I''s Perfect Edition, Tome 3 :

Note moyenne 4,83
( 6 avis fournis par GoodReads )
 
9782845809437: I''s Perfect Edition, Tome 3 :
Revue de presse :

Suite des aventures sentimentales d’Ichitaka. Suite aux vacances d’été à la plage, les relations entre Iori et Ichitaka se sont considérablement améliorées, et Ichitaka croit enfin à la possibilité de devenir le petit ami d’Iori. Mais pourtant, cette dernière est censée poser nue, et alors que notre héros s’en prend au chef du club de théâtre qu’il tient pour responsable, Iori prend sa défense et semble fâchée envers Ichitaka.

Comme dans toute comédie romantique, l’auteur aime malmener ses personnages en les mettant dans situations embarrassantes, sans qu’ils puissent s’avouer leurs sentiments. La recette est connue. Malgré tout, Katsura parvient toujours à captiver le lecteur, car l’ingrédient principal pour réussir cette recette est l’importance que l’on accorde aux personnages, ce qui est le cas ici comme pour les volumes précédents.

En effet, une fois encore, c’est avec sentimentalisme que l’on appréhende les personnages, car les situations sont telles qu’on souffre avec les personnages des malentendus qui se produisent dans l’intrigue. Pour peu que le sentimentalisme décrit ne tombe pas dans l’excès, les personnages demeurent attachants.

En filigrane, Katsura aborde des sujets plus sensibles, à savoir l’homosexualité et les abus dans le domaine de la photographie. Pour ces derniers, le sous-entendu existe dès le tome un, lorsqu’Iori pose en maillot de bain alors qu’elle ne le souhaitait pas. Ici, on lui demande de poser nue sans la prévenir, en prétextant une erreur de communication, et que si elle ne le fait pas, elle met dans l’embarras l’organisme de presse. Cela ressemble beaucoup à un piège qu’on tend à des filles, jeunes qui plus est. Sachant que l’auteur lui-même n’hésite pas à croquer ses héroïnes avec des poses sexy dans les fantasmes des personnages masculins, l’auteur est-il de bonne foi ? Pas sûr. Malgré tout, un petit accent est mis sur ce sujet.

Dans un second temps, l’auteur évoque un personnage gay et évoque l’acceptation de la différence. Le personnage étant très efféminé, ce qui est un peu cliché, et son traitement rapidement effectué, on n’en retiendra pas forcément grand-chose, à moins qu’il ne soit exploité plus tard dans l’intrigue.

I’’s est toujours une série convaincante dans le registre de la comédie romantique, nous suivons toujours avec les plaisir les aventures de ce triangle relationnel.


Raimaru

(Critique de www.manga-news.com)

Biographie de l'auteur :

C’est un peu par hasard qu’il est finalement devenu mangaka. C’est en s’inscrivant à un concours, poussé par un ami qu’il se fait connaitre des maisons d’éditions. Il se lance alors dans la réalisation de son premier manga et trouve le succés avec la série Wingman, qui se vera adpatée rapidement en série tv. Mais sa consécration c’est avec Vidéo girl Ai en 1989 qu’il l’obtiendra, la série obtenant un succés phénoménal dans tous les pays où elle fut publiée...



Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande