Les Bédée et l'ascendance maternelle de Chateaubriand

 
9782844210067: Les Bédée et l'ascendance maternelle de Chateaubriand

Adieu, mon oncle chéri ! Adieu, famille maternelle... Si vous me survivez, agréez la part de reconnaissance et d'affection que je vous lègue ici , s'écria Chateaubriand dans un célèbre chapitre des Mémoires d'outre-tombe. Une autre fois, songeant aux heures passées à Plancoët chez Bénigne de Bédée, sa grand-mère maternelle, il fit cet aveu qui compta dans sa vie : " Si j'ai vu le bonheur, c'était certainement dans cette maison ". En clair, durant toute sa jeunesse, Chateaubriand a trouvé dans son ascendance maternelle la fière gaieté qui fera de lui le fameux " bon garçon " dont Joubert a parlé. Il y a trouvé aussi le goût des grandes et nobles familles, car son aïeul, jean de Bédée, paraissait déjà aux montres de Saint-Brieuc en 1424. C'est cette quête des racines et du nom que Maurice du Boishamon présente dans ce livre enfin réédité avec des mises à jour inédites.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande