Alysa Morgon L'EPERVIERE EN PROVENCE

ISBN 13 : 9782848864082

L'EPERVIERE EN PROVENCE

 
9782848864082: L'EPERVIERE EN PROVENCE
Extrait :

Avril 1950. Le mois d'avril est presque chaud dans ses soupirs et dans ses eaux qui palpitent dans tous les prés. C'est un printemps tel qu'on les aime, c'est-à-dire joyeux et parfumé, un long poème. Toutefois, il garde dans ses manières empesées quelques zestes d'hiver : des gouttes de rosée ornées de givre parfois, le matin et le soir ; des fards d'été sur les paupières au moment de midi, bref, un véritable amphigouri. Alors, comme chaque fois en cette saison imprévisible où il ne faut point se découvrir d'un fil, Jérémy porte encore son costume en velours côtelé marron, son chapeau de feutre du même ton, ainsi qu'une fantaisie nouée autour du col de sa chemise : un cordonnet brun, faisant une ganse, et dont les bouts dorés torsadés tombent avec élégance sur le devant de son gilet boutonné. Un vrai Maistre des Bastides, sérieux et distingué, de ceux qui possèdent une belle propriété.
Pourtant, la sienne, L'Épervière, il l'a seulement héritée de son père, et, tout comme lui, il n'a jamais beaucoup travaillé la terre. Certes, assez pour la connaître et l'apprécier, mais pas de quoi vraiment se briser l'échiné, prendre de la corne aux mains et la peau tannée. Tous deux avaient pour cela une bonne raison : le grand-père Arnaud qui les avait précédés, qui avait beaucoup oeuvré auparavant, avant de prendre un métayer et des saisonniers pour faire les moissons, parce qu'il avait eu la chance de faire fortune avec le blé, et quelques bons du Trésor, comme aime à le préciser Jérémy, lorsqu'on évoque la question.
- Je me suis contenté, comme mon père, de traiter avec les grossistes céréaliers, ce qui n'était pas toujours une simple formalité. En plus de devoir argumenter, il me fallait surtout convaincre, mais il paraît qu'alors j'avais la parole facile, le sens aigu de la persuasion et une certaine habileté pour faire fléchir les plus têtus comme les moins convaincus, avant de renverser la situation. Ainsi, je n'ai fait que garder précieusement le domaine, par respect pour la terre, le nom de famille, et pour tous les miens : ceux d'hier, d'aujourd'hui, et les héritiers de demain.
Pourtant, ce qu'oublie de préciser Jérémy, c'est que les soucis de la vie en ont mangé quelques arpents, quelques belles parcelles précisément, mais par nécessité, non par envie. A présent, la terre qui reste est moins sollicitée. Après tout, elle a bien mérité de se reposer. De toute façon, Charles, l'homme à tout faire de L'Épervière, le mari de Maria, la cuisinière, a bien pris la relève, mais pour garder intacts le jardin, les chemins et les grands ombrages : en quelque sorte, les quartiers résidentiels de l'héritage. Quant au peu de champs qui restent dans le lointain, c'est Macari fils, le métayer, qui s'en occupe, ne récoltant que des rendements de faible quantité, qui suffisent, toutefois, à faire encore exister L'Épervière et à éviter de voir la bourse se vider complètement. De cette façon, le domaine produit bien moins qu'avant, mais reste cependant agréable à regarder, ce qui évite à toute la maisonnée de voir bruiner ici et là les larmes du temps passé, les embruns du regret.

Présentation de l'éditeur :

La bastide L'Épervière a traversé quatre générations de Fonteclaire, mais la cinquième se fait attendre. L'héritier va-t-il se décider à venir ? Le patriarche, Jérémy, fier Provençal, se lamente sur son sort en soupirant très fort, au cas où ses enfants l'entendraient, ou à défaut, le ciel ! Durant ses moments de doute et de découragement, il va retrouver Benjamin, compagnon indéfectible et complice de coeur. Ils prennent le temps de passer en revue leur jeunesse, de remonter à la source féconde de leurs souvenirs les plus lointains. L'envie de conter est toujours au bord des lèvres, dans cette campagne ensoleillée, chaude et odorante, et les deux amis y succombent avec délectation. Ils vont user de galéjades, de boniments et d'exagérations, qui pimenteront en permanence toutes leurs conversations. Ainsi fuseront autant de grands éclats de rire que d'intenses moments d'émotion. Ils parleront d'hier et d'aujourd'hui, car, pour demain, il ne reste plus guère de place, hormis lorsqu'ils évoquent le progrès, cette gangrène qui commence à tout défigurer. Mais, au bout du compte, qu'ad viendra-t-il de l'héritier ? Sera-t-il celui qu'on attendait, ou serait-ce une galéjade supplémentaire inventée par les compères ?

Une histoire délicieusement attachante par ses personnages. Un verbiage très imagé, avec un accent si parfumé qu'il semble que quelques branches de fenouil, de thym ou de figuier parsèment ces pages. Alysa Morgon ressuscite avec bonheur et éloquence cette Provence qu'elle aime tant, celle de son enfance.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Alysa Morgon
Edité par EDITIONS LUCIEN SOUNY (2013)
ISBN 10 : 2848864087 ISBN 13 : 9782848864082
Neuf(s) Quantité : 1
Vendeur
BOULIMIE CULTURELLE (PRO)
(croissy beaubourg, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre EDITIONS LUCIEN SOUNY, 2013. État : Neuf. Service professionnel, envoi rapide et soign. N° de réf. du libraire +1093

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 16,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 2,99
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

MORGON/ALYSA
Edité par LUCIEN SOUNY
ISBN 10 : 2848864087 ISBN 13 : 9782848864082
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre LUCIEN SOUNY. Soft Cover. État : NEW. LUCIEN SOUNY (04/04/2013) Weight: 295g. / 0.65 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782848864082

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 16,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais