1936 : Visages et figures du Front populaire en Moselle

 
9782876927018: 1936 : Visages et figures du Front populaire en Moselle
Extrait :

Pour reprendre les termes de Serge Wolikow, l'expression désigne «un vaste mouvement social, associé à un projet politique et à une expérience gouvernementale». La spécificité de «l'événement réside dans cette combinaison originale» que l'on ne retrouve pas ailleurs en Europe. Et cela même s'il est étroitement lié à la conjoncture internationale, essentiellement continentale, avec l'arrivée au pouvoir d'Hitler en Allemagne (1933), les revirements de la politique étrangère soviétique (1935), la guerre civile espagnole (1936) ou le renoncement de Munich (1938). Malgré tout, l'essentiel se joue sur la scène intérieure : la dimension idéologique du mouvement fait rejouer les clivages politiques qui structurent la vie politique française depuis l'immédiat après-guerre au moins. Les événements parisiens donnent le ton mais la province, à son rythme et à sa mesure, va jouer le rôle de caisse de résonance et, plus rarement, de dissonance. La «petite patrie», ce territoire aux dimensions souvent modestes où se forment les sentiments d'appartenance et que la République a officiellement reconnu pour l'Alsace et la Moselle au lendemain de la Grande Guerre en accordant aux territoires recouvrés un statut particulier, est souvent le théâtre des principaux affrontements. À cet égard, chercher à appréhender la naissance, la vie et la mort du Front populaire en Moselle n'est pas dénué d'intérêts : comment l'un des départements les plus conservateurs de France, malgré la présence d'une importante population ouvrière, va-t-il réagir à un mouvement qui semble ébranler l'ordre ancien encore si vivace au mitan des années trente ?
Les images du Front populaire nous font entrer dans un monde du travail qui n'a pas l'habitude d'être sur les devants de la scène et de susciter l'attention des photographes. Jusqu'alors les points de vue étaient le plus souvent situés de l'autre côté : photographies commanditées par le patron sur lesquelles l'ouvrier, incarnant le travailleur dur à la tâche et méritant, prend place dans un tableau dont il ne maîtrise pas l'ordonnancement ; ou celles, forcément moins connues, de la police et des services de renseignements qui depuis la vague de grèves de l'immédiat après-guerre se servent de ces clichés pour «ficher» les meneurs.

Présentation de l'éditeur :

En 1906, une longue grève touche la petite ville bretonne de Fougères. Jean Jaurès vient relancer le courage des grévistes en leur parlant de leur dignité. L'écrivain Jean Guéhenno restera marqué par cette expérience qui le touche alors qu'il est âgé de 16 ans : "j'ai souvent pensé que la plus grande et la plus émouvante histoire serait l'histoire des hommes sans histoire, des hommes sans papiers, mais elle est impossible à écrire. Ils sont passés comme des troupeaux d'ombres sur les chemins de la terre et l'on y chercherait en vain la trace de leurs pas" (Changer la vie. Mon enfance et ma jeunesse, Grasset, 1961).
En 1936, c'est la victoire du Front populaire, l'arrivée au pouvoir de Léon Blum, les grèves victorieuses, les congés payés et ce "bel été" qui, pour un temps au moins, solde les comptes de toutes les luttes perdues. Comment la Moselle, l'un des départements les plus conservateurs de France malgré la présence d'une importante population ouvrière, va-t-elle réagir à ce mouvement ? Un mouvement qui ébranle un ordre ancien encore si vivace au mitan des années Trente dans ces confins de l'Est s'habituant à peine au retour dans la souveraineté française.
Les images rassemblées dans cet ouvrage nous invitent à découvrir une histoire de ces "hommes sans histoire" : "36", c'est d'abord la force collective de ces "visages", pour la plupart restés anonymes, mais aussi le rôle clé joué par quelques "figures" du mouvement social mosellan encore marqué par les pratiques "allemandes" acquises pendant l'annexion et par l'expérience de la guerre.
Si les images sont jaunies, la réalité qui les sous-tend est encore vivante aujourd'hui comme le montre dans le paysage social et politique contemporain l'importance accordée à la politique contractuelle et aux "acquis sociaux" en même temps qu'aux loisirs et à la culture. L'échappée belle de "36", en Moselle aussi et malgré une opposition puissante a changé bien des vies.

Pierre Schill est professeur d'Histoire-Géographie à Montpellier.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter D'occasion Afficher le livre
EUR 32,63

Autre devise

Frais de port : EUR 3,44
De Royaume-Uni vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Schill, Pierre
Edité par SERPENOISE (2006)
ISBN 10 : 2876927012 ISBN 13 : 9782876927018
Ancien(s) ou d'occasion Quantité : 1
Vendeur
Better World Books Ltd
(Dunfermline, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre SERPENOISE, 2006. État : Very Good. N/A. Ships from the UK. Former Library book. Great condition for a used book! Minimal wear. N° de réf. du libraire GRP93269560

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter D'occasion
EUR 32,63
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,44
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais