L'Épopée américaine de La Fayette: Washington, me voici !

 
9782842655150: L'Épopée américaine de La Fayette: Washington, me voici !
Extrait :

Extrait de la préface :

Le titre de l'ouvrage de Daniel Binaud est déjà une trouvaille puisque sa réponse a fait le tour du monde : La Fayette, nous voilà. Cette réponse, on le sait, a été apportée en 1917, en plein enfer de la première guerre mondiale, par les troupes venues des États-Unis au secours des Alliés. Fidèles au souvenir de l'embarquement de La Fayette lors de la guerre d'Indépendance, les autorités du département de la Gironde avaient alors souhaité être aux premières loges pour l'arrivée des Américains. Dès les mois d'août et septembre 1917, leurs bateaux pénètrent dans l'estuaire et bénéficient à Pauillac, Bordeaux et Bassens de ports de débarquement aménagés à cet effet. Des hôpitaux, des entrepôts, des champs de manoeuvre viennent compléter ces sites portuaires qui accueillent de plus en plus de soldats d'outre-Atlantique : à la fin de l'année 1917, ces «sammies», qui devaient leur surnom à l'oncle Sam, sont au nombre de 5000 à Bordeaux. Un an plus tard, leur chiffre dépasse les 90000, avant d'atteindre 125000 au printemps 1919, soit six mois après l'armistice de novembre 1918. Le moment était venu, pour ceux qui avaient survécu, de repartir chez eux, via la Garonne, la Gironde et l'Atlantique : de novembre 1918 à juillet 1919, près de 50 000 officiers et de 360 000 soldats prendront le bateau du retour à Bordeaux ou à Bassens où se trouvait le camp américain. Qu'aurait pensé La Fayette devant un tel déploiement de forces qui venaient de précipiter la fin de la première guerre mondiale qui fût bien plus qu'une tragédie et dont il ne pouvait imaginer l'ampleur ? A coup sûr il aurait été fier d'assister, quelques mois avant la fin du conflit, sur la place des Quinconces, à la prise d'armes du 14 juillet 1918 commémorant la fête de la Fédération du 14 juillet 1790 dont il avait été l'un des héros. Voir flotter sur le sol français ce drapeau qu'il avait vu naître avec les États-Unis, aurait été pour lui la plus grande des satisfactions, sans oublier le pincement d'orgueil qui aurait été le sien en apprenant que, afin de rendre plus opérationnelle la base américaine installée à Bordeaux, on avait installé à Croix-d'Hins une station de TSF baptisée «Bordeaux-La Fayette»...
Ainsi, près d'un siècle et demi plus tard, le corps expéditionnaire américain répondait comme un seul homme au seul personnage qui incarnait, côté français, la première aide apportée aux citoyens des futurs États-Unis dans la révolte puis la lutte pour l'indépendance politique qui les opposait à leur métropole, l'Angleterre du roi Georges III. Tout pouvait rapprocher ce jeune noble courageux et sentimental des colons anglais révoltés et de leurs chefs. Contemporains des dernières décennies du XVIIIe siècle, ils appartenaient à la génération qui avait fait siennes les idées des Lumières, portées par l'Encyclopédie de Diderot et d'Alembert, répandues dans toute l'Europe des lettrés et diffusées en Amérique parmi les colons les plus cultivés, admirateurs inconditionnels du vent de liberté venu de France après avoir longtemps soufflé sur les terres d'Angleterre : que serait Montesquieu et que serait Voltaire sans l'inspiration et le modèle des institutions anglaises ? Et que seraient-ils sans la lecture des historiens et des philosophes anglais de la fin du XVIIe siècle qui avaient vécu, les premiers en Europe, le choc d'une Révolution, celle de 1648, fatale au souverain anglais et décisive pour l'apprentissage d'une vie politique délivrée des tentations et des tentatives de l'absolutisme monarchique après la tyrannie de Cromwell ? A leur tour, les habitants des treize colonies, nourris du passé de l'ancienne patrie de leurs ancêtres puritains, pouvaient se sentir étrangers aux décisions prises par Georges III et son entourage, incapables de mettre un frein à leurs exigences fiscales en dépit des conseils de prudence et de modération donnés par des conseillers avisés au premier rang desquels figure Edmund Burke, le futur censeur de la Révolution française. A force d'incompréhension de la part du souverain anglais et de tensions réciproques la révolte des colons s'était transformée en révolution.
Dès lors débute pour les Américains un conflit qu'ils avaient tous les risques de perdre au regard de la disproportion entre leurs forces et celles de leur métropole.

Présentation de l'éditeur :

Gilbert du Mottier de La Fayette (1757-1834) a vingt ans à peine lorsqu'il embarque pour l'Amérique à bord de la Victoire. Les treize colonies américaines sont en révolte et bientôt en guerre, pour leur indépendance, contre l'Angleterre de George III. Grâce à des recherches minutieuses dans les correspondances officielles et familiales et dans les documents diplomatiques, Daniel Binaud raconte l'épopée américaine de La Fayette, de 1777 à 1779. Deux années riches et mouvementées où le futur héros des " deux mondes " nouera une amitié indéfectible avec Georges Washington, l'homme de l'Indépendance, participera au conflit entre colons et Anglais, connaîtra la guerre civile entre insurgés et conservateurs, favorables à l'Angleterre, découvrira les Indiens, qui jouèrent un rôle important dans ces affrontements. Ce récit historique se lit comme un roman, celui de l'aventure américaine de La Fayette. La Fayette met à la voile le 26 avril 1777, en bravant l'interdiction du Roi. Après sept semaines de traversée, il débarque en Caroline et se rend avec ses compagnons à Philadelphie, siège du Congrès. Il offre ses services, déclarant : " j'ai le droit d'exiger deux grâces : l'une est de servir à mes dépens, l'autre est de commencer à servir comme volontaire ". Non sans difficulté, il est incorporé dans l'armée des États-Unis au mois de juillet.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion Afficher le livre
EUR 11,80

Autre devise

Frais de port : EUR 4,12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Daniel Binaud
ISBN 10 : 284265515X ISBN 13 : 9782842655150
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
Librairie Mille Bulles
(LIMOGES, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : Used; Good. ENVOI RAPIDE ET SOIGNE, + de 27 000 clients satisfaits. 98% positif au cours des derniers 12 mois. N° de réf. du libraire DECOUVRANCE - 42C8FA81EDC2

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 11,80
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 4,12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais