un ordre démocratique, même en affirmant que l'antagonisme ne peut être éradiqué.
Certes, les théories politiques qui soutiennent une telle thèse finissent en général par défendre un ordre autoritariste, seule façon selon elles de prévenir la guerre civile. C'est pourquoi la plupart des philosophes de la politique attachés à la démocratie se croient tenus d'affirmer la possibilité d'une solution rationnelle aux conflits politiques. Pour ma part, je soutiens que la solution autoritaire n'est pas forcément la conséquence logique d'un tel postulat ontologique, et qu'en distinguant «antagonisme» d'«agonisme», il est possible d'envisager une forme de démocratie qui ne nie pas la négativité radicale.
Au cours des dernières années, en réfléchissant aux événements politiques mondiaux, j'ai été amenée à m'interroger sur les éventuelles implications de mon approche dans le domaine des relations internationales. Quelles sont les conséquences, dans l'arène internationale, de la thèse selon laquelle tout ordre est hégémonique ? Est-ce à dire qu'il n'existe aucune alternative au monde unipolaire actuel, avec toutes les conséquences négatives que cela entraîne ? Sans doute faut-il renoncer à l'illusion d'un monde cosmopolitique au-delà de l'hégémonie et de la souveraineté. Mais ce n'est pas la seule solution qui s'offre à nous, car nous pouvons aussi en concevoir une autre : la pluralisation des hégémonies. A mon sens, en instaurant des rapports plus égalitaires entre pôles régionaux, une approche multipolaire ouvrirait la voie à un ordre agonistique où les conflits, bien qu'ils ne disparaissent pas, seraient moins susceptibles de prendre la forme de l'antagonisme.

Revue de presse :

La philosophe belge Chantal Mouffe dessine les contours précis d'une démocratie radicale et plurielle dans son nouveau livre «Agonistique». Une réflexion magistrale sur la nécessité d'assumer les conflits et de radicaliser les institutions démocratiques elles-mêmes. Plus que jamais, penser politiquement le monde conduit aujourd'hui à repenser le modèle de la démocratie. Car si la démocratie reste un modèle théorique achevé de l'idéal collectif, elle reste inachevée dans la concrétude de ses promesses...
Selon elle, tous les mouvements de protestation horizontalistes actuels (Occupy, Indignés...) participent certes d'une rhétorique anti-Etat néolibéral et célèbrent le commun plutôt que le marché. Ce qu'elle approuve en soi. Mais le paradoxe qu'elle relève, c'est combien leur rejet de toutes les institutions liées à l'Etat «ressemblent étrangement à l'attitude néolibérale»...
La radicalité promue par Chantal Mouffe exclut ainsi la guerre civile tout en rejetant l'idée stérilisante du consensus. La tension qu'elle dessine entre le spontanéisme politique et la nécessité pragmatique de la représentation politique invite la gauche un peu perdue à construire une «chaîne d'équivalences» entre toutes les revendications démocratiques disséminées dans les champs de la société. Pluraliste jusqu'au bout, à la fois dans la prise en compte des revendications émancipatrices de la société et dans la définition même du cadre démocratique où elles s'inscrivent, Chantal Mouffe élabore une pensée autant radicale que raisonnable. (Les Inrocks,février 2015)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Chantal Mouffe
Edité par ENSBA (2014)
ISBN 10 : 2840564408 ISBN 13 : 9782840564409
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ENSBA, 2014. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782840564409

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,71
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

MOUFFE CHANTAL
Edité par ENSBA
ISBN 10 : 2840564408 ISBN 13 : 9782840564409
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ENSBA. Paperback. État : NEW. ENSBA (03/12/2014) Weight: 223g. / 0.49 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782840564409

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 20
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6
Vers France
Destinations, frais et délais

3.

Chantal Mouffe
ISBN 10 : 2840564408 ISBN 13 : 9782840564409
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828405644090000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 30,24
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais