La chaîne de la connaissance : Stratégies d'entreprise pour l'Internet

Note moyenne 0
( 0 avis fournis par GoodReads )
 
9782842110338: La chaîne de la connaissance : Stratégies d'entreprise pour l'Internet

La chaîne de la connaissance : Stratégies d'entreprise pour l'Internet

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

Ce type d'ouvrages qui tente de cerner les conséquences du développement phénoménal d'Internet sur les stratégies d'entreprise fait florès actuellement aux États-Unis. Pour l'auteur, la nouvelle chaîne de création de la valeur est la chaîne de la connaissance : " Au début les données, suivies des informations qui génèrent ensuite de la connaissance ". Cette création d'une nouvelle connaissance à travers l'apprentissage serait la force principale de l'économie d'aujourd'hui. Le marché lui aussi est en train d'évoluer radicalement avec l'interactivité que permet Internet. -- La revue Résumés

Des pistes pour les PME
En France, les transactions sur Internet se sont élevées à 300 millions de francs l'an dernier, contre 64 milliards aux Etats-Unis... Autant dire que la croissance du phénomène a encore de beaux jours devant elle dans l'Hexagone.
Ce n'est pourtant pas la taille du marché qui intéresse Langdon Morris, consultant et enseignant américain, dans ce livre plus didactique qu'agréable à parcourir, mais ses incidences sur les stratégies d'entreprise. Comment vendre et se faire connaître quand Internet bouleverse toute la chaîne de la connaissance en court-circuitant les filtres institutionnels - tel l'Etat ?
L'ouvrage vous rappelle également qu'une façon de communiquer est d'égayer les plus sérieux de vos sites par des jeux et des paris. Aux Etats-Unis, les revenus issus du poker électronique augmentent en effet tous les ans de quelque 17 %. Logique : Internet se joue des frontières, et parier est un passe-temps mondial. -- Lamia Oulalou-- -- L'Entreprise

Le développement de l'Internet est assurément un phénomène technologique, économique et sociétal d'une ampleur sans précédent. Ce phénomène unique est à la fois l'expression et le moteur de la nouvelle ère dans laquelle nous sommes entrés, celle de l'Économie de la Connaissance.

Dans cet ouvrage dense et d'une grande clarté de pensée, Langdon Morris s'adresse aux dirigeants d'entreprise et éclaire à leur intention l'impact structurel qu'exerce l'Internet et les opportunités stratégiques qui en découlent. Plusieurs idées-clés, parmi celles qu'il propose, méritent d'être commentées.

En premier lieu, l'Internet se présente comme ayant toutes les caractéristiques d'une révolution par le fait qu'il est le premier moyen de communication de masse permettant la liaison de grand nombre à grand nombre sans le passage par un point central de contrôle. Il crée ainsi la société en réseau et symbolise l'effacement de la notion de hiérarchie. Cette révolution est certes déjà très avancée sur le plan technologique mais, comme souvent dans de telles situations, les schémas mentaux n'y sont que partiellement préparés : pour une partie importante de la population, la révolution dans les têtes n'est pas encore faite ...

Deuxièmement, la carte des métiers de l'information présentée par l'auteur est particulièrement instructive, surtout pour ce qui concerne la région dite de «la chaîne de la connaissance» (quadrant Nord-Ouest). L'Internet apparaît ici comme un outil ultra puissant et planétaire de développement de la connaissance et même de création de connaissances nouvelles. Cette perspective nous aide à aller au-delà de la simple notion de gestion des connaissances et à comprendre qu'une des clés décisives pour la création de valeur est la capacité à générer de la connaissance complètement nouvelle. À ce propos, la possibilité offerte aux entreprises par l'Internet d'entrer en dialogue avec leurs clients, permettant ainsi la co-création de l'offre, ouvre de nouvelles pistes de développement dont on ne soupçonne pas tout l'intérêt. Cela permet l'accès aux connaissances non-encore explicites (tacites) des consommateurs et la découverte en commun de nouveaux besoins.

Troisièmement, on notera la prudence de l'auteur pour ce qui concerne les possibilités de l'Internet comme moyen significatif de distribution de produits au grand public. À nouveau, la carte des métiers de l'information aide à comprendre cet aspect du Web. Le consommateur utilise l'Internet pour «faire ses achats» dans deux cas opposés : d'une part, pour le renouvellement d'achats de produits (produits courants banalisés alimentaires et de ménage) ; d'autre part, pour des biens dont la décision d'achat nécessite de pouvoir consulter une riche base d'information. L'exemple de Dell qui vend 2 millions de dollars de matériel informatique chaque jour par l'Internet est à cet égard révélateur. Nous entrevoyons au sein de notre cabinet de conseil Transformance d'importants développements de cette nature.

En quatrième lieu, l'ouvrage de Langdon Morris envoie avec raison un message particulièrement fort aux dirigeants qui sous-estimeraient l'enjeu des technologies de l'information en général et de l'Internet en particulier comme outil de compétitivité. Selon les métiers et les stratégies poursuivies, l'outil peut servir soit à des fins de banalisation des produits (réduction de coûts), soit au contraire à créer la différenciation. Nous aurions aimé que l'auteur développe davantage ce deuxième levier et en montre tout le potentiel de création d'emplois nouveaux.

Enfin, on ne peut que partager les observations éclairées faites dans l'ouvrage à propos de la capacité de l'Internet à servir de support à de nouveaux types de communautés appelées communautés virtuelles. Ainsi, hommes et femmes du monde entier, chercheurs et praticiens, professionnels et étudiants, peuvent s'interconnecter autour de sujets d'intérêt commun. Ils peuvent échanger, s'enrichir mutuellement, faire avancer des sujets dans les domaines les plus variés. Pour nous, c'est sur ce plan que l'Internet est le plus porteur d'espoir. En favorisant le dialogue et l'apprentissage partagé, il développe l'esprit de collabo-ration sur une large échelle et permet de vivre l'expérience d'une co-construction de la société, du développement de l'intelligence et d'une conscience collectives. Peut-être qu'en permettant l'auto-organisation de réseaux-en-dialogue, par l'Internet, parviendrons-nous tout naturellement aux deux dernières étapes de la chaîne de la connaissance proposées par Langdon Morris : la Compréhension (explication : pourquoi, sens) et la Sagesse (ce qui est le mieux : vision). -- Manfred MACK -- -- Business Digest

Que vous soyez entrepreneur ou particulier, connectez-vous sur Internet
Sur Internet, les particuliers se découvrent des intérêts communs avec d'autres particuliers. Ceci satisfait et accroît à la fois leur désir d'informations, de compréhension et même de «sagesse». En face, les entrepreneurs devront partir de cette somme d'informations et de liens pour créer de nouveaux produits et services, mais surtout pour imaginer une autre façon d'aborder le marché. Il s'agit de passer des canaux de distribution traditionnels (produits banalisés) à la chaîne de la connaissance (produits et services différenciés).
Le recours à la chaîne de la connaissance mise en place par Internet entraîne l'entrepreneur vers une stratégie de marché différenciée
Les nouvelles technologies, en particulier de l'information, permettent aux entreprises d'échapper à un marché banalisé. Elles peuvent aussi aider à renforcer une différenciation déjà acquise ou contraindre des concurrents à basculer vers des marchés banalisés. Ces marchés différenciés bénéficient de coûts bas.
La technologie de l'information crée un nouveau type d'économie : l'économie de la connaissance
La naissance d'Internet crée de nouvelles configurations ayant un impact très fort sur l'économie et la société. Les entrepreneurs devront s'y adapter et découvrir de nouveaux modèles économiques. -- Idées clés, par Business Digest

Quatrième de couverture :

L'Internet n'est-il qu'un outil informatique parmi tant d'autres ? Ou allons-nous assister à une transformation profonde des entreprises, voire de la société ? Si de nombreux ouvrages s'intéressent à la genèse, à la mise en place et aux potentialités de l'Internet et des technologies associés, les mécanismes sous-jacents et la puissance de ce levier qui soulève notre monde restent inexplorés. Cet essai émaillé d'illustrations dynamiques donne un éclairage saisissant du phénomène Internet. Langdon Morris y propose un modèle pour comprendre ce qui nous arrive et élabore des pistes d'action pour les entreprises.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Langdon Morris
ISBN 10 : 2842110331 ISBN 13 : 9782842110338
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
livre au tresor
(la bazoche gouet, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : Collectible; Like New. BROCHE ENVOI DE L AUTEUR. N° de réf. du libraire Z27277

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 10
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Langdon Morris
Edité par Village mondial (1998)
ISBN 10 : 2842110331 ISBN 13 : 9782842110338
Ancien(s) ou d'occasion Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Village mondial, 1998. Paperback. État : OKAZ. - Nombre de page(s) : 136 p. - Langue : fre - Genre : Internet. N° de réf. du libraire O105270-666

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 11,44
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais