Voyage de Robertson aux terres australes

 
9782862724928: Voyage de Robertson aux terres australes
Extrait :

Extrait de l'introduction :

Récit de voyage imaginaire, et texte utopique où est décrite une contrée idéale située dans les Terres Australes, le Voyage de Robertson aux Terres Australes est paru sans nom d'auteur ni d'éditeur en 1766. Il a connu dès l'année suivante deux rééditions, qui se distinguent de l'originale par le long carton où l'attaque contre les parlements est remplacée par une vive satire des encyclopédistes, sous le nom de «pansophistes». Il n'a plus été publié depuis, et n'était donc disponible, jusqu'à la présente réédition, que dans les collections de recherche de quelques bibliothèques françaises, britanniques, américaines ou australiennes.
Texte donc à peu près inconnu du lecteur d'aujourd'hui, et texte auquel, de surcroît, les chercheurs eux-mêmes semblent s'être assez peu intéressés. Lichtenberger par exemple n'en fait pas état dans ses études sur Le socialisme au XVIIIe siècle et sur Le socialisme utopique. Chinard de même omet de le mentionner dans L'Amérique et le rêve exotique. Même omission, plus récemment, par Cioranescu dans L'avenir du passé. Utopie et littérature, ou encore par Albert Soboul dans son répertoire des Utopies au siècle des Lumières. Raymond Trousson, dans ses Voyages aux pays de nulle part, n'évoque le Voyage de Robertson qu'en moins d'une page. Seul van Wijngaarden, dans ses Odyssées philosophiques en France entre 1616 et 17896, lui a consacré une étude un peu plus étendue d'une dizaine de pages - et encore cette étude est-elle essentiellement un «extrait» à la manière du XVIIIe siècle, c'est-à-dire un résumé bien fait plutôt qu'une étude critique. Au surplus ces trop rares mentions sont à peu près invariablement négatives : van Wijngaarden, tout en appréciant l'inspiration pacifique du livre, déplore d'y trouver «tant de pages prolixes, tant de digressions insipides» (p. 225) ; Raymond Trousson juge cette utopie «assez vague et mal définie», «confuse» ; et dans la notice consacrée au Voyage de Robertson dans le Dictionary of literary utopias, il juge le livre «médiocre et maladroitement organisé». Ces jugements peu favorables ne datent d'ailleurs pas d'aujourd'hui, puisque dès la parution de l'ouvrage Grimm avait dédaigneusement laissé tomber : «cela est à pleurer d'ennui».

Présentation de l'éditeur :

Lire le Dix-huitième Siècle Collection dirigée par Henri Duranton
Paru en 1766, le Voyage de Robertson a connu peu après deux rééditions, puis est plus ou moins tombé dans l'oubli. Il relève d'un genre très pratiqué en son temps : le voyage imaginaire à finalité utopique. Comme tant d'autres voyageurs avant et après lui, l'Anglais Robertson après un long périple aborde aux rivages d'Utopie où règne une société harmonieuse et hors du temps. Initié par le traditionnel intercesseur il apprend à connaître cet univers où il fait si bon vivre, au point qu'il va rester soixante ans en terres australes avant de revenir en Angleterre, mais non pour s'y fixer. À la fin du roman, il repart pour son île où l'attend un bonheur qu'on devine perpétuel.
L'oeuvre joue donc sur tous les codes de la littérature utopique, sans trop se soucier de vraisemblance. Car derrière le récit un message se cache, qui se fait de plus en plus explicite à mesure que Robertson s'initie aux délices de ce monde imaginaire. Le périple en terres lointaines est d'abord voyage dans le temps. Le lecteur est invité à découvrir une Australie imaginaire, mais c'est en fait pour y retrouver une utopie féodale, où deux classes radicalement séparées par un ordre social sans faille coexistent en une fusion sentimentale où tous et chacun trouvent leur bonheur.

Jean Garagnon, agrégé des Lettres, Docteur, a été assistant, puis maître-assistant à en Australie.
Il a travaillé sur la presse, le roman et l'utopie, tout cela, pour l'essentiel, à l'époque des Lumières.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Jean Garagnon
Edité par PU Saint-Etienne (2008)
ISBN 10 : 2862724920 ISBN 13 : 9782862724928
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre PU Saint-Etienne, 2008. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782862724928

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 26
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,71
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

GARAGNON J
Edité par CLASSIQ GARNIER
ISBN 10 : 2862724920 ISBN 13 : 9782862724928
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre CLASSIQ GARNIER. Soft Cover. État : NEW. CLASSIQ GARNIER(14/11/2008) Weight: 385g. / 0.85 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782862724928

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 26
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6
Vers France
Destinations, frais et délais

3.

Jean Garagnon
ISBN 10 : 2862724920 ISBN 13 : 9782862724928
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828627249280000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 37,24
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais