Un diplomate engagé : Mémoires 1939-1979

 
9782877067485: Un diplomate engagé : Mémoires 1939-1979
Extrait :

Extrait de l'introduction de Georges-Henri Soutou

Jean-Marie Soutou entra à la revue Esprit en 1939, comme secrétaire de rédaction. Il connut la Résistance, à Lyon puis à la délégation des Mouvements unis de la Résistance à Genève. Il rejoignit le ministère des Affaires étrangères en 1945, il fut par la suite affecté très souvent à des postes qui le mettaient au coeur de l'actualité internationale. Il termina sa carrière au Quai d'Orsay comme secrétaire général en 1979, avant de prendre la présidence de la Croix-Rouge française jusqu'en 1985. Mon père n'a hélas pas rédigé de Mémoires. Mais, de 1999 à 2003, pratiquement jusqu'à sa disparition, il a eu toute une série d'entretiens (près de 70) avec Jean-François Noiville, l'un de ses grands amis, son collègue au Quai d'Orsay et à différents moments de sa carrière son collaborateur. Né en 1927, donc de quinze ans son cadet, ancien élève de l'École normale supérieure, agrégé d'histoire, ancien élève de l'ENA, entré au Quai d'Orsay en 1954, Jean-François Noiville avait été secrétaire d'ambassade à Moscou quand mon père y était ministre conseiller en 1956-1958, il était à la direction d'Europe quand mon père la dirigeait en 1961-1962. Et il fut premier conseiller à Alger en 1973-1975, quand Jean-Marie Soutou s'y trouvait comme ambassadeur. C'est dire si Jean-François Noiville, par sa formation d'historien et de diplomate, et par sa carrière, était bien placé pour conduire ces entretiens. Il nous a malheureusement quittés en 2008.
Les entretiens se tenaient régulièrement, suivant un plan en général chronologique, commençant avec l'année 1939. Ils auraient dû couvrir toute la période d'activité de Jean-Marie Soutou, jusqu'à sa retraite en 1979, mais malheureusement il ne fut pas possible d'achever la période du secrétariat général. Cet ouvrage se termine donc par un épilogue destiné à compenser quelque peu cette lacune. Les entretiens étaient préparés par mon père au moyen de dossiers, dans lesquels il avait réuni au préalable des documents, des correspondances, des coupures de presse, des photocopies de mémoires des acteurs ou de travaux historiques, ainsi que des notes rédigées afin de servir plus ou moins de canevas aux entretiens. Ceux-ci demeuraient néanmoins très libres, Jean-François Noiville posait des questions, relançait, suggérait, mais n'imposait nullement une quelconque grille ou schéma d'entretien, comme on le fait en général désormais dans la constitution de ce que l'on appelle des «archives orales». Ceux qui ont connu Jean-Marie Soutou peuvent facilement imaginer qu'il ne se serait pas volontiers plié à une méthode d'entretiens trop directive, en tout cas lorsqu'il s'agissait d'évoquer l'ensemble de sa carrière (il a à différentes reprises accepté d'être interviewé par des journalistes ou des historiens, mais sur des sujets beaucoup plus restreints). Il avait, essentiellement pour cette raison, décliné l'offre de participer au programme d'archives orales du Quai d'Orsay, dont le format (quelques heures d'entretiens au maximum en deux ou trois séances) ne correspondait pas de toute façon à ce qu'il souhaitait faire ; il s'en est expliqué, en ma présence, à l'ambassadeur Louis Amigues, alors directeur des Archives diplomatiques, en lui annonçant son projet d'entretiens avec Jean-François Noiville.
Qu'avait-il en tête pour la suite ? S'il en avait le temps, rédiger lui-même et publier ses souvenirs, à partir du matériau des entretiens. Si cela ne lui était pas possible, j'étais chargé de reprendre le travail à sa place, avec une absolue carte blanche, cela me fut à maintes reprises répété, pour garder ou écarter, ou recomposer, tel ou tel passage de ce qui est devenu progressivement un énorme document. Outre la simple nécessité de parvenir à un ouvrage publiable et lisible, et donc de procéder à des coupes, il était entendu que je devrais écarter ce que mon père lui-même n'aurait pas retenu pour une publication : en particulier certaines questions de personnes, au nom du respect de la vie privée, et aussi concernant des ressortissants de pays ne jouissant pas de toutes les garanties d'un État de droit. Dans leurs conversations, mon père et Jean-François Noiville évoquaient très librement leurs souvenirs, mais tout n'était pas à publier, évidemment. De toute façon, comme on va le voir, mon père concevait ses souvenirs beaucoup plus comme un travail de réflexion sur quarante ans de politique extérieure française que comme un ouvrage de «révélations».

Présentation de l'éditeur :

En 1942, un jeune chrétien participe activement au sauvetage d'enfants juifs internés avec leurs parents dans le camp de Vénissieux. Quelques décennies plus tard, le même homme occupe les plus hautes fonctions de la diplomatie française. C'est ce destin singulier que nous livrent les souvenirs de Jean-Marie Soutou.

Au lendemain de la guerre, il assiste à Belgrade à la prise du pouvoir par les communistes et à la rupture Tito-Staline, puis à Moscou au «dégel» de 1956.

Profondément hostile aux totalitarismes et marqué par la philosophie de Maritain et de Mounier, il est naturellement partisan de la solidarité occidentale, sans pour autant que celle-ci signifie l'alignement sur Washington.

Dès 1944, il s'affirme européen convaincu et très tôt partisan du rapprochement franco-allemand. Proche collaborateur de Pierre Mendès France, il travaille à maintenir l'effort de construction européenne en dépit de l'échec de la CED. Ses fonctions lui ont ainsi permis de connaître de grands acteurs de la scène internationale et de dresser leurs portraits, entre autres ceux de Khrouchtchev ou de De Gaulle. Sur la politique de grandeur gaullienne, il pose un regard lucide. De même, il rend compte des embarras auxquels il se heurta face à la politique menée à l'Élysée par Jacques Foccart. Il rappelle ainsi les rapports paradoxaux entre la France et ses anciennes possessions, notamment lorsque, ambassadeur auprès de Boumediene, il oeuvra à l'apaisement des relations franco-algériennes.

Sa connaissance et son appréciation de l'action extérieure de la France viennent appuyer sa réflexion sur l'instrument diplomatique lui-même. Si certaines de ses remarques donnent un éclairage particulier sur une époque historique, comme le retour de la Chine au plan international, les conséquences de Vatican II ou le Moyen-Orient après la guerre des Six Jours, les Mémoires de Jean-Marie Soutou contribuent à la réflexion sur la difficile conciliation de l'exercice d'une fonction d'État avec un engagement moral.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Jean-Marie Soutou
Edité par Editions de Fallois (2011)
ISBN 10 : 2877067483 ISBN 13 : 9782877067485
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions de Fallois, 2011. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782877067485

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 25
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Jean-Marie Soutou
ISBN 10 : 2877067483 ISBN 13 : 9782877067485
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828770674850000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 38,35
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

3.

Jean-Marie Soutou
Edité par Editions de Fallois
ISBN 10 : 2877067483 ISBN 13 : 9782877067485
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Revaluation Books
(Exeter, Royaume-Uni)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions de Fallois. Paperback. État : Brand New. In Stock. N° de réf. du libraire zk2877067483

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 39,79
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6,96
De Royaume-Uni vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais