Les écritures de plateau : Etat des lieux

 
9782846814416: Les écritures de plateau : Etat des lieux
Extrait :

L'INSTANT PRÉSENT

Le premier témoignage que nous tenons des Sirènes est celui d'Homère, dans l'Odyssée, l'aventure d'Ulysse. Leur chant est intraduisible, partout et nulle part, redoutable pour les hommes. Seuls les poètes peuvent témoigner de l'invisible du témoignage. Homère n'a pas vu en personne, puisqu'il était aveugle. Il a entendu la source, et l'a traduite en témoignage, parce que c'est un poète.
EUGENIO CORTES.

Toute l'histoire théâtrale du XXe siècle, en déployant l'invention décisive de la mise en scène, repose au fond sur ce constat : ce qui valait pour les contemporains de Shakespeare ou de Tchékhov vaut également pour les nôtres. Les textes qu'ils ont écrits valent pour ceux que nous n'écrivons pas, et celui qui écrit ces textes du passé pour les (faire) monter à nouveau frais sur la scène de théâtre aujourd'hui, c'est le metteur en scène. Il est donc possible de le désigner comme un écrivain de plateau, celui qui fait d'une écriture ancienne une nouvelle lecture, une nouvelle interprétation, et lui donne une nouvelle vie, en écrivant à même la scène.

Le XXIe siècle commençant nous oblige à revoir ce postulat, ou du moins à vérifier que de plus en plus d'artistes le remettent en cause, ne serait-ce que par leur refus d'être désignés par le seul terme de «metteur en scène». Jan Fabre, Gisèle Vienne, Romeo Castellucci, Jean-François Peyret, Vincent Macaigne, Oscar Gomez Mata, Joël Pommerat, François Tanguy, Joris Lacoste, Alexis Forestier, Pippo Delbono, pour n'en citer que quelques-uns, font un travail qui excède de loin celui de la «mise en scène». Avec en filigrane le soupçon porté sur ces textes du passé qu'il faudrait monter. La langue espagnole nous met sur la voie quand elle utilise le terme montaje pour parler de mise en scène. Il s'agit de monter les textes, mais cette fois au sens du montage cinématographique, avec le travail de coupe, d'ellipse, de concentration que permet ledit «banc de montage». Et de leur donner ainsi une nouvelle vie de création.

Quoi qu'il reste de la très grande beauté, de la force poétique de ces textes du passé, sont-ils encore intégralement actuels ? Rien n'est moins sûr. De la même façon qu'il n'est pas question de l'immense beauté de tous ces visages de femmes portraiturés, au cours des siècles, et que l'on retrouve sous le terme de chefs-d'oeuvre, dans tous les musées du monde. Mais ces visages restent muets, frappés d'interdit par le temps écoulé. Ce qui nous parle en eux, ce ne sont pas eux, mais nous qui tentons de les faire parler. Et que nous disent-ils, ces visages ? Qu'ils se taisent.

(...)

Présentation de l'éditeur :

Cet essai est une tentative de description des grandes mutations qui affectent la scène contemporaine depuis les années 1990. Il ne prétend pas faire le tour des textes et des poètes qui écrivent aujourd'hui pour la scène. Il se limite à décrire un certain type d'écriture, celle qui part du plateau, sous toutes ses formes, textuelle, visuelle, plastique, sonore. De nombreux artisans du plateau cherchent et inventent aujourd'hui de nouvelles relations à l'écriture. Leur enjeu n'est plus d'opposer texte et spectacle, pièce et mise en scène. Ce livre tente de saisir comment les artistes d'aujourd'hui, en ce début de XXIe siècle, rebattent les cartes de la création, et par l'écriture du plateau, déconstruisent les catégories du siècle précédent.

Philosophe, essayiste et dramaturge, Bruno Tackels a déjà écrit deux essais sur Walter Benjamin : Petite introduction à Walter Benjamin (L'Harmattan, 2001) et L'oeuvre d'art à l'époque de Walter Benjamin (L'Harmattan 2000) Il a également coordonné un colloque important consacré à Benjamin à Cerisy-la-Salle en juillet 2006.
Producteur d'émissions et chroniqueur à France Culture ("Tout arrive"), il enseigne également l'histoire du théâtre contemporain. Il dirige la collection Essais, aux Solitaires intempestifs et a publié deux essais sur le théâtre : A vues (Christian Bourgois, 1997), et Fragments d'un théâtre amoureux, (Solitaires intempestifs, 2001). Chez Actes Sud-Papiers, il est l'auteur d'un essai sur Didier-Georges Gabily : Avec Gabily, voyant de la langue (2003).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Bruno Tackels
ISBN 10 : 2846814414 ISBN 13 : 9782846814416
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828468144160000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 23,81
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Tackels, Bruno
Edité par Les Solitaires Intempestifs (2015)
ISBN 10 : 2846814414 ISBN 13 : 9782846814416
Neuf(s) Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Librairie Vent d'Ouest
(Nantes, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Les Solitaires Intempestifs, 2015. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782846814416

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Bruno Tackels
Edité par Les Solitaires Intempestifs (2015)
ISBN 10 : 2846814414 ISBN 13 : 9782846814416
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Les Solitaires Intempestifs, 2015. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782846814416

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais