La Centrale

Note moyenne 3,11
( 45 avis fournis par GoodReads )
 
9782846823425: La Centrale

Roman. Exemplaire du service de presse. SP

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Revue de presse :

D'un bout à l'autre fermement conduit par Elisabeth Filhol, dont la phrase élastique, volontiers longue et jalonnée d'incises dès lors qu'elle s'emploie à patiemment et rigoureusement exposer ou décrire - un paysage naturel ou industriel, une situation, un rêve -, sait aussi se faire courte et nerveuse lorsqu'il s'agit d'épouser les pensées, les désarrois, l'anxiété ou l'effroi de ses personnages...
Extrême précision documentaire et ­narration très incarnée : Elisabeth Filhol tient ces deux fils, les suit l'un et l'autre, les croise et les tisse, pour former un tissu ­romanesque extrêmement original et convaincant...
Confrontant la fragilité des hommes à la froideur, la complexité, l'inaccessibilité, mais aussi la séduction puissante de la technologie. Interrogeant, sans militantisme mais avec beaucoup d'humanité, la validité du sacrifice que le monde moderne exige de l'homme. (Nathalie Crom - Télérama du 6 janvier 2009)

Dans un premier roman surprenant, Elisabeth Filhol décrit le quotidien d'ouvriers intérimaires dans le nucléaire. Une vie calquée sur le rythme des centrales, entre danger, solitude et précarité...
Roman social, La Centrale captive et interpelle, traversée de bout en bout par une tension difficile à apaiser, telle une cocotte-minute au bord de l'explosion. Au-delà des questions de la gestion industrielle de l'énergie nucléaire, de l'écologie, de la réduction toujours plus grande des coûts, et au-delà d'un possible engagement politique (qui jamais ne sourd exagérément de ces pages), la grande pertinence du projet d'Elisabeth Filhol est de chercher à comprendre non seulement le fonctionnement propre de cet univers méconnu, mais aussi le sens de ces choix difficiles et risqués. Que viennent-ils chercher là, ces hommes ? Quelle est leur vie personnelle, quelles sont leurs motivations ? Où puisent-ils la force de cet engagement total que le poste requiert ? «Vous connaissez les gestes. Des gestes simples que vous refaites mentalement, on vous l'a dit, la difficulté n'est pas dans le geste.» Et derrière tout cela le spectre de l'accident, toujours possible malgré les normes strictes, comme celui de 1986 près de Tchernobyl, en Ukraine, dont l'auteur fait le récit bref et glaçant, minute par minute. (Sabine Audrerie - La Croix du 6 janvier 2010)

La Centrale est un roman sur ce danger, un roman terrifiant qui ne raconte pourtant pas les «risques du nucléaire» en général, comme le ferait un livre documentaire écologiste, ou simplement scientifique. La Centrale s'intéresse aux hommes et rares femmes employés, ou plus exactement maltraités : la vie et le travail des sous-traitants du nucléaire, cette main-d'oeuvre qui fait l'affaire d'EDF puisque, s'agissant d'intérimaires, elle n'est pas responsable des irradiations trop fortes et donc possiblement fatales. La Centrale est un premier roman et il est époustouflant...
Il y a dans la Centrale quelque chose qui évoque les Raisins de la Colère. Mais si les agriculteurs de Steinbeck n'ont pas d'autres choix que de louer leurs bras à n'importe quel prix, les ouvriers d'Elisabeth Filhol, pour échapper au chômage, ont pris, eux, la décision insensée de se mettre en danger. Condition assurée de trouver du travail certes, mais aussi chez la plupart un jeu de trompe-la-mort qui les entraîne à toujours rempiler, à aller d'une centrale à une autre, malgré les «doses» radioactives avalées. (Béatrice Vallaeys - Libération du 7 janvier 2010)

«Gérer ses doses», c'est la préoccupation des DATR, «chair à neutrons», «viande à rem», à la merci d'un «point chaud», d'un incident. C'est ce qui est arrivé à Yann, le narrateur  : lors d'une intervention, il voit une pièce qui n'aurait pas dû être là. Le temps de la prendre en main, le dosimètre s'emballe. Il va probablement être mis sur la touche. C'est ce moment-là que choisit Élisabeth Filhol pour nous embarquer dans cette franc-maçonnerie des travailleurs du nucléaire...
Sans effets, d'une belle écriture calme et grave, ce premier roman épatant de maîtrise d'Élisabeth Filhol nous invite à cette plongée en eau lourde, dans ce monde dont la devise pourrait être technicité, précarité, fraternité. (Alain Nicolas - L'Humanité du 14 janvier 2010)

Il y a quelque chose de très inattendu dans ce récit implacable, apparemment distant et tranquille, sur la contamination d'un intérimaire qui ne sait pas, à 25 ans, le danger qu'il court et qu'il découvrira, par lui-même et à travers le destin tragique de son ami Loïc, une fois le mal fait. Inattendu parce que l'auteur utilise des moyens littéraires froids, détachés (la description scientifique de la fission de l'atome, de la catastrophe de Tchernobyl, des conditions de travail des techniciens recrutés à la va-vite dans des agences de sous-traitance, de la facilité avec laquelle la dérive peut se produire) pour créer un objet poétique qui, en littérature, est l'équivalent du Désert rouge d'Antonioni. (René de Ceccatty - Le Monde du 22 janvier 2010)

L'auteure a les mots justes pour évoquer ces vies minuscules et des lieux sortis d'une série B de science-fiction. Le destin de ces bombes humaines, entre stress menant au suicide, fuites radioactives et risques d'irradiation, est raconté sans fard. La Centrale, portrait sociologique de la France d'en bas à la lisière du thriller, est un roman glaçant. Et électrisant. (Baptiste Liger - Lire, janvier 2010)

On dirait des cow-boys habillés en spationautes. Solitaires, silencieux, hors du temps, ils suivent le cours des fleuves, vont d'une fumée blanche à l'autre, dorment dans des caravanes, des campements de fortune, et jouent leur vie tous les jours...
«La Centrale» est le premier et impressionnant roman d'Elisabeth Filhol, 45 ans, cadre dans l'industrie. Ici, pas de psychologie, de compassion, de lyrisme. Même pour décrire la catastrophe de Tchernobyl, elle ne hausse pas le ton. Rien que les faits, les gestes, les procédures - et le bruit sourd des aérofrigérants. Glaçant et brûlant à la fois. Un choc. (Jérôme Garcin - Le Nouvel Observateur du 28 janvier 2010)

Avec leur heaume ventilé et leur combinaison Mururoa, ces sherpas de l'enfer ressemblent à des chevaliers de l'Apocalypse ; nus, ils ne sont plus que de "la chair à neutrons, de la viande à rems". L'apothéose ? Une reconstitution heure par heure du désastre de Tchernobyl qui donne envie de retourner à la charrette hippomobile. Pour un coup d'essai, La Centrale est un coup de maître : le style clinique d'Élisabeth Filhol frappe comme un bloc de glace sur un corps irradié. (Claude Arnaud - Le Point du 6 avril 2010)

Quatrième de couverture :

«Quelques missions ponctuelles pour des travaux routiniers d'entretien, mais surtout, une fois par an, à l'arrêt de tranche, les grandes manœuvres, le raz-de-marée humain. De partout, de toutes les frontières de l'hexagone, et même des pays limitrophes, de Belgique, de Suisse ou d'Espagne, les ouvriers affluent. Comme à rebours de la propagation d'une onde, ils avancent. Par cercles concentriques de diamètre décroissant. Le premier cercle, le deuxième cercle... Le dernier cercle. Derrière les grilles et l'enceinte en béton du bâtiment réacteur, le point P à atteindre, rendu inacessible pour des raisons de sécurité, dans la pratique un contrat de travail suffit. Ce contrat, Loïc l'a décroché par l'ANPE de Lorient, et je n'ai pas tardé à le suivre.»

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Élisabeth Filhol
ISBN 10 : 2846823421 ISBN 13 : 9782846823425
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828468234250000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 24,18
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

FILHOL, ELISABETH
Edité par POL
ISBN 10 : 2846823421 ISBN 13 : 9782846823425
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre POL. Paperback. État : NEW. POL (05/01/2010) Weight: 184g. / 0.41 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782846823425

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 14,70
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Élisabeth Filhol
Edité par P.O.L (2010)
ISBN 10 : 2846823421 ISBN 13 : 9782846823425
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre P.O.L, 2010. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782846823425

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 14,70
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

4.

Elisabeth Filhol
Edité par POL (2010)
ISBN 10 : 2846823421 ISBN 13 : 9782846823425
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre POL, 2010. Paperback. État : Brand New. 140 pages. French language. 7.95x5.20x0.31 inches. In Stock. N° de réf. du libraire zk2846823421

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 24,53
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7,17
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

5.

Elisabeth Filhol
Edité par POL (2010)
ISBN 10 : 2846823421 ISBN 13 : 9782846823425
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Irish Booksellers
(Rumford, ME, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre POL, 2010. Paperback. État : New. book. N° de réf. du libraire 2846823421

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 42,80
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais