La Vie des Salles de Cinema

 
9782878546446: La Vie des Salles de Cinema
Extrait :

Extrait de l'introduction

Chacun possède une expérience ou se fait une représentation de ce qu'est une salle de cinéma, et tout spectateur possède un rapport particulier à ce lieu, qu'il fréquente selon un rythme qui lui est propre. A la fois espace magique (qui demeure associé à la découverte de tel ou tel film) et terriblement concret (espace de consommation qui remémore le caractère marchand du cinéma), la salle de cinéma, notamment depuis les célébrations autour de son centenaire, a fait l'objet d'ouvrages adoptant essentiellement une posture nostalgique. On a pu trouver également, en France principalement, des articles dans des revues cinéphiles ou grand public ayant à coeur, avec l'arrivée des multiplexes puis des cartes illimitées, d'opposer un type de salles contre un autre. La multiplication de nouveaux outils de visionnage et l'arrivée du numérique interrogent de nouveau la salle, sur son statut et sa fonction, point de réflexion d'ouvrages parfois plus généraux sur cette problématique.
Peu de travaux ont pris pour objet unique les salles de cinéma, pour chercher à analyser les mutations qui leur sont propres, en particulier après la Seconde Guerre mondiale sur le territoire français. En revanche, un certain nombre de publications, notamment au sein de l'AFRHC, se sont penchées sur le spectacle cinématographique de la fin du XIXe siècle aux années 30, étudiant principalement la ou les salles de cinéma dans une ville ou une région donnée. Mais étonnamment, la période d'après-guerre, cruciale dans l'histoire des salles de cinéma, reste relativement ignorée, et encore plus celles se situant en dehors de la sphère occidentale.
Les années cinquante marquent de fait un tournant dans l'histoire de la vie de ces salles, période souvent évoquée comme un «âge d'or» du cinéma, acmé de la fréquentation et prélude à son basculement vers une chute de moitié en une décennie qui bouleversa complètement l'offre cinématographique. Cette mutation économique, initiée aux États-Unis, s'impose progressivement en Europe avec des enjeux communs à la plupart des pays. Les débats qu'elle engendre témoignent de la place qu'occupait alors le cinéma un demi-siècle après son invention, et des questions concernant son rôle dans les sociétés où il s'était développé. S'achève la construction de salles aux proportions imposantes destinées à accueillir la foule populaire dans un décorum luxueux, prélude au dépérissement des salles de quartier, l'orientation des spectateurs vers d'autres loisirs et consommations, le repli domestique vers la télévision, nécessitant de la part des exploitants des adaptations au cours des trois décennies suivantes. Adaptations techniques (agrandissement des écrans, essais de multiples formats de projection, puis appareils de projection mono-poste, automatisme des cabines, etc.), commerciales (formules d'abonnement, programmes écrits, orientation vers l'Art et Essai, etc.), juridiques (suppression puis redéploiement du fonds de soutien, etc.), à l'environnement et à la concurrence extra-sectorielle (apparition et développement des télévisions, multiplications des offres et des écrans, etc.), durant cette période la profession doit faire face à de fortes et profondes mutations, et proposer des formules adaptatives nécessaires à sa survie, mettre en place de nouvelles offres en constante adéquation avec les mutations de la demande des spectateurs. Autant de questionnements, d'enjeux et de positionnement dont l'analyse manque à l'histoire du cinéma.
C'est avec l'ambition de combler, à sa mesure, ce manque que le groupe de recherche EPHESE (Études Pluridisciplinaires sur l'Histoire Économique des Salles de cinéma et de leurs Exploitants) s'est constitué en 2009. Il rassemble des chercheurs d'origines variées (enseignants titulaires, docteurs et doctorants, professionnels et bénévoles du milieu du cinéma) et travaille à la fois à la construction d'une mémoire du métier d'exploitant à travers des entretiens avec différentes figures de la profession et en même temps à une histoire des salles de cinéma à travers l'étude, principalement, de leur programmation et de leur public, des années 50 à nos jours. Le travail de ce groupe vise à approfondir la voie d'une histoire encyclopédique qui a surtout été menée autour des «premiers temps» du cinéma - en l'enrichissant d'apports venus d'autres disciplines. Cette recherche veut en effet combiner et articuler les approches - économiques, de gestion, juridiques, sociologiques, mais également techniques ou architecturales - pour cerner l'évolution de la vie concrète des salles de cinéma et de leurs exploitants.

Présentation de l'éditeur :

Les salles de cinéma, maillon essentiel dans l'histoire économique du 7e art comme des films eux-mêmes, demeurent un objet relativement délaissé par les études universitaires francophones. Alors que leur mort a été maintes fois annoncée (au moment de l'arrivée de la télévision, de la cassette vidéo, d'internet, etc.), elles se caractérisent par un dynamisme toujours renouvelé et se sont transformées au gré des évolutions économiques et technologiques pour s'adapter à la demande des spectateurs.
Cet ouvrage offre un panorama de différentes salles sur plusieurs décennies. De l'histoire architecturale de salles parisiennes à celle d'une salle de province disparue en passant par une salle de banlieue dont le succès a entraîné la venue d'un multiplexe jusqu'à un réseau de salles associatives en Bretagne ou aux enjeux de l'exploitation cinématographique sur le territoire indien, la pluralité de situations géographiques et économiques se voit ici éclairée. Les articles de la seconde partie du livre étudient tour à tour une figure méconnue de l'accès au film, le programmateur, les stratégies du réseau Utopia, ou la manière dont deux organes de presse évoquent des salles et leur programmation, portant ainsi un regard neuf sur le rapport que les salles entretiennent avec leur public et les films. La salle est bien autre chose qu'un simple espace de projection et de réception collective des films, ainsi qu'en témoigne le rapport de la population de Tunis à ses deux salles survivantes, ou encore les projections cinématographiques assurées par les Cinémas Numériques Ambulants en Afrique.

Cet ouvrage, rassemblant quatorze contributions, a été dirigé par Claude Forest, Professeur à l'université de Strasbourg, membre de l'IRCAV et Hélène Valmary, docteure en Études Cinématographiques, chargée d'enseignement à l'université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, membres fondateurs du groupe de recherche EPHESE (Études Pluridisciplinaires sur l'Histoire Économique des Salles de cinéma et de leurs Exploitants).

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

FOREST CLAUDE, VALMA
Edité par SORBONNE PSN
ISBN 10 : 287854644X ISBN 13 : 9782878546446
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre SORBONNE PSN. Soft Cover. État : NEW. SORBONNE PSN (24/01/2015) Weight: 525g. / 1.16 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782878546446

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 27,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Claude Forest; Collectif; Hélène Valmary
Edité par Presses Sorbonne Nouvelle (2015)
ISBN 10 : 287854644X ISBN 13 : 9782878546446
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Presses Sorbonne Nouvelle, 2015. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782878546446

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 27,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais