Karaté-Do Kata : 18 Katas supérieurs Shotokan-Ryu

 
9782846171045: Karaté-Do Kata : 18 Katas supérieurs Shotokan-Ryu
Présentation de l'éditeur :

Voici la réédition tant attendu du livre Karate-do kata, 18 katas supérieurs, épuisé depuis de nombreux mois. Ce livre est plus particulièrement destiné aux pratiquants gradés de l’école Shôtôkan de karaté (80 % des pratiquants français). C’est une oeuvre synthétique qui prend le parti de ne pas expliquer les techniques, mais d’offrir de multiples outils pour une meilleure compréhension de la forme: vues prises selon plusieurs angles, schéma complet des évolutions et film de chaque kata sur une double page, applications avec partenaire… Vingt katas supérieurs traditionnels du karaté Shôtôkan sont présentés dont la forme originelle du kata « Wankan » a été reconstitué. À cela s’ajoutent deux autres katas inédits, créés par maître Kase, « Heian Oyo » et « Tekki Oyo » qui ont également été reconstitués et figurent ici pour la première fois en exclusivité.
Cet ouvrage aborde également quelques spécificités de l’enseignement et de l’école de maître Kase sous forme de « points clés » et des « caractéristiques de l’école Kase-Ha ». Ce livre complète le premier ouvrage de l’auteur qui développe les katas fondamentaux du Shotokan-ryu.

Biographie de l'auteur :

Taiji Kase, est sans doute l’expert japonais de karaté le plus célèbre de France. Né le 9 février 1929 à Chiba au Japon, il pratique le judo très jeune. Il est 2e dan de judo lorsqu’il découvre le livre d’un certain Gichin Funakoshi « Karate-dô Kyôhan ». Fortement intéressé, il se rend au Shôtôkai et rencontre maître Funakoshi qui le prend comme élève. Il finit par abandonner le judo, obtient son 1er dan de karaté en 1946, le 3e dan en 1949 et devient l’un des plus forts piliers de la JKA. En 1964, il quitte le Japon pour aller enseigner en Afrique du Sud, puis dans différents pays, avant de s’installer définitivement en France. Il enseigne au dôjô de la Montagne Sainte-Geneviève, à Paris,
chez Henry Plée. En 1976, il décide de voyager dans le monde entier pour enseigner son art et fonde, avec H. Shirai, la WKSA (World Karate Shotokan Academy). Il s’éteint le 24 novembre 2004. Son influence sur le karaté français, européen et même mondial est essentielle. Il a toujours eu une forme de karaté personnelle qu’il appelait « Shôtôkan Ryû Kase Ha », c’est-à-dire « l’École Shôtôkan tendance Kase ».

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande