Le Conseil d'Etat au palais-Royal : Architecture Décors intérieurs

 
9782858229000: Le Conseil d'Etat au palais-Royal : Architecture Décors intérieurs
Extrait :

Extrait de la préface de Renaud DENOIX de SAINT MARC :

Mon collègue, Marc Sanson, conseiller d'Etat, nous donne un bien bel et précieux ouvrage. Cette oeuvre est consacrée à l'étude historique et à la description architecturale et artistique de la partie du Palais-Royal où se déroule l'activité du Conseil d'Etat depuis plus de cent trente ans. Or aucune étude de cette nature n'était offerte à la curiosité du public ni même à celle des membres du Conseil, pourtant très attachés sentimentalement aux lieux où ils travaillent chaque jour.
La grande étude de Victor Champier et Gustave-Roger Sandoz, intitulée «Le Palais-Royal, d'après des documents inédits 1629-1900» publiée il y a plus d'un siècle, a subi l'inévitable usure du temps et est devenue introuvable. Introuvables également sont le livre d'Emile Dupezard, datant de 1911, et le catalogue de l'exposition sur le Palais-Royal organisée naguère au musée Carnavalet. Quant au précieux petit guide de la visite du Conseil d'Etat établi en 1968 par Tony Sauvel, conseiller d'Etat honoraire aujourd'hui disparu, il est inaccessible à tous ceux qui sont étrangers à notre sérail; il est en outre devenu, lui aussi, obsolète. En effet, les lieux et leurs aménagements ont connu quelques changements depuis lors.
En particulier, la survenance du deuxième centenaire de la refondation du Conseil d'Etat sous sa forme moderne, par la Constitution de l'an VIII, a été l'occasion de lancer un programme de travaux de réfection et de réaménagement de la partie du Palais-Royal qui nous est affectée. Les façades sur la cour de l'horloge et sur la cour d'honneur ont retrouvé leur fraîcheur des XVIIIe et XIXe siècles. Les salles de séances et certains bureaux du premier étage ont tait l'objet de travaux de rénovation. Et comme il est de la nature des biens meubles d'être mobiles, certains éléments ont été changés ou ont été déménagés à l'intérieur du Conseil.
Marc Sanson s'est donc lancé dans l'entreprise périlleuse et ambitieuse qui a engendré le présent ouvrage. Il a accompli cette oeuvre avec les qualités de rigueur et de précision qu'il tient de sa double formation de chartiste et de juriste. Il rappelle l'histoire du Palais-Royal, de Richelieu à nos jours, ses grandes heures et ses vicissitudes, tout en délivrant le fruit de son érudition sous la forme de précisions et de détails que bien des familiers de ces lieux ignoraient encore. Il lui a paru utile de retracer incidemment l'histoire du Conseil lui-même ainsi que son organisation et son rôle actuels,sage précaution inspirée sans doute par l'expérience car, comme chacun de nous a pu le constater, notre Institution, qui se veut discrète, reste bien mal connue même d'un public cultivé. (...)
Marc Sanson a su associer diverses disciplines, l'histoire, l'étude de l'architecture, la critique d'art notamment, pour nous donner une oeuvre intéressante, attrayante, agréable à l'oeil et qui fera autorité sur le sujet pendant les décennies à venir. On lui en saura gré, et pas seulement du côté des occupants du Palais-Royal; tous ceux qui s'intéressent aux grands monuments de Paris ne pourront se priver de cet ouvrage.

Présentation de l'éditeur :

Implanté au coeur du Palais-Royal depuis 1875, le Conseil d'État, institution en charge d'une double mission de conseil du gouvernement pour la rédaction des lois et règlements et de juge suprême en matière administrative, incarne la plus haute instance du pouvoir administratif. Si son rôle au sein de l'État n'est plus à découvrir, en revanche, la qualité architecturale de ses bâtiments et ses riches décors intérieurs demeurent souvent méconnus.
De grands travaux de restauration entrepris de 1997 à 2005 sous l'impulsion du vice-président Renaud Denoix de Saint Marc et sous la direction d'Alain-Charles Perrot, architecte en chef des monuments historiques, à l'occasion du 200e anniversaire de la création du Conseil d'État moderne en 1799, ont révélé l'écrin dévolu à cette institution et ont restitué l'ensemble des salles dans leur disposition connue à la fin du XIXe siècle.
Au-delà d'une étude historique savante et rigoureuse, Le Conseil d'Etat au Palais-Royal éclaire ces lieux d'une connaissance nouvelle et convie à leur découverte à travers le temps, depuis la fondation du palais par le cardinal Richelieu et la présence constante de la famille d'Orléans à l'installation du Conseil au coeur du Palais-Royal.
Proues, figures ailées, trophées militaires, foudres et armes, allégories - sculptés par Augustin Pajou, Jean-Baptiste Defernex, Antonin Gérard - ornent les façades du Conseil d'État et témoignent de ce prestigieux passé.
L'escalier d'honneur construit par Contant d'Ivry, les douze allégories des deux principaux ministères ou secrétariats d'État au début de la IIIe République réalisées par Jules Élie Delaunay pour la salle d'assemblée générale tout comme les peintures d'Henri Martin illustrant La France laborieuse se présentant devant le Conseil d'État, mais aussi les oeuvres d'Auburtin, Caffiéri, Chabrol, Couder, Denuelle,
Klagmann sont autant de richesses insoupçonnées minutieusement dévoilées pour révéler le caractère majestueux des lieux.

Diplômé de l'Institut d'études politiques de Paris et ancien élève de l'Ecole nationale des chartes, Marc Sanson est conseiller d'Etat. Il est actuellement en service à la section du contentieux et à la section de l'intérieur du Conseil d'Etat. Passionné par l'histoire du Palais-Royal et plus particulièrement par celle du Conseil d'Etat et des locaux que celui-ci occupe depuis 1875, il livre aujourd'hui le fruit de ses recherches minutieuses menées depuis de longues années.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande