Un autre regard sur l'eucharistie

 
9782866793258: Un autre regard sur l'eucharistie
Extrait :

Extrait de l'avant-propos de Bernard de Boissière :

Il est très important de se demander, avant d'abor­der la lecture de ce livre, comme pour celle des précédents, si l'on est vraiment capable d'être fidèle à leur esprit. Ce n'est pas évident. Le danger réel serait d'en rester aux idées, si belles soient-elles. Et il ne s'agit pas là d'un enseignement, mais d'une véritable rencontre avec Dieu, à travers le témoignage vibrant d'un saint dont c'était la vie tout entière, en découverte permanente.
Or, c'est grâce aux nombreux enregistrements d'auditeurs enthousiastes, présents aux multiples conférences et homélies de l'abbé Zundel, que purent être édités après sa mort un certain nombre de très beaux livres. Mais de quel droit les publier ?
Il est en effet manifeste que de son vivant l'abbé Zundel n'aurait jamais envisagé, ni encouragé leur publication. Il était incapable de se comporter en pro­fesseur cherchant à vous apprendre quelque chose préalablement construit. Sa prédication était essentiel­lement celle d'un témoignage actuellement et toujours vécu, sans cesse renouvelé et improvisé, extrêmement centré et cependant toujours neuf et varié. Sa parole, comme sortie d'un puits très profond, s'adressait directement et personnellement à son auditoire, à tous et à chacun.
La salle, ou l'église, était parcourue par une flamme contagieuse dans un silence où chacun se sentait concerné, même ceux qui ne comprenaient pas toujours les idées, mais qui venaient néanmoins pour voir, entendre et être saisis.
On comprend alors qu'une communication aussi personnelle, ardente, improvisée et purement pros­pective ne puisse souffrir de retour en arrière. L'abbé Zundel en fit effectivement la très douloureuse expé­rience quand Mgr Macchi, secrétaire de Paul VI, lui demanda de publier la retraite qu'il venait de prêcher au Vatican en février 1972, d'où vingt-deux confé­rences entièrement improvisées, et par ailleurs magni­fiques, après un temps de préparation extrêmement court. Une retranscription de leur enregistrement lui fut alors remise en vue d'un livre. L'abbé Zundel était déjà âgé et fatigué. Cette nouvelle tâche consistant à transformer, sur des recommandations extérieures, un style très direct, spontané, personnel et passionné en une prose inévitablement banalisée, l'épuisa et hâta sa mort en août 1975, comme put le constater son méde­cin. Le livre ne parut finalement qu'en 1976, intitulé Quel Homme et quel Dieu (aux éditions Saint-Augustin), mais fait pâle figure auprès de la réalité enregis­trée, qu'accompagnaient à la fin les merveilleux remerciements de Paul VI. On comprendra alors mieux pourquoi, au début de tous les livres posthumes, le lecteur aura été averti comme maintenant que le texte enregistré n'aura pratiquement pas été modifié, malgré certaines lourdeurs ou répétitions.

Présentation de l'éditeur :

Offrir à notre regard une présentation de l'Eucharistie sous un autre éclairage, tel est le but de cette anthologie zundélienne. Beaucoup peut-être, mais sans oser l'avouer, voient dans l'Eucharistie, dans le dogme de la Présence réelle tel qu'il est souvent présenté, une pure absurdité : le Bon Dieu dans une miette de pain, cela n'a pas sens !
M. Zundel nous a parlé de cet enseignant qui lui disait : «Je n'examine jamais ma foi parce que je serais prêt d'en douter, alors je crois en bloc et je ne discute plus !» J'ajoute : «Croire en bloc et ne pas discuter, cela ne veut rien dire ! En quoi peut-il être fécond pour l'esprit et glorieux pour le Seigneur que de dire : je n'y comprends rien, mais je crois. Cela ne sert absolument à rien.»
Le comble est atteint quand on en arrive à penser que l'acte de foi est d'autant méritoire que son objet défie de façon plus flagrante le simple bon sens. Plus on pénètre dans la foi chrétienne, plus on s'aperçoit qu'elle est éminemment raisonnable. À condition qu'on veuille bien dépasser les apparences et s'efforcer sans cesse de lire la foi à l'intérieur d'elle-même, c'est à cette lecture éminemment «intelligente» (intus légère) du mystère de l'Eucharistie qu'invite ce livre.

Paul Debains, après trente années de missions en Afrique, exerce son ministère en France. Il est membre de l'association des Amis de Maurice Zundel. Il a déjà réuni et présenté des -ex-es inédits de M Zundel dans Un autre regard sur l'homme. Le problème que nous sommes et Pour toi qui suis-je ? (Sarment - Éditions du Jubilé)

Maurice Zundel (1897-1975), prêtre suisse, mena une vie de prédicateur itinérant - en France et à l'étranger-, pratiquement inconnu de son vivant. Sa vision de l'homme, «libre de soi et de tout, (pouvant) se jeter dans les bras de Dieu qui est liberté», rencontre aujourd'hui l'attente d'un très large public.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande