Toponymie des pays occitans

 
9782879018089: Toponymie des pays occitans
Extrait :

La toponymie occitane

Sources et méthodologie

1. De même qu'à travers vieilles pierres et tessons de céramique les ar­chéologues font parler le passé, de même par les noms de lieux (communes, hameaux, écarts, lieux-dits, rivières ou ruisseaux) on peut essayer de repérer les différentes strates d'occupation du sol qui font l'histoire d'un territoire donné. Faisant appel à la Linguistique et aux données de l'Histoire et de la Géographie, la toponymie est une discipline ardue. Même en respectant les plus élémentaires précautions garantes d'une rigueur scientifique dont il ne faut se départir (vérification des sources anciennes et des formes orales, étude rigoureuse de l'évolution d'un étymon selon les lois de la phonétique historique locale, consultation de cartes et visites sur le terrain parfois), elle ne peut tout expliquer.
Née au XIXe siècle, cette branche de l'onomastique (étude des noms en général) a progressé grâce aux connaissances dialectales et à de multiples études locales, notamment à partir des ouvrages d'Auguste Longnon, Paul Lebel, Albert Dauzat, Charles Rostaing et, pour le domaine gascon, Gerhardt Rohlfs. Plus récemment, de grands linguistes comme Jean Séguy, Jacques Allières, Jacques Boisgontier, Xavier Ravier, Marie-Thérèse Morlet, Ernest Nègre et, d'une façon générale, les travaux effectués sous l'égide de la dynamique Société Française d'Onomastique (SFO) ont donné un nouvel éclairage à l'héritage linguistique en ouvrant des pistes nouvelles de recherche.

2. Quelle démarche suivre ? Avant tout, la prudence est de rigueur. H convient de rechercher en premier lieu toutes les sources écrites disponibles, dans les différentes séries d'archives, dans les cartulaires, terriers et compoix, sur les cartes et documents cadastraux de toutes les époques, tant il est pré­cieux de s'appuyer sur les formes anciennes, notamment médiévales. Mais, constamment, le toponymiste doit se garder des fausses étymologies «popu­laires» qui ont pourtant la vie dure, se méfier des réfections pseudo-savantes inventées par les copistes, savoir déceler les graphies erronées à la suite de re­copiages successifs et en restituer la forme initiale. Il est également nécessaire de recueillir de la bouche d'informateurs «de terrain» -paysans, chasseurs, personnes âgées, parfois ultimes locuteurs naturels d'un dialecte menacé- les prononciations locales si éclairantes et de ne négliger aucunement l'observation du milieu et de son évolution qui peut confiner au bouleversement dans certains cas (le trait de côte landais, par exemple). Enfin, l'interprétation et la restitution de la forme orthodoxe constituant la phase la plus délicate de son travail, le toponymiste doit étayer sa réflexion par une étude comparative des radicaux, des suffixes et des structures mêmes des formes. Il garde toujours à l'esprit que les phénomènes de «mode» l'aideront à déterminer et à caler dans un segment chronologique précis des générations de noms de lieux. Science auxiliaire de l'Histoire, la toponymie peut, en outre, constituer un excellent conducteur archéologique dans la mesure où un type de nom de lieu récurrent se révèle toujours en relation avec les mêmes vestiges d'occupation du sol sur le terrain (par exemple Chaussée et Cauçada qui gardent le souvenir des grandes voies romaines, sont l'aboutissement en langue d'oil et en langue d'oc du même étymon latin calceata [via]).

Présentation de l'éditeur :

Quelle est l'origine des noms de lieux ? Pays, provinces, communes, lieux-dits, rivières et marécages, montagnes et plaines, chaque nom trouve ici son explication.

Les lecteurs passionnés d'histoire locale ou de généalogie trouveront aussi la clé de nombreux noms de famille.

Les collectivités locales ou territoriales et bien d'autres institutions découvriront d'utiles renseignements permettant de mettre en valeur leur patrimoine toponymique.

BÉNÉDICTE BOYRIE-FÉNIÉ. Docteur en géographie historique, spécialiste de toponymie, elle a notamment réalisé la Carte archéologique des Landes (Académie des Inscriptions et Belles Lettres) et le Dictionnaire toponymique des communes des Landes et du Bas-Adour (Cairn-ln'oc).

JEAN-JACQUES FÉNIÉ. Agrégé de géographie, collaborateur du quotidien Sud Ouest et de l'hebdomadaire occitan La Setmana; il a entre autres publié L'invention de la Côte d'Argent et, avec J.-J. Taillentou, Lacs, étangs et courants du littoral aquitain (aux Éditions Confluences).

Tous deux ont fait paraître aux Éditions Sud Ouest le Dictionnaire des pays et provinces de France et quatre ouvrages de toponymie sur le domaine occitan réunis ici en une synthèse attendue.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

FENIE-BOYRIE-FENIE
Edité par SUD OUEST
ISBN 10 : 2879018080 ISBN 13 : 9782879018089
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre SUD OUEST. Soft Cover. État : NEW. SUD OUEST (20/11/2007) Weight: 640g. / 1.41 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782879018089

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 17,90
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 7,50
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

Patrick Mérienne
Edité par SUD OUEST EDITIONS
ISBN 10 : 2879018080 ISBN 13 : 9782879018089
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Irish Booksellers
(Rumford, ME, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre SUD OUEST EDITIONS. Paperback. État : New. book. N° de réf. du libraire 2879018080

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 63,10
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 11,01
De Etats-Unis vers France
Destinations, frais et délais