L'île aux chats

 
9782844206664: L'île aux chats
Extrait :

Kwaengiburi

Le village de Kwaengiburi est le plus vieux quar­tier pauvre d'Inch'?n. Il se trouve au bord de la mer, là où, à l'origine, il y avait plus de bancs de sable que de terre. Près de la côte se trouvait une petite île appelée l'île aux Chats, couverte de forêts, où vivaient des tigres, et qui disparut avec le temps, quand la terre gagna sur la mer et que cet endroit se couvrit d'usines. Cheminées et baraques en planches remplacèrent la forêt de pins. Alors, de l'île aux Chats, il ne resta que le nom de Kwaengiburi.
Ses habitants, trop occupés à gagner leur vie au jour le jour, ne savaient pas pourquoi leur quartier s'appelait ainsi. Mais, chaque fois que les enfants curieux voyaient les mouettes blanches colorer le port et la mer de merde en piaillant kwaengkwaeng, ils pouvaient croire que le village leur devait son nom.
Après l'ouverture aux étrangers du port d'Inch'?n des gens vinrent s'installer sur les bancs de sable. Mais c'est surtout à l'époque japonaise qu'une popu­lation déjà aussi nombreuse qu'aujourd'hui apparut. Le gouvernement colonisateur japonais construisit de nombreuses usines à Mans?kdong, près du port. Des usines de poudre, des usines textiles, des usines de bois, et, pour préparer la guerre du Pacifique, des chantiers navals et des entrepôts géants. Des ouvriers pauvres en quête de travail affluèrent en très grand nombre à Kwaengiburi. Puis le Japon perdit la guerre, les Japonais furent chassés de notre pays, mais les pauvres continuèrent à venir vivre à Kwaengiburi, dans des baraques d'à peine quelques mètres carrés.

Présentation de l'éditeur :

Autrefois des tigres vivaient là, maintenant c'est un bidonville où se réfugient les plus pauvres des pauvres. Les familles survivent de petits boulots : pêche, ramassage d'huîtres, séchage de piments rouges qui colorent le quartier chaque fin d'été... Ici habitent Sukja et Sukh?i, deux soeurs jumelles, et aussi les frères Tongsu et Tongjun. Lâchés par leurs parents, ils font cause commune dans la débrouille de chaque jour... Ensemble et avec l'oncle Y?ngho qui croise leur chemin, ils reconstituent une famille chaleureuse.

KIM Chungmi, l'auteur, est née en 1963 à Inch'?n, et a fait des études de pédagogie. Elle vit précisément dans le quartier de Kwaengiburi, où elle dirige une école. Grâce à ce roman, elle a été reconnue comme un grand espoir de la littérature coréenne. «Je suis née avant terme, dit-elle. Enfant fragile je suis depuis toujours sensible aux laids, aux faibles qui m'intéressent plus que les forts. C'est leur histoire que je veux faire partager.»

YANG Jung-Hee, la traductrice, vit entre la Corée et la France où elle consacre son temps à la littérature pour enfants et au tournage de documentaires.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre
EUR 22,14

Autre devise

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Chungmi Kim
ISBN 10 : 2844206662 ISBN 13 : 9782844206664
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828442066640000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 22,14
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais