Dramaturgies de plateau

 
9782846813556: Dramaturgies de plateau
Extrait :

Mon goût pour le théâtre a toujours été partagé entre deux sentiments : le désir d'une communion et la jouissance d'une différence.

Bernard Dort.

Il faudrait pouvoir éviter de dire : le théâtre.
Et plus encore : la dramaturgie.

Car lorsqu'on fait du théâtre, on sait toujours qu'autour existent d'autres manières d'en faire, antinomiques, adverses, incompatibles, totalement étrangères, indifférentes ou ennemies. La pratique du théâtre se nourrit et s'inspire de ces adversations, de ces différences, de ces polémiques.
D'ailleurs, depuis que l'art de la mise en scène est né comme tel, il s'est toujours d'abord défini comme un geste contre, voire comme un combat.

Pourtant, si j'ouvre les livres que je relis le plus sur le théâtre, ceux de Bernard Dort, de Georges Banu, de François Regnault, ou les écrits d'artistes qui sont toujours plus ou moins présents à l'arrière-plan de mes pensées dramaturgiques, ceux de Vitez, ceux de Koltès - alors même que tous sont engagés dans des combats contre d'autres théâtres - Je trouve partout sous leur plume : «le» théâtre. La plupart des metteurs en scène, quand ils s'expliquent sur l'art qu'ils pratiquent, parlent plus souvent d'ailleurs «du» théâtre que de «leur» théâtre. Qui n'a pas assisté, voire participé, à ces vaines discussions entre critiques, spectateurs passionnés, professionnels : Ce n'est pas du théâtre ! Mais si, maintenant c'est ça, le théâtre !... Comme si, à chaque fois qu'un événement bouleversant, scandaleux, nouveau ou incongru avait lieu sur une scène, c'était le théâtre dans son identité, dans sa dignité ou dans sa nécessité, qui était impliqué. Comme si chacun de ceux qui le font, qui le regardent, se confrontait toujours peu ou prou, au-delà de la conjoncture d'un spectacle en particulier, au théâtre comme un tout.

Il y a tout de même là de quoi s'étonner : en ce début du XXIe siècle, quel est cet art pris dans des débats identitaires et autres problèmes de frontières, d'autodéfinition ? A quoi bon cet essentialisme ? Pourquoi cette rumination névrotique des origines ? Comment peut-on encore sérieusement, après avoir traversé modernité et postmodernité, débattre sur Aristote et se référer encore et toujours au modèle grec ?

Peut-être est-ce le trauma répété sur lequel le théâtre est bâti - à chaque dernière, les spectacles disparaissent corps et biens pour hanter un temps les mémoires fragiles des spectateurs puis reposer dans les cimetières froids de l'histoire du théâtre -, peut-être est-ce cette perte inéluctable qui entraîne ce rapport compensatoire ou dénégateur au Tout du théâtre. Il n'y a qu'à assister, à peine éteints les applaudissements de «la dernière», au démontage d'un décor, souvent pratiqué de nuit par une équipe technique fatiguée et pressée d'en finir, pour mesurer ce à quoi s'exposent ceux qui font le théâtre. On manipule désormais sans précaution superflue un objet qui ne vivra plus, et lorsque les machinistes séparent les éléments les uns des autres, le bruit de ces chocs amortis m'a toujours paru avoir quelque chose de macabre. Ultima necat.

Présentation de l'éditeur :

Je ne crois pas qu'on puisse chercher quelque chose au théâtre sans un cadre de pensée. Encore faut-il que ce cadre permette l'expérimentation de la répétition, et même la favorise, la provoque, la rende nécessaire; autrement dit, que la réflexion dramaturgique conserve une ouverture qui appelle sa transformation par la scène. C'est ce processus de contamination de la pensée par le jeu, et réciproquement, que je nomme dramaturgie de plateau.

Universitaire et dramaturge, Anne-Françoise Benhamou collabore depuis 1993 avec Stéphane Braunschweig. Après avoir longtemps enseigné à l'Institut d'études théâtrales de Paris-III, elle est aujourd'hui professeur en études théâtrales à l'École normale supérieure.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Anne-Françoise Benhamou
Edité par Les Solitaires Intempestifs (2012)
ISBN 10 : 2846813558 ISBN 13 : 9782846813556
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Les Solitaires Intempestifs, 2012. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782846813556

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 17
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais