Firminy : Le Corbusier en héritage (2DVD)

 
9782862724461: Firminy : Le Corbusier en héritage (2DVD)
Extrait :

La Maison de la Culture de Le Corbusier 1955-1969

Le plan directeur de «Firminy-Vert» inspiré des principes majeurs de la Charte d'Athènes, a été conçu par André Sive, Marcel Roux, Charles Delfante et Jean Kling, et soumis aux corrections de Le Corbusier. Dans ce morceau de «ville radieuse», le maire Eugène Claudius-Petit, élu en 1953, veut aménager autour de la cuvette d'une ancienne mine à ciel ouvert, un vaste centre sportif et culturel. Le plan d'aménagement prévoit, outre une maison de la Culture, un stade, une piscine, un théâtre en plein air, des terrains de sport annexes, une aire de basket-ball, etc. Le programme de l'église complétera l'ensemble à partir de 1960.
Dans le premier projet de 1956, la maison de la Culture et les gradins du stade ne font qu'un. Implanté à l'ouest de la cuvette, l'édifice repose sur le fond de carrière, les gradins portant en quelque sorte la maison de la Culture «sur leur dos» ! Cette astuce économique et architecturale, qui profite de la dénivellation du site, n'est pas retenue, essentiellement en raison d'une répartition difficile des crédits entre les deux ministères de tutelle concernés par l'édifice (les Sports et la Culture). En juillet 1958, Le Corbusier soumet un deuxième avant-projet où les deux programmes sont définitivement dissociés. Cette étude connaîtra différentes versions jusqu'en 1961, mais les principes fondamentaux demeureront.
La maison de la Culture se situe désormais au sommet de la falaise est de la carrière qu'elle domine et prolonge visuellement. Du projet précédent conditionné par la pente imposée des gradins, Le Corbusier retient l'idée d'une façade inclinée en porte à faux au-dessus du terrain de sports. La distribution interne occupe trois niveaux : au niveau 0 se trouvent la chaufferie, un petit foyer et des loges d'artistes ; au niveau 1 auquel on accède grâce à une rampe, sont installés l'accueil, une salle de spectacle, un auditorium-cinéma, une bibliothèque, des ateliers d'art plastique et des «rues» d'exposition ; enfin à l'étage les bureaux voisinent avec un studio vidéo et un atelier.
L'ossature est constituée de portiques transversaux en béton armé, distants de sept mètres. L'aspect brut de décoffrage des façades correspond ici au désir de composer avec la matière de la roche naturelle de la falaise.
La paternité du toit incurvé qui donne tant d'élan à l'édifice en surplomb au-dessus de la carrière revient en fait à l'entreprise de gros oeuvre Stribick de Saint-Etienne, également chargée des bâtiments d'André Sive et de la construction de l'Unité d'habitation. L'entreprise stéphanoise propose cette solution hardie à la place de la simple dalle inclinée initialement prévue. La toiture en voûte inversée est composée de dalles Celium posées sur cent trente-deux câbles groupés par deux. Outre l'élégance de la courbe ainsi obtenue, cette solution se révèle plus économique que la solution traditionnelle initialement prévue et permet de supprimer les poteaux porteurs du 2e étage et ceux des salles ouvertes sur les deux niveaux supérieurs. Mais techniquement, cette solution jamais expérimentée en France et à l'étranger, fait craindre au bureau de contrôle Sécuritas un affaissement des câbles susceptible de provoquer des problèmes d'étanchéité. Cette crainte était justifiée, et les problèmes d'étanchéité se sont révélés récurrents depuis l'achèvement des travaux.

Présentation de l'éditeur :

Depuis les années 1980 et la célébration du centenaire de la naissance de Le Corbusier, l'ensemble de son oeuvre a été l'objet d'une reconnaissance grandissante à l'échelle nationale et internationale. Firminy n'a pas été exclue de ce mouvement. Le récent achèvement de l'église Saint Pierre de Firminy-Vert et le projet d'inscription au patrimoine mondial de l'UNESCO du «site Le Corbusier à Firminy», constituent le couronnement d'un processus de reconnaissance sans précédent.
Ce mouvement de reconnaissance est aujourd'hui à Firminy au coeur d'un vaste projet de requalification économique et identitaire dont le tourisme culturel constitue un des axes principaux. Comprendre les mécanismes et les conséquences de ce mouvement, en intégrant l'histoire et le changement de statut ce bâti, constitue l'objet central de cet ouvrage.
Fruit d'un travail commun entre chercheurs et praticiens mené sur le terrain pendant trois ans, cet ouvrage offre un éclairage spécifique sur le sens que l'on doit donner aujourd'hui à l'héritage corbuséen à Firminy, héritage dont la postérité est désormais liée aux transformations économiques, sociales et culturelles de notre époque..

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande