F Boyer; S Massa Histoire de Grasse

ISBN 13 : 9782843731587

Histoire de Grasse

 
9782843731587: Histoire de Grasse

Extrait du quatrième de couverture

Grasse est une ville vouée aux fleurs et aux fruits : « une cité fort ancienne, patrie des eaux de senteurs, des pommades et des parfums de toutes sortes » qui a été élevée sur le versant méridional d'une colline, d'où l'on aperçoit la Méditerranée, de la pointe de Théoules au cap de Villefranche, les îles de Lérins et, çà et là, des châteaux situés sur des monticules ou « au fond de délicieuses vallées ». Le climat y est très sain et tempéré et on peut « en toute saison la visiter avec intérêt ». Sensible au charme d'une aussi agréable localité, au point qu'il nous en décrit tous les édifices - la tour de la Commune, vestige d'un monument grandiose, la chapelle de Saint-Sauveur ou de Saint-Hilaire, édifiée sur l'ancien temple dédié à Jupiter Ammon, Notre-Dame de Podio, jadis cathédrale, l'église de l'Oratoire, ainsi que l'hôtel de ville et l'hôpital - l'abbé Massa évoque aussi les hommes célèbres du lieu : Jean-Honoré Fragonard, qui fut le peintre du roi, son fils, Alexandre-Évariste, peintre, lui aussi et sculpteur de renom (Paris lui doit la façade du Corps Législatif), mais aussi Belaud de la Belaudière, restaurateur, au XVI e siècle, de la poésie provençale, le général Guidal qui fut impliqué dans la conspiration Mallet, le conventionnel Maximin Isnard, dont la vie fut un véritable roman, Marot Hugolen, chevalier de Rhodes, Louis Canet le juriste...
Toutefois, l'essentiel de son ouvrage est (naturellement)... © Micberth

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Présentation de l'éditeur :

Grasse est une ville vouée aux fleurs et aux fruits : "une cité fort ancienne, patrie des eaux de senteurs, des pommades et des parfums de toutes sortes" qui a été élevée sur le versant méridional d'une colline, d'où fort aperçoit la Méditerranée, de la pointe de Théoules au cap de Villefranche, les îles de Lérins et, çà et là, des châteaux situés sur des monticules ou au fond de délicieuses vallées. Le climat y est très sain et tempéré et on peut en toute saison la visiter avec intérêt. Sensible au charme d'une aussi agréable localité, au point qu'il nous en décrit tous les édifices - la tour de la Commune, vestige d'un monument grandiose, la chapelle de Saint-Sauveur ou de Saint-Hilaire, édifiée sur l'ancien temple dédié à Jupiter Aramon, Notre-Dame de Podio, jadis cathédrale, l'église de l'Oratoire, ainsi que l'hôtel de ville et l'hôpital - l'abbé Massa évoque aussi les hommes célèbres du lieu : Jean-Honoré Fragonard, qui fut le peintre du roi, son fils, Alexandre-Evariste, peintre, lui aussi et sculpteur de renom (Paris lui doit la façade du Corps Législatif), mais aussi Belaud de la Belaudière, restaurateur, au XVIe siècle, de la poésie provençale, le général Guidal qui fut impliqué dans la conspiration Mallet, le conventionnel Maximin Isnard, dont la vie fut un véritable roman. Marot Hugolen, chevalier de Rhodes. Louis Canet le juriste... Toutefois, l'essentiel de son ouvrage est (naturellement) consacré à l'histoire, riche en drames et en péripéties, de la ville et de sa région et il la retrace depuis les origines très anciennes jusqu'à l'époque contemporaine. Les Celto-Ligures, fondateurs de la cité, n'acceptèrent jamais réellement le joug de l'envahisseur romain et bien que vaincus trois fois par leurs adversaires transalpins (en 154, 125 et 118 avant JC), ils reprirent les combats et la ville, plusieurs fois détruite, pacifiée après la conquête de Jules César (58-51), qui la fortifia et lui accorda des privilèges, tomba à nouveau entre leurs mains, avant d'être dévastée par leurs adversaires. La période qui suivit fut plus paisible, mais à partir du Ve siècle, après la chute de l'Empire romain, les invasions se succédèrent : Ostrogoths et Visigoths, Vandales et Francs, Lombards, puis Sarrasins ravagent villes et villages : les derniers en date réussirent à s'implanter dans la région (VIIIe siècle), mais ils en furent définitivement chassés en 942 par une coalition de seigneurs provençaux. Ensuite, jusqu'au XIIIe siècle, la ville de Grasse prospère et s'embellit : alliance politique avec les Pisans, création d'un évêché en 1245, mais surtout reprise d'activités très anciennes dans la cité et sa campagne : industries diverses, (fabriques de draps, tanneries, mégisseries et savonneries), commerce et agriculture, si souvent compromis par les guerres et les destructions. La ville ne cessera de s'agrandir par la suite, mais le XVIe siècle est mouvementé, du tremblement de terre de l'année 1535 à l'assaut de la ville par la Ligue (1589), en passant par le conflit entre François Ier et Charles Quint (1536) et les disputes théologiques, les prêtres n'osant plus monter en chaire ; le XVIIe siècle est marqué par l'épidémie de peste de 1629, le mécontentement populaire contre la politique de Richelieu et le XVIIIe par un hiver terrible (1709), l'occupation autrichienne (1746-1747) et les violences révolutionnaires (les Egorgeurs). La paix et la prospérité reviennent après 1815

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion Afficher le livre

Frais de port : Gratuit
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

F Boyer; S Massa
Edité par Le Livre d'histoire-Lorisse (2004)
ISBN 10 : 2843731585 ISBN 13 : 9782843731587
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
CENTRAL MARKET
(ANTIBES CEDEX, FR, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Le Livre d'histoire-Lorisse, 2004. État : D'occasion - Comme neuf. Livre comme neuf. Expédition en suivi postal. Brand new book. Tracking number per all orders. N° de réf. du libraire 9782843731587

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 92
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais