Carnets de prison, mars 1997-juillet 1998

 
9782869595392: Carnets de prison, mars 1997-juillet 1998
Présentation de l'éditeur :

Après cinq ans de cavale en Argentine pour se soustraire à la justice française, Jean-Michel Boucheron, ancien maire d’Angoulême, décide de rentrer en France et de se livrer de son plein gré aux autorités. Emprisonné d’abord en Argentine, puis en France dès son retour, il rédige un journal, travail d’écriture sans préméditation, qui va l’accompagner tout au long de ces dix-huit mois d’incarcération. C’est d’abord la Santé, «mélange de cachots médiévaux», où il côtoie Bernard Tapie, et tous ceux qui forment désormais ce fameux «club des Sept» - étrange confrérie de patrons et d’hommes de pouvoir rattrapés par les affaires, dont Boucheron dit qu’ils imposent un respect au reste de la population carcérale.
«Moi, on m’observe, on me salue, m’offre une cigarette. Respect du délit en col blanc, aura du politique, toujours, du pouvoir, de ces hommes qui sont d’un autre monde, croisant pour quelques heures le peuple du délit, et comme suivis par le halo des voitures avec chauffeur, de l’argent facile et des ors de la République.» Puis c’est Gradignan, dans la banlieue de Bordeaux, où les fenêtres des cellules donnent sur les pins de la forêt landaise. Jean-Michel Boucheron rencontre les «caïds», véritable aristocratie pénitentiaire, qui vont le prendre sous leur protection. En attente de son procès, il vivra là la vie «ordinaire» du taulard, rythmée par ces gestes du quotidien, où chaque jour qui passe est un jour de moins, ou un jour de plus selon le moral et la capacité à résister. De l’« affaire Boucheron», nous ne saurons que ce que les journaux, en ce temps-là, nous ont appris. Seules reviennent, comme des fenêtres qui s’ouvrent sur l’extérieur, les visites de l’avocat, la lente et minutieuse préparation du dossier, toute la mécanique administrative tatillonne et difficultueuse. Le procès proprement dit sera également consigné dans ces pages, mais rien du fond des débats ne viendra s’ajouter au sentiment terrible que ces quelques heures décideront du poids exact - en jours et en heures - du temps «à faire» avant la liberté.
Dans la privation, l’enfermement, l’isolement, le but ultime de toutes les pensées reste la liberté. «La porte s’entrouvre déjà et, dans le lointain, je la vois même clairement ouverte.»
Ce journal, on l’aura compris, est une épreuve de vérité. Nulle auto-justification dans ces pages, seulement une farouche et constante volonté de payer, à leur juste valeur, les erreurs du passé. «Peine purgée», «honneur lavé» sont des mots qui reviennent sans cesse dans ce décompte minutieux.
Bien au-delà du témoignage personnel, ce texte est avant tout un document sur le monde carcéral. Comment et pourquoi un homme supporte-t-il l’enfermement ?
Pourquoi certains y laissent-ils irrémédiablement une partie d’eux-mêmes ?
Quels sont les rites conjuratoires, les codes et les solidarités qui permettent de tenir ? Autant de questions auxquelles Jean-Michel Boucheron apporte sa réponse. Le tableau serait incomplet si on ne mentionnait pas l’inlassable et lumineux soutien que sa femme Agnès lui a prodigué pendant ces longs mois, ainsi que, dans une autre mesure, son fils Vincent ; images fragiles de l’extérieur, visages attendus, espérés, qu’on accueille avec bonheur et frustration lors des parloirs, mais dont la présence fugitive justifie le combat.
Ces carnets révèlent enfin l’histoire d’un couple peu ordinaire, faite d’une volonté de gagner ensemble le droit d’être à nouveau ensemble.

Amazon.fr :

Scandales politico-financiers, cavale en Argentine… la vie de l'ancien maire d'Angoulême, Jean-Michel Boucheron, a tout d'un film. Ce proche de François Mitterrand a choisi de raconter son après cavale, autrement dit ses 16 mois de détention, après s'être livré volontairement aux autorités françaises.

La vie carcérale et sa solitude, ses réseaux, son parloir, ses sorties chronométrées, la solidarité entre taulards. Boubouche, comme il se surnomme, a trouvé sa survie dans l'écriture. Pendant près de 200 pages, il parle de sa vie de prisonnier. Moments touchants (comment être insensible au désespoir d'un homme ?) avec au cœur de son combat l'amour pour sa femme et son fils. Mais malgré tous les efforts de l'auteur pour nous prouver le contraire, une constatation s'impose : non, Boucheron n'était pas un prisonnier ordinaire. Sa souffrance, respectable, est celle d'un homme qui a les moyens de se battre. Qui appartient à l'élite. Son passage à la Santé se fait au carré VIP. À Gradignan, près de Bordeaux, les gens le connaissent, le respectent. À la lecture de ses Carnets de prison, on est partagé entre la compassion pour cet homme, prêt à payer ses erreurs et l'impression que malgré tout, non, tous les hommes ne sont pas égaux, même en prison. --Marine Segalen

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Jean-Michel Boucheron
Edité par Arléa (2001)
ISBN 10 : 2869595395 ISBN 13 : 9782869595392
Ancien(s) ou d'occasion Souple Quantité : 1
Vendeur
Planet'book
(Usclas d'Hlt, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Arléa, 2001. Souple. État : Bon. RELIURE: souple. in-8° 205x140x15mm. 196p. EDITION: Editions Arléa, Paris Mai 2001, imp. en Avril 2001. AUTEUR: Boucheron jean-michel. TITRE: Carnets De Prison. Mars 1997-Juillet 1998. LANGUE: Français. RESUME: Après cinq ans de cavale en Argentine, Jean-Michel Boucheron, ancien maire d'Angoulême, décide de rentrer en France et de se livrer de son plein gré aux autorités. Emprisonné en Argentine, puis en France dès son retour, il rédige un journal qui va l'accompagner au long de ses dix-sept mois d'incarcération. D'abord à la Santé, où il côtoie les détenus qui forment désormais le fameux club des sept - étrange confrérie de patrons et d'hommes de pouvoir rattrapés par les affaires -, puis à Gradignan, dans la banlieue de Bordeaux, il vivra la vie ordinaire d'un taulard , rythmée par les gestes du quotidien où chaque jour qui passe est un jour de moins - ou de plus selon le moral et la capacité à résister. Nulle auto-justification dans ces pages. Seulement une farouche et constante volonté de payer les erreurs du passé. Ces carnets, on l'aura compris, sont une épreuve de vérité et un document sur le monde carcéral d'aujourd'hui. N° de réf. du libraire 044999

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 6,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 5
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Jean-Michel Boucheron
ISBN 10 : 2869595395 ISBN 13 : 9782869595392
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
livre au tresor
(la bazoche gouet, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : Used; Good. N° de réf. du libraire FR14539

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 4,85
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 9
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Jean-Michel Boucheron
Edité par ARLEA (2001)
ISBN 10 : 2869595395 ISBN 13 : 9782869595392
Ancien(s) ou d'occasion Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ARLEA, 2001. Paperback. État : OKAZ. - Nombre de page(s) : 196 p. - Langue : fre - Genre : Prisons. N° de réf. du libraire O191427-666

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 11,25
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais