9782848331980: Grands voiliers

Titre: Grands voiliers
Année d'édition: 2008
Etat: Occasion - Très bon
ISBN : 9782848331980
Commentaire: Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives. Légères traces d'usure sur la couverture

Chez Ammareal nous vendons des livres d'occasion en ligne fournis par nos partenaires bibliothèques et associations.
Nous reversons une part du prix de chaque livre à nos partenaires et à des organisations caritatives.
Ce que nous ne vendons pas nous le donnons, ce que nous ne donnons pas nous le recyclons.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Bien plus encore que des navires superbes sous leur voilure démesurée, les grands voiliers présentés dans ces pages sont les gardiens d'une tradition séculaire, les derniers témoins d'une fabuleuse aventure humaine. En vérité, ce n'est pas vraiment la longueur de sa coque ou la hauteur de ses mâts qui caractérise le grand voilier, mais plutôt le fait qu'il prolonge une épopée qui atteignit son point d'orgue à l'époque où vaisseaux de guerre et trois-mâts marchands sillonnaient les océans toutes voiles dessus. Aux marines militaires et marchandes, il faut d'ailleurs ajouter la grande pêche avec les baleiniers des mers arctiques et les morutiers de Terre-Neuve ou d'Islande.
La tradition maritime qui perdure grâce aux grands voiliers tient, pour l'essentiel, dans l'art de mener un navire au mieux de ses possibilités et dans la connaissance des gestes qui permettent de manoeuvrer au plus vite. Elle est née à l'époque des combats navals à la voile, dans des temps où le bâtiment de guerre le plus fort n'était pas forcément le plus puissamment armé : la Royal Navy anglaise l'apprit à ses dépens avec les corsaires français tels Jean Bart et Robert Surcouf ! Cet art de la manoeuvre, initié par les marines de guerre, aurait pu se perdre lorsque, avec la mise au point de la machine à vapeur et de l'hélice, elles abandonnèrent la voile. Mais en cette seconde partie du XIXe siècle, il n'y avait pas que les nécessités guerrières à commander de savoir manoeuvrer vite et bien.
La révolution industrielle en Europe et l'émergence de pays neufs comme les États-Unis d'Amérique puis l'Australie imposèrent en effet de nouvelles approches commerciales et financières dont celle-ci : «Time is money.» Cette maxime tellement symbolique du capitalisme naissant fut pour la première fois appliquée à la navigation avec la ruée vers l'or américaine de 1848. À l'époque, le chemin le plus court entre la côte Est des États-Unis et la Californie consistait à faire le tour du continent américain par le cap Horn. Les premiers arrivés sur les gisements aurifères seraient les mieux servis, aussi les places sur les navires atteignaient des prix d'autant plus élevés que ces derniers prétendaient effectuer une traversée rapide. Aussi les armateurs promettaient des primes substantielles aux capitaines qui amélioraient les records du temps de traversée. On assista ainsi à de prodigieuses régates de paquebots à voiles !

Présentation de l'éditeur :

Les grands voiliers, ces géants des mers, fascinent un public toujours plus large, lors des grands rassemblements de Rouen ou Brest. Gardiens d'une tradition séculaire, derniers témoins d'une fabuleuse aventure humaine, ils prolongent une épopée faite de grandes pêches, de batailles navales et de conquêtes des océans.
Aujourd'hui, qu'ils soient utilisés pour des reconstitutions cinématographiques, comme navires-écoles ou bateaux charters, les grands voiliers continuent d'entraîner dans leurs sillages tous nos rêves d'aventure. À quai, ils semblent incongrus, avec leurs mâts inutiles et leur stature imposante. Sur l'eau, leurs voiles gonflées par le vent, leur coque épousant le mouvement des vagues, ils se métamorphosent en conquérants des mers, puissants et aériens.

Benoît Stichelbaut, photographe de la mer et des bateaux, installé dans le Finistère, a photographié les plus célèbres de ces voiliers, venus de tous les horizons.

François-Marie Rolland, journaliste et amoureux des bateaux traditionnels, nous raconte l'histoire de chacun d'eux : d'Endeavour, le navire de James Cook à l'Etoile et La Belle Poule, les goélettes de la marine nationale, en passant par le Stad Amsterdam, dernier clipper aujourd'hui à flot, le Statsraad Lehmckuhl, le plus grand des navires écoles, venu de Norvège et le Kruzenstern, un des plus rapides au monde... L'histoire, avec ses vicissitudes et ses heures de gloire, de chacun de ces grands voiliers viendra alimenter nos rêves.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

STICHELBAUT, BENOIT;LEBRUN, DOMINIQUE
Edité par LE TELEGRAMME (2008)
ISBN 10 : 2848331984 ISBN 13 : 9782848331980
Ancien(s) ou d'occasion Couverture rigide Signé Quantité : 1
Vendeur
Le temps retrouvé
(inzinzac lochrist, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre LE TELEGRAMME, 2008. Couverture rigide. État : Très bon. Etat de la jaquette : Très bon. 2008 OCCASION 140 PAGES 1250 GRAMMES. Dédicacé par l'auteur. N° de réf. du libraire 011393

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 17
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Rolland, François-Marie, Stichelbaut, Benoît
ISBN 10 : 2848331984 ISBN 13 : 9782848331980
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 2
Vendeur
medimops
(Berlin, Allemagne)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : very good. 1202 Gramm. N° de réf. du libraire M02848331984-V

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 14,89
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 8
De Allemagne vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais