La Révolution dans les districts de Saint-Flour et de Murat : 1789-1794

 
9782848190921: La Révolution dans les districts de Saint-Flour et de Murat : 1789-1794
Extrait :

Extrait de l'avant-propos :

Aux XVIIe et XVIIIe siècles, la création et le maintien de la généralité de Riom sous l'autorité d'un intendant d'Auvergne avaient permis à la monarchie de réunifier en quelque sorte la province. L'Auvergne, qui avait perdu ses Etats, était divisée en sept Elections dont trois, celles d'Aurillac, de Saint-Flour et de Mauriac, correspondaient à la Haute-Auvergne, quoique les paroisses de l'archiprêtre de Mauriac eussent continué à dépendre de l'évêque de Clermont.

Malgré tout, les divisions ecclésiastiques, judiciaires, financières et militaires n'étaient pas corrélatives et se chevauchaient bizarrement. L'Auvergne devait subir les approximations d'une administration complexe, chaotique, que seul un long usage rendait tolérable.

Rédigés en mars 1789, lors des assemblées convoquées pour préparer les Etats Généraux du royaume, les cahiers de doléances réclamèrent unanimement une administration rénovée, simplifiée, uniforme. L'Assemblée Nationale Constituante allait répondre, un an plus tard, à ce voeu largement formulé, en divisant la France en départements.

La création et la délimitation du département du Cantal

Dès le 22 décembre 1789, les constituants prescrivent le partage du royaume en départements (du vieux verbe "départir"), découpés en districts, futurs arrondissements, eux-mêmes divisés en cantons groupant un certain nombre de communes administrées par des municipalités. Par décrets des 9 janvier et 16-23 février 1790, les limites du département sont fixées dans leurs grandes lignes, légèrement rectifiées ensuite en août 1790 et juin 1791.

Du côté du Limousin et du Quercy, l'entente se réalise assez facilement. Avec le Rouergue, les difficultés ne se résoudront pas tout de suite : les paroisses de Lacalm et de Lacapelle-Chaniès, provisoirement englobées dans le canton de Chaudesaigues, opteront finalement pour l'Aveyron. Quant au Barrés, il restera d'autorité acquis à ce dernier département.

Du côté du Gévaudan, la routine prévaut. Le 5 février 1790, on abandonne l'idée de choisir laTruyère comme limite avec la Lozère, et le canton de Chaudesaigues reste partie intégrante du Cantal.

Présentation de l'éditeur :

L'un des récents livres de Pierre Chassang, «Les pays de Saint-Flour et de Murat, dits de Saint-Flour Haute-Auvergne, des origines au XVIIIe siècle» présentait les événements petits ou grands, heureux ou tragiques qui ont marqué vingt siècles de leur histoire.

Celui qu'il propose aujourd'hui aux lecteurs est la suite chronologiquement parlant de ce dernier ouvrage. «1789-1794 La Révolution dans les districts de Saint-Flour et de Murât» fait partager les heurs et malheurs d'une période critique de l'histoire et cependant riche d'idéal et d'innovations, parfois aussi violente et injuste, dominée ici par la création du département du Cantal, par la fixation de son chef-lieu et de ses subdivisions, les districts, par la mise en place d'une nouvelle administration, par le problème insoluble de l'approvisionnement en subsistances, par les contraintes de la levée en masse pour la défense de la Patrie, par la question religieuse surtout, facteur de division, qui provoque l'assentiment ou, au contraire, une résistance active à la Constitution Civile du Clergé et à la déchristianisation, par le comportement des élites, plutôt modérées, avec des différences notables cependant suivant les districts et les cantons, par le vandalisme, les délations, les atermoiements, les revirements d'opinion en fonction de la couleur du temps, mais également les actes courageux et les applications sages et feutrées des mesures révolutionnaires capables de conduire la société vers plus de liberté, de justice, d'égalité. Toujours la relation des faits et dits s'appuie sur des exemples locaux et concrets, avec les noms des personnages concernés, des lieux et lieux-dits où se sont déroulés les faits, dont la recherche dans le texte est facilitée par deux index.

Certes la Révolution ne s'arrête pas en thermidor an II ou juillet 1794. Mais malgré d'autres turbulences, elle s'essouffle après la chute des Robespierristes, surtout dans cette région du Cantal. La masse des documents a incité l'auteur à ne pas dépasser cette date charnière pour proposer au lecteur un livre d'histoire aussi dense et complet que possible, respectueux autant que faire se peut de l'indispensable impartialité qui n'est pas indifférence. Que les époques troublées et dangereuses révèlent les hommes, ce livre en porte témoignage.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Pierre Chassang
Edité par Editions Créer (2008)
ISBN 10 : 2848190922 ISBN 13 : 9782848190921
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Créer, 2008. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782848190921

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 38
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Chassang, Pierre
Edité par CREER (2008)
ISBN 10 : 2848190922 ISBN 13 : 9782848190921
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre CREER, 2008. Paperback. État : NEUF. - Nombre de page(s) : 611 - Poids : 1015g - Langue : fre - Genre : Histoire du Moyen Age au 19ème siècle HISTOIRE EN DIRECT. N° de réf. du libraire N9782848190921

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 38
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais