Pirates : Flibustes et piraterie dans la Caraïbe et les mers du sud (1522-1725)

Note moyenne 3,4
( 5 avis fournis par GoodReads )
 
9782847342291: Pirates : Flibustes et piraterie dans la Caraïbe et les mers du sud (1522-1725)
Extrait :

Extrait de la préface de Paul BUTEL, professeur émérite, université Michel de Montaigne :

Ce livre de Jean-Pierre Moreau apporte une contribution essen­tielle à l'histoire de l'établissement des Français, et plus largement des Européens, dans le monde de la Caraïbe. En effet, d'une part, il fait remonter aux premières années du XVIe siècle les débuts des entreprises françaises, confirmant ainsi ce que l'auteur avait présenté dans un ouvrage précédent, d'autre part, il enrichit nos vues sur les économies et les sociétés insulaires. Alors que, trop longtemps, la seule image d'Épinal avait marqué le tableau de la flibuste, aventuriers avides de richesses acquises sur les mers tropicales au prix d'une violence débridée et construisant des fortunes aussi rapides que gaspillées dans la débauche des tavernes des îles, ces pages constituent une synthèse brillante, soutenue par une recherche érudite attentive à retenir tous les éléments d'une histoire mêlant les initiatives des individus, la construction de sociétés et de mentalités originales, et les rivalités impériales. Les archives des Indes à Séville, celles des fonds des colonies à Paris comme celles des fonds les plus secrets - ainsi, de cette relation d'un voyageur flibustier découverte grâce à la sagacité du chercheur éminent qu'est Jean-Pierre Moreau, ont formé la riche matière de l'ouvrage.
Un exposé substantiel présente d'abord les faits : course ponantaise et course antillaise débutent à la faveur des guerres opposant la France et l'Espagne, dès la première moitié du XVIe siècle, avant l'essor des entreprises anglaises et hollandaises, de la fin du XVIe siècle aux années 1660. La flibuste française joua ensuite le premier rôle, parallèlement aux succès de la colonisation, dans des initiatives individuelles suivies d'un soutien aux guerres maritimes.
Dans son étude des hommes de la flibuste, Jean-Pierre Moreau livre des pages très utiles sur la mobilité sociale qui caractérise le monde insulaire instable. Les flibustiers, issus du Ponant dans le royaume - l'analyse recoupe bien les données offertes par les travaux de Gabriel Debien -, souvent passés par l'étape de l'engagement, s'associent à des étrangers, des Métis, voire à quelques Noirs.

Présentation de l'éditeur :

Qui n'a pas, enfant, passé de merveilleux moments en compagnie du mystérieux John Silver, à suivre l'affrontement entre Rackham le Rouge et le chevalier de Haddock, ou à frémir devant les tribulations du capitaine Blood ?
Pirates... le mot fait trembler. Les clichés sont faciles : pavillon noir, abordages sanglants, or, argent et pierreries, amours sans frein, liberté, etc.
Pirates nous dévoile une réalité n'ayant parfois rien à envier aux légendes. Les flibustiers, corsaires et pirates de chair et d'os étaient Basques, Bretons, Gascons ou Normands, Espagnols ou Britanniques. Certains étaient forts en gueule, d'autres avaient un grand coeur, quelques-uns furent des prédateurs psychopathes. Ils écumèrent les mers dès le XVIe siècle, traquant les galions isolés ou attaquant les colonies espagnoles.
Pirates enrichit considérablement l'historiographie de la flibuste fran­çaise et européenne, particulièrement aux Antilles. On découvrira que loin de n'être qu'une aventure improvisée, menée couteau aux dents, celle-ci s'est parfois développée à la faveur d'initiatives économiques.
Exposé historique mais aussi manuel pour devenir un parfait flibustier, cet ouvrage montrera comment après 1725 et leur disparition de la scène historique, les «picoreurs des mers» se transformèrent en figures de légende. D'abord héros nationaux, puis personnages de pacotille à la sauce hollywoodienne, les pirates furent présentés après mai 1968 comme des libertaires, ancêtres des anarchistes.
Enfin, comment peut-on parler des pirates sans évoquer les trésors qui dorment au fond de l'océan ou dans des caches oubliés ?

Jean-Pierre Moreau, docteur en archéologie, est l'auteur de plusieurs ouvrages sur la piraterie. Il a notamment publié : Un flibustier français dans la mer des Antilles en 1618-1620 et le Guide des trésors archéologiques sous-marins des Petites Antilles.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Moreau, Jean-Pierre
ISBN 10 : 284734229X ISBN 13 : 9782847342291
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : good. 540 Gramm. N° de réf. du libraire M0284734229X-G

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 34,59
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

MOREAU JEAN PIERRE
Edité par TALLANDIER (2006)
ISBN 10 : 284734229X ISBN 13 : 9782847342291
Ancien(s) ou d'occasion Couverture souple Quantité : 1
Vendeur
Le-Livre
(SABLONS, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre TALLANDIER, 2006. Couverture souple. État : bon. In-8. R200049903: 478 pages- ENVOI DE L AUTEUR- 2 PHOTOS DISPONIBLES In-8 Broché. Bon état. Couv. convenable. Dos satisfaisant. Intérieur frais Classification Dewey : 910.9-Explorations. N° de réf. du libraire R200049903

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 55,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 15
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais