La cité fortifiée de Lo Manthang, Mustang, nord du Népal

 
9782862220772: La cité fortifiée de Lo Manthang, Mustang, nord du Népal
Extrait :

Introduction

L'image de couverture de cet ouvrage laisse déjà entrevoir la situation exceptionnelle de Lo Manthang, sorte de nef perdue dans un océan infini de montagnes.
«Partout autour, des montagnes dorées se courbent pour soutenir un ciel incroyablement bleu; à droite, les pics glacés se déroulent aussi loin que les yeux peuvent voir, scintillant avec l'éclat froid des pierres précieuses; au nord, le relief est plus doux, et on distingue des passages accessibles à travers les ondulations régulières entre le Tibet et le Népal. C'est une de ces vues si sublimes que les yeux à eux seuls ne peuvent embrasser; les détails s'effacent ou deviennent flous et c'est alors qu'à son insu, du plus profond de son être, surgit un autre regard qui capte cette immensité envoûtante et éblouissante comme une lumière infinie, et qui nous laisse émerveillé.»

La terrasse sur laquelle a été bâtie la petite cité de Lo Manthang, objet de notre étude, n'est qu'une terre aride battue par les vents, que ses habitants ont su maîtriser et où ils édifièrent au XVe siècle, en moins de cinquante ans, une cité fortifiée unique dans l'aire de culture tibétaine. Cette cité nous est parvenue pratiquement intacte plus de six siècles après sa fondation, lorsque le premier roi de Lo, un éleveur nomade, décida de fonder une ville et de s'y installer avec ses hommes et ses dieux.
Prenant la terre comme élément primordial de l'architecture, les bâtisseurs de Lo ont modelé un paysage architectonique exceptionnel, témoignage d'un savoir-faire dans la lutte constante livrée par l'homme pour survivre dans un milieu extrême. A la fin du printemps, les structures de terre, aux couleurs des montagnes et des dieux, s'élèvent au milieu des champs d'orge, de blé et de sarrasin, formant des taches colorées, oasis de vie dans un environnement désertique et hostile.
Lo Manthang est la capitale historique de l'ancienne principauté de Lo, région de langue et de culture tibétaine située aux confins du Népal et de la Chine. Nous utiliserons le terme de

«Lo», qui désigne ce petit territoire et comprend sept villages situés le long de la Kali Gandaki, près de sa source. Le terme «Mustang» est dérivé de Lo Manthang, transformé par des locuteurs népalais, qui l'ont forgé sans doute à la fin du XVIIIe siècle lorsqu'ils ont conquis l'Ouest du Népal; ce terme se trouve en effet dans les premiers documents d'archives, pour citer la principauté de Lo.
Appartenant à l'aire de culture tibétaine, l'histoire de Lo témoigne néanmoins d'un apport d'influences diverses. Le terme tibétain est employé en Occident pour désigner des populations qui ont une histoire et une tradition communes, et qui partagent une certaine vision du monde et le mythe lié à ses origines, tous deux inspirés du bouddhisme tibétain.
Centre culturel majeur du Ngari (Tibet occidental) sur la route du sel, tour à tour sous influence des principautés Khasa et de Gung-thang, Lo est finalement intégré au royaume du Népal en 1788. Autrefois centre religieux du bouddhisme, Lo a conservé ses traditions religieuses. Fermé aux étrangers en 1961, suite aux événements au Tibet, Lo leur est devenu accessible depuis 1992, faisant l'expérience d'un tourisme encore limité.

Le voyageur doit ainsi remonter les gorges de la Kali Gandaki et passer un col à plus de 4100 mètres, avant de découvrir la cité de Lo Manthang, qui abrite dans ses murs un palais et deux temples du XVe siècle, un monastère en activité, de nombreuses structures religieuses, chortens et murs à prières, et 145 maisons. Orientée nord-sud, la cité mesure sur sa face ouest 259 mètres et 148 mètres sur son côté sud.
Ce petit ensemble compact est le cadre de vie de plus de 800 personnes et de plusieurs milliers d'animaux.

Présentation de l'éditeur :

La petite cité de Lo Manthang est la capitale historique de l'ancienne principauté de Lo, région de langue et de culture tibétaines située aux confins du Népal et de la Chine. Ses habitants ont su maîtriser cette terre aride battue par les vents et ils y édifièrent au XVe siècle, en moins de cinquante ans, une cité fortifiée unique dans l'aire de culture tibétaine. Cette cité nous est parvenue pratiquement intacte plus de six siècles après sa fondation, lorsque le premier roi de Lo, un éleveur nomade, décida de fonder une ville et de s'y installer avec ses hommes et ses dieux. Lo Manthang est l'unique cité fortifiée de la région qui rassemble à la fois édifices religieux, royaux, et habitations séculaires à l'intérieur de ses murs. Ce petit ensemble compact est le cadre de vie de plus de 800 personnes et plusieurs milliers d'animaux. Les hommes de Lo ont pu développer dans cette cité leur système de croyances et leur vision du monde, qui ont imprégné les murs de terre de la cité, le chagri. Limite symbolique et physique de la ville, aux tracés géométriques stricts, le chagri est l'ouvrage qui unifie la cité. En partant de cet objet particulier, l'étude vise à établir un diagnostic précis qui met en perspective une approche de la cité historique et la question de son devenir dans une société en mouvement.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Maïe Kitamura
Edité par Recherches (2011)
ISBN 10 : 2862220779 ISBN 13 : 9782862220772
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Recherches, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782862220772

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 28
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais