Les Cercles, une sociabilité à Marseille

 
9782862764832: Les Cercles, une sociabilité à Marseille
Extrait :

Extrait de l'introduction

Cet ouvrage fait suite à celui consacré en 2006 aux Cercles en Provence, et qui résumait deux thèses d'université soutenues en 1982 et en 1990 devant l'Université de Provence, mais celui-ci ne s'inscrit pas dans le cadre d'un travail universitaire. Cette recherche participe d'une démarche indépendante et spécifiquement personnelle, l'auteur n'étant pas rattaché à un centre de recherche. Il ne s'agit pas non plus de nous substituer à H. Bertin qui souhaitait, à la fin de son ouvrage consacré aux cafés de Marseille, " de compléter ce livre par une histoire des Cercles. " Enfin, notre objet n'est pas non plus de prétendre réduire la sociabilité marseillaise à celle des Cercles, bien que ceux-ci occupent un certain rôle dans la cité phocéenne.
Rappelons que le maire actuel, JC. Gaudin, a entamé sa carrière politique grâce à un Cercle, que B. Tapie avait établi sa permanence dans un Cercle quand il préparait sa campagne, en 1988, et que le premier local de l'OM fut un Cercle ; quant à la fameuse liqueur marseillaise, elle reste liée au Cercle de Sainte-Marthe. Pour finir, souvenons-nous que le Cercle des Nageurs a engendré des champions olympiques, c'est dire combien cette institution est prégnante dans la ville, que ce soit avec le monde politique, ou le concept d'identité, ou sportif.
Les Cercles sont des associations d'hommes régies à présent par la loi de 1901, ils participent pour la plupart d'une sociabilité provençale très ancienne. Il faut souligner le caractère spécifique de ces sociétés dans la mesure où le mot " Cercle " renvoie généralement, pour d'autres aires de France, à une notion plus récente et souvent liée à la Troisième République. Lors de recherches doctorales, et grâce à diverses investigations dans Marseille, une sociabilité d'une grande richesse avait été pressentie, d'autant plus importante qu'elle ne permit pas de l'inclure dans nos études. L'aire marseillaise fut donc laissée en suspens car trop vaste et trop dense ; par ailleurs il était délicat de mêler une ethnographie rurale à une autre plus urbaine. Ne voyons donc pas dans cette approche une attitude qui consisterait à séparer Marseille du reste du pays. Il s'agit avant tout d'un choix de méthode et d'efficacité.

Présentation de l'éditeur :

Dans cet ouvrage l'auteur présente le panorama d'une forme de sociabilité marseillaise, aujourd'hui.

La présence à Marseille d'un grand nombre de Cercles interroge sûrement le passant : cette association régie par la loi de 1901 est une institution dans quelques quartiers. Et pourtant, certains en ont une image particulière. Les uns l'associent à leur grand-père et l'estiment définitivement disparue, les autres la réduisent aux romans régionaux de Pagnol, Giono ou Daudet et enfin les derniers s'interrogent tout simplement.

Mais qu'en est-il finalement des Cercles ?

C'est à cette question que l'auteur tente de répondre.

Si les Cercles ne résument pas la sociabilité marseillaise, la présence de cette pratique est encore vive, ici et là. Aussi l'auteur entraîne t-il le lecteur dans un voyage à travers la cité Phocéenne où les Cercles prennent différentes formes selon les quartiers. C'est cette originalité qui est présentée au travers des entretiens avec les membres et les Présidents de Cercles. C'est alors au tour des témoins d'expliquer les Cercles de naguère et d'exposer leur rôle aujourd'hui, dans le domaine sportif avec le célèbre Cercle des Nageurs ou dans le domaine politique avec certains notables.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande