9782841567751: La vie liquide
Extrait :

Vivre dans un monde moderne liquide

Pour survivre sur une fine couche de glace, il faut patiner vite.
Ralph Waldo Emerson, On Prudence.

La «vie liquide» et la «modernité liquide» sont intimement liées. La «vie liquide» est celle que l'on a tendance à vivre dans une société moderne liquide. Une société «moderne liquide» est celle où les conditions dans lesquelles ses membres agissent changent en moins de temps qu'il n'en faut aux modes d'action pour se figer en habitudes et en routines. La liquidité de la vie et celle de la société se nourrissent et se renforcent l'une l'autre. La vie liquide, tout comme la société moderne liquide, ne peut conserver sa forme ni rester sur la bonne trajectoire longtemps.
Dans une société moderne liquide, les réalisations individuelles ne peuvent se figer en biens durables car, en un instant, les atouts se changent en handicaps et les aptitudes en infirmités. Les conditions d'action et les stratégies prévues pour leur répondre vieillissent rapidement et deviennent obsolètes avant que les acteurs aient une chance de les apprendre correctement. Il n'est donc pas conseillé de se fonder sur l'expérience avec l'idée de s'en remettre à des straté­gies et mouvements tactiques déployés avec succès par le passé : les essais passés ne peuvent prendre en compte les changements de cir­constances rapides et le plus souvent imprévus (voire imprévisibles). Extrapoler à partir d'événements passés afin de prédire des tendan­ces futures devient chaque jour plus risqué et bien trop souvent trompeur. Il est de plus en plus difficile d'effectuer des calculs fiables - des pronostics infaillibles étant quant à eux tout bonnement inimaginables : la plupart des variables et des équations, sinon toutes, sont des inconnues, et aucune estimation de leurs orientations futures ne peut être considérée comme absolument fiable.

Présentation de l'éditeur :

Dans la société moderne liquide, tous les individus vivent dans la crainte permanente de rater le prochain changement, d'être pris en flagrant délit de sieste, de rester à la traîne, de devenir eux-mêmes obsolètes.

La vie liquide est le triomphe du consumérisme. Tout, y compris l'homme, devient objet de consommation, avec une date de péremption au-delà de laquelle l'objet aussi bien que l'individu deviennent jetables. Comme l'amour qui s'inscrivant dans la durée est rejeté au profit de l'instantanéité du désir désormais revendiqué. Comme le savoir, dès lors que l'intelligence est définie comme celle d'un missile qui apprend en cours de route et doit oublier ce qu'il savait à chaque nouveau renseignement. Autant d'applications concrètes décrites avec humour qui font comprendre, comme en se jouant, le concept de liquidité.

Mais l'auteur ne se contente pas de décrire la société en voie de liquéfaction avancée, il cherche des pistes pour ima­giner un avenir plus vivable. Difficile, on s'en doute, dans un monde embarqué dans l'express de la mondialisation.

Zigmunt Bauman est né en Pologne, en 1925. Il a enseigné la philosophie et la sociologie à l'université de Varsovie avant d'être chassé de Pologne en 1968 lors des persécutions antisémites. A partir de 1971, il a enseigné la sociologie à l'université de Leeds, dont il est professeur émérite. Son oeuvre critique et éthique exerce une profonde influence sur les nouvelles générations.

La Vie en miettes (2003), L'Amour, élément liquide (2004), La Société assiégée (2005) ont été publiés dans la collection Les Incorrects par Le Rouergue/Chambon.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande