La Légende de l'entrepreneur. Le capital social, ou comment vient l'esprit d'entreprise

Note moyenne 2
( 1 avis fournis par GoodReads )
 
9782841466474: La Légende de l'entrepreneur. Le capital social, ou comment vient l'esprit d'entreprise

151 pages. Annotations en page de garde.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

La légende de Je-me-suis-fait-tout-seul
Le mythe du self-made-man devenu patron de multinationale est vieux comme le capitalisme. Pourtant, selon les auteurs, la réussite entrepreneuriale est une oeuvre collective, où les familles et l'Etat jouent un rôle important, ainsi que l'apport financier, le bagage de connaissances et le réseau de relations. -- L'Expansion

Une somme !
Né au xive siècle, le mot " entrepreneur " a d'abord eu le sens de " celui qui assume une tâche ". Depuis, sa signification n'a cessé d'évoluer pour désigner successivement le marchand, le maître d'ouvrage, le manufacturier, le patron propriétaire (en opposition au manager salarié), et aujourd'hui le directeur-propriétaire de son entreprise. Les deux auteurs, des chercheurs, se livrent à une radiographie historique de l'entrepreneur sous toutes ses coutures : motivations, recherche de financement, actionnariat familial, facteurs de réussite...

L'objectif de cette étude est d'en finir avec le mythe actuel de l'entrepreneur qui innove, grossit, crée des richesses et des emplois. L'idée est originale, mais le postulat de départ des auteurs soulève deux objections : l'entrepreneur a certes la cote dans les discours politiques, mais les Français ne l'aiment guère ; par ailleurs, même les acteurs de la création d'entreprise ne croient pas que les " bébés " qu'ils soutiennent vont se transformer en géants. Quant à la démonstration, elle est beaucoup moins claire que l'introduction ne le laisse supposer. Revers de la médaille de ce travail très documenté, le livre paraît fouillis, presque trop complet. L'accumulation des références en rend la lecture difficile.

In fine, bien plus qu'un pamphlet, c'est une bible de l'entreprenariat, précieuse à deux titres. D'abord, elle précise le sens du terme " entrepreneur ", utilisé souvent à tort et à travers, en le distinguant du patron, du manager ou du capitaliste. Elle livre ensuite quelques surprises. On découvre que la corporate governance date des années 30, que les femmes chefs d'entreprise ont joué un grand rôle dans le Nord ou que les entrepreneurs, aux xvie et xviie siècles, étaient vus comme des personnages peu recommandables, des brigands. Leur mauvaise réputation ne date donc pas d'hier ! --Stéphène Jourdain-- -- L'Entreprise

Présentation de l'éditeur :

Le mythe du petit entrepreneur devenu patron de multinationale est vieux comme le capitalisme. En son nom, patronat et gouvernements (mais, souvent aussi, de nombreuses associations : junior entreprises, clubs d'investisseurs, boutiques de gestion, banque des pauvres...) ont fait de la création d'entreprise et de la défense de la petite entreprise la planche de salut pour sortir du chômage et stimuler la croissance : de la prime Barre à la fin des années soixante-dix à la loi Madelin des années quatre-vingt-dix, chômeurs et fonctionnaires, soupçonnés de vivre aux crochets de la société, sont ainsi priés de faire preuve d'initiative et de créer leur entreprise. Malheureusement, il y a loin du mythe à la réalité de l'économie de marché. Ce livre remet les pendules à l'heure en retraçant la véridique histoire de l'entrepreneur (depuis que le terme existe), en montrant comment le mythe s'est construit, dans la théorie économique aussi bien que dans le discours social, et en démontrant, enquête à l'appui, comment la réussite entrepreneuriale est toujours une œuvre collective : pas de réussite sans un capital social - on reconnaîtra la référence à Pierre Bourdieu - dont hérite l'heureux élu et qu'à fait fructifier avec l'aide de l'État, de sa famille, de ses amis, etc. Il ne s'agit cependant pas, pour Sophie Boutillier et Dimitri Uzunidis, de dénigrer l'esprit d'entreprise, mais de mettre en garde contre sa mythification (l'échec est lourd de drames humains et Familiaux). Ce livre est donc indispensable aux conseilleurs et aux candidats à l'aventure entrepreunariale...

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Uzunidis, Dimitri, Boutillier, Sophie
ISBN 10 : 2841466477 ISBN 13 : 9782841466474
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 3
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : good. 200 Gramm. N° de réf. du libraire M02841466477-G

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 23,29
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

BOUTILLIER SOPHIE, UZUNIDIS DIMITRI
Edité par Syros (1999)
ISBN 10 : 2841466477 ISBN 13 : 9782841466474
Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Le-Livre
(SABLONS, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Syros, 1999. Couverture souple. État : Très bon. In-8. RO40212660: 151 pages. Annotations en page de garde. 'Alternatives économiques'. Avec Blandine Laperche et Jérôme Ziel. In-8 Broché. Très bon état. Couv. fraîche. Dos impeccable. Intérieur frais Classification Dewey : 330-Economie. N° de réf. du libraire RO40212660

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 55,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 15
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais