L'intégration des Mauges à l'Anjou au XIe siècle

 
9782842874339: L'intégration des Mauges à l'Anjou au XIe siècle
Extrait :

Extrait de l'introduction :

Le pagus des Mauges ne sort de l'anonymat qu'au IXe siècle en étant mentionné dans des diplômes carolingiens pour situer l'abbaye Saint-Florent ; son origine reste un mystère. De surcroît, les Mauges ne sont, à cette date, et pour encore plus d'un siècle, qu'un vague toponyme qui reste difficile à apprécier de façon satisfaisante. En fait, ce pagus ne rentre véritablement dans l'Histoire qu'aux alentours de l'an Mil, en dépit de quelques apparitions furtives depuis le milieu du Xe siècle. Or, malgré la persistance de nombreuses zones d'ombre, celles-ci coïncident avec le moment où Foulques Nerra commence à inclure ce pagus dans son comté. Étudier cette intégration revient alors à appréhender, d'après les sources écrites contemporaines, l'histoire des Mauges la plus antique.
L'inclusion des Mauges à l'Anjou n'est pas le fruit du hasard, mais doit beaucoup à l'opportunisme et à l'intelligence politique d'un Foulques Nerra soucieux d'agrandir ses états et d'étendre son influence. Le coup de force de ce dernier, aboutissant à faire de ce pagus une partie de l'Anjou, que l'on ne saurait plus guère contester aujourd'hui, méritait que l'on y consacrât une enquête.

L'ambition de la présente étude est donc d'apporter une pierre, de proposer une vision, de fournir quelques éléments dans le but de contribuer à la connaissance de l'histoire de l'Anjou, mais aussi et surtout à celle des Mauges, région chère à notre coeur.

Pour essayer de comprendre les enjeux et le déroulement de cette «affaire des Mauges», selon l'expression d'O. Guillot, il nous a paru indispensable de faire débuter notre travail par une recherche sur ce qu'étaient les Mauges juste avant que leur intégration à l'Anjou ne s'amorçât. Celle-ci se traduit d'abord par une présentation et une tentative de délimitation de notre champ d'étude relevant de la géographie historique. Ensuite, parce qu'elles ont conditionné la destinée du pagus, les circonstances politiques des siècles précédents nécessitaient que l'on s'y attardât un peu. Il semblait également pertinent d'établir la liste des lieux habités avant ce tournant historique afin d'apercevoir de façon plus nette ce que le comte Foulques souhaitait voir intégrer à son domaine. Enfin, si ce dernier put arriver à ses fins, c'est qu'il lui suffisait de mettre sous son joug deux ensembles considérables de biens qu'il convient donc d'étudier de très près.

Il fallait ensuite tenter de repérer les manoeuvres, souvent malhonnêtes, de Foulques Nerra qui ont permis l'inclusion des Mauges au comté d'Anjou. Dès le départ, ces agissements ont bénéficié d'un contexte favorable, la concentration dans les mêmes mains de toute une partie des Mauges, ce qui n'enlève rien à l'opportunisme dont a fait preuve le comte. Celui-ci a démontré sa persévérance, son obstination et son ambition pour éviter d'être écarté et pouvoir ainsi atteindre son objectif : usurper l'héritage de l'évêque d'Angers qui avait reçu de son père de nombreux alleux situés dans ce pagus. Pour terminer, il a essayé de «camoufler les apparences» en cherchant une légitimité afin d'obtenir une légalité juridique pour la nouvelle situation qui résultait de l'intrusion brutale du comte dans les anciennes possessions de l'évêque. Pendant ce temps, une victoire militaire, à Saumur, de l'autre côté de l'Anjou, lui permettait d'étendre, de manière indirecte, son influence sur ce qui lui échappait encore dans les Mauges.

Malgré ces succès politiques, ce pagus n'était pas encore tout à fait intégré à l'Anjou. Il restait à concrétiser cette domination sur le terrain par la construction de forteresses dissuasives, ainsi que par l'inféodation de cette conquête à des fidèles dont le comportement achevât définitivement d'en faire une terre angevine. Parallèlement, l'épiscopat angevin profita de l'accomplissement de cette intégration politique pour englober sous sa juridiction, quelques décennies plus tard, la majorité des Mauges.

Présentation de l'éditeur :

Le petit pagus des Mauges était situé au carrefour d'influences multiples : celle du comte d'Anjou, celle du prince breton et celle du comte de Poitiers, mais aussi du vicomte de Thouars. L'intégration des Mauges à l'Anjou marque donc une étape décisive dans la géographie politique de l'Ouest du royaume de France, d'autant que ce coup de force opéré par la maison d'Anjou profita également aux familles vicomtales du Mans et de Vendôme, ce qui élargit encore le champ de cette étude.
Afin de connaître plus précisément l'enjeu de ces affrontements et de ces luttes de pouvoir, il fallait revenir sur le territoire des Mauges proprement dit et faire une enquête relevant de la géographie historique pour dresser un tableau de ce pagus autour de l'an mil. Les conséquences de ce coup de force du comte d'Angers furent multiples jusque dans le paysage même des Mauges qui fut transformé de manière irréversible. Avant d'être une annexion armée, l'intégration des Mauges à l'Anjou résulta d'une manoeuvre politique particulièrement habile. Le comte d'Anjou Foulques Nerra réussit avec la complicité de l'évêque d'Angers Hubert à exercer une mainmise politique sur cette partie du Poitou. Cette «affaire des Mauges» permet de comprendre les rivalités et l'enchevêtrement des liens entre comté et évêché quelques décennies avant la réforme grégorienne. Pour pérenniser sa conquête, le comte Foulques et ses fidèles, nouvellement installés dans les Mauges, érigèrent des forteresses sur des sites toujours stratégiquement bien placés. Elles furent pour la plupart le siège de seigneuries châtelaines apparues au cours du XIe siècle dont l'étude éclairante repose sur des cartes et des généalogies inédites. Imitant les comtes, les évêques d'Angers intégrèrent au milieu du XIe siècle la plus grande partie des Mauges à leur diocèse sans parvenir à atteindre les nouvelles limites du comté. Cela fut propice à l'apparition aux confins des Mauges de marches entre l'Anjou, le Poitou et la Bretagne.
Un recueil de sources vient compléter cette étude ; une centaine d'actes parmi les plus importants pour l'histoire de la région sont publiés. Un certain nombre d'entre eux sont inédits et pourront donc désormais être consultés plus facilement.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

VERON, TEDDY
Edité par PU LIMOGES
ISBN 10 : 2842874331 ISBN 13 : 9782842874339
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre PU LIMOGES. Soft Cover. État : NEW. PU LIMOGES (01/07/2007) Weight: 643g. / 1.42 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782842874339

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Teddy Véron
Edité par Presses Universitaires de Limoges et du Limousin (2007)
ISBN 10 : 2842874331 ISBN 13 : 9782842874339
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Presses Universitaires de Limoges et du Limousin, 2007. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782842874339

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais