Ecrits : Tome 1, Du théâtre clandestin au théâtre de la mort

 
9782846814492: Ecrits : Tome 1, Du théâtre clandestin au théâtre de la mort
Extrait :

Avant la guerre, ma préhistoire

Entre la sainte abstraction et le symbolisme excommunié

1938

Histoire du petit théâtre de marionnettes, éphémère (et mécanique), qui n'a donné qu'une seule représentation sous le titre La MORT de Tintagiles de Maeterlinck en 1938 dans le local du club des étudiants de l'Académie des beaux-arts de Cracovie.
Le directeur du petit Théâtre est probablement parvenu à la conclusion qu'une grande émotion ne peut être qu'unique, car il n'y a pas eu de seconde représentation. D'autres difficultés imprévues auraient pu également en résulter. Tout était alors encore plein de mystère, d'inconnu, dans l'attente de solutions infinies et imprévues.
L'AVENIR MAUVAIS qui survint peu après devait sans doute être inclus quelque part, en germe et dans les pressentiments.
Car les TROIS SERVANTES du château obscur de Maeterlinck se sont transformées en trois AUTOMATES sans âme, portant la MORT. Le petit Tintagiles, que plus rien ne sauvera, pleure derrière les portes de fer. La lune est un fragment DE TÔLE FIXÉ PAR UN CLOU au cadre de bois.
Le directeur du théâtre éphémère est lui-même de toute évidence déchiré par des CONTRADICTIONS internes.
Faut-il mettre cela uniquement sur le compte d'une jeunesse immature ? Un jour, dans la rue Wislna, il achète chez un antiquaire un PETIT LIVRE JAUNE. Il ne sait même pas alors que ses héros ont été dispersés dans le monde entier, poursuivis par une meute imbécile et criminelle de bêtes humaines.
Walter Gropius, László Moholy-Nagy, Oskar Schlemmer, Paul Klee...
Il traduit avec difficulté et persévérance leurs textes bizarres et envoûtants... Abstraction métaphysique, excentricité mécanique, ballet triadique, l'homme et la machine, le cirque, TRIANGLES, CERCLES, CYLINDRES, CUBES, SONS, COULEURS, FORMES SIMULTANÉES, SYNOPTIQUES, SYNACOUSTIQUES, dans l'extase de la joie, de la construction, d'un monde pur SANS OBJETS, LIBÉRÉ, ABSTRAIT...
Le directeur du THÉÂTRE de MARIONNETTES ÉPHÉMÈRE (ET MÉCANIQUE) y attachait, semble-t-il, beaucoup d'importance, mais que faire avec le GRAND MYSTÈRE des petits drames de Maeterlinck dont on ne se séparait pas, avec les SORTILÈGES dont M. Wyspianski enveloppe le château de WAWEL, la CHAUMIÈRE de BRONOWICE, ou avec l'ANGOISSE croissante des greniers de Kafka et les POUBELLES envahies de chiendent et d'orties de Bruno Schulz...
De telles hésitations et de tels conflits préoccupaient l'imagination du directeur du théâtre de MARIONNETTES ÉPHÉMÈRE et MÉCANIQUE dans les moments de création qu'il passait dans sa salle de bains. C'est en effet ce lieu qu'il avait choisi pour atelier. Il est possible qu'il ait voulu cacher qu'il remplissait les fonctions secondaires de menuisier, de tailleur, de tapissier et d'accessoiriste. Il est possible que ce fût l'étroitesse des espaces contigus qui l'y obligeât. Cette bizarrerie inexpliquée et cette défiance envers les salons d'apparat lui sont restées. Mais ces hésitations intérieures et ces conflits devaient peu de temps après trouver leurs effrayantes réponses et se transformer en d'AUTRES. Car c'est toujours ainsi et c'est ainsi que cela doit être.

Présentation de l'éditeur :

Les premiers manifestes qui accompagnent les oeuvres montées et présentées clandestinement dans les appartements sous l'occupation nazie se poursuivent par des réflexions et des essais théoriques rejetant la doctrine imposée du réalisme socialiste. Après le refuge dans l'espace métaphorique, c'est la création du Groupe de Cracovie et de l'ensemble Cricot 2 en 1955 qui lui permet d'approfondir ses recherches sur l'art et le théâtre. Les happenings, les «cricotages» et les expositions se développent interférant avec l'oeuvre théâtrale et toujours associés à d'importants manifestes jusqu'à la création de La Classe morte (1975) qui inaugure le cycle du «théâtre de la mort».

Tadeusz Kantor est l'un des artistes majeurs du théâtre du XXe siècle. Il est né en 1915 à Wielopole. Cette bourgade ne cessera de le hanter et sera l'une des sources fondamentales de son inspiration. Installé à Cracovie, il y étudie la peinture avant de fonder en 1942 son «théâtre clandestin». Il sera après la guerre de toutes les avant-gardes, en explorateur infatigable de formes nouvelles glanées lors de voyages et d'expositions à Paris, à Kassel, à New York. Son oeuvre rencontre la consécration lorsqu'il présente La Classe morte au festival mondial du théâtre de Nancy. Dès lors, ses pièces et cricotages rencontrent un large public et s'affirment comme fondatrices pour les écritures des scènes d'aujourd'hui.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Tadeusz Kantor
Edité par Les Solitaires Intempestifs (2015)
ISBN 10 : 284681449X ISBN 13 : 9782846814492
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Les Solitaires Intempestifs, 2015. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782846814492

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 23
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais