Stewart O'Nan Emily

ISBN 13 : 9782879298122

Emily

Note moyenne 3,66
( 3 668 avis fournis par GoodReads )
 
9782879298122: Emily

Titre: Emily
Année d'édition: 2012
Etat: Occasion - Très bon
ISBN : 9782879298122
Commentaire: Couverture différente. Salissures sur la tranche. Ammareal reverse jusqu'à 15% du prix net de ce livre à des organisations caritatives.

Chez Ammareal nous vendons des livres d'occasion en ligne fournis par nos partenaires bibliothèques et associations.
Nous reversons une part du prix de chaque livre à nos partenaires et à des organisations caritatives.
Ce que nous ne vendons pas nous le donnons, ce que nous ne donnons pas nous le recyclons.

Les informations fournies dans la section « Synopsis » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Extrait :

Deux pour le prix d'un

Tous les mardis, Emily Maxwell remettait le peu qui lui restait de vie entre les mains de Dieu et celles, tremblantes, de sa belle-soeur, Axlene, et elles allaient en voiture au drive-in Eat'n Park, prendre un petit-déjeuner-buffet «deux-pour-le-prix-d'un». Parmi une multitude d'autres plaisirs, le Post-Gazette du dimanche offrait des bons de réduction. Le reste de la semaine, elle ne mangeait souvent le matin qu'une fine biscotte avec du thé, et éventuellement une clémentine pour la vitamine C, mais l'offre était trop alléchante pour la laisser passer, et c'était un prétexte tout trouvé pour sortir de chez elle. Le Dr Sayid disait toujours qu'elle devait se nourrir davantage.
Ce n'était pas loin - quelques kilomètres en traversant East Liberty, Point Breeze et Regent Square par de larges avenues qu'elles connaissaient comme de vieilles amies -, mais le trajet mettait toujours les nerfs d'Emily à rude épreuve. Arlene n'avait pas une très bonne vue et l'attention qu'elle portait au monde extérieur était directement affectée par la conversation du moment. Lorsqu'elle se concentrait sur une idée, elle conduisait plus lentement, et on se mettait à les klaxonner ; dernièrement, une femme d'âge moyen qui ressemblait étonnamment à Margaret, la fille d'Emily, leur avait fait un doigt d'honneur.
«J'ai dû commettre une erreur, avait dit Arlene.
- Sûrement», avait opiné Emily, qui aurait pu en citer toute une liste. Ça ne servait à rien de critiquer Arlene après coup, même de manière constructive. Le mieux, c'était de tenir bon et de ne pas avoir le souffle coupé chaque fois qu'on frôlait l'accident.
Au début, elles avaient pris le volant à tour de rôle mais, honnêtement, aussi atroce que fut la conduite d'Arlene, Emily se faisait encore moins confiance. Autrefois, c'était toujours Henry qui s'en chargeait. Il y mettait un point d'honneur. Mourant, il tenait encore à conduire pour aller faire sa chimio à l'hôpital. C'était seulement au retour, alors qu'assis en silence à côté d'elle il vomissait dans une cuvette en plastique, qu'Emily pilotait la grosse Oldsmobile le long des rampes en colimaçon du parking du centre médical, terrorisée à l'idée de frotter les ailes contre les murs de béton déjà éraflés. Pendant plusieurs années, elle s'était servie de la vieille guimbarde pour faire ses courses, sans jamais s'aventurer au-delà du triangle formé par la banque, la bibliothèque et le supermarché Giant Eagle, mais après un démêlé avec une bouche d'incendie, suivi rapidement par un autre avec un camion de la Duquesne Light, elle avait reconnu - amèrement, car cela contrariait son sens inné de l'économie - que prendre des taxis serait peut-être plus raisonnable. À présent, la vieille Olds était immobilisée dans le garage en compagnie de ses cannes de golf rouillées, hors service en somme, le pare-brise poussiéreux et les pneus dégonflés. Emily n'aimait pas beaucoup le bus et Arlene avait insisté pour mettre sa Taurus à sa disposition, elle-même une antiquité moins imposante mais tout aussi caisse à savon. Dans leur cercle d'amis, on disait en riant qu'elle était devenue le chauffeur d'Emily, encore que, le cercle se rétrécissant peu à peu, de moins en moins de gens connaissaient leur histoire, au point que, portant le même nom, elles étaient parfois présentées comme des soeurs par des jeunes bien intentionnés, à l'occasion d'une réunion à l'University Club ou après un merveilleux récital d'orgue par Donald Wilkins, à l'église épiscopale du Calvaire, chose qu'Arlene, à la différence d'Emily, trouvait follement amusante.

Revue de presse :

Le romancier américain raconte le quotidien d'une veuve de 80 ans à Pittsburgh. Il fait, d'une vie minuscule, une épopée...
Stewart O'Nan possède une écriture sans aucun sentimentalisme. Il fait de chaque événement - une éraflure sur la voiture, une exposition de Van Gogh, un chien malade, un changement de temps, une sonnerie de téléphone - une passionnante épopée. Une toux tenace peut mener, à 80 ans, directement dans la tombe. Les conversations tournent, surtout avec l'arrivée de l'hiver, sur la crainte des chutes. Ses faits d'armes : les plaques de glace, la belle-fille susceptible de la priver de son fils et de ses petits-enfants, les trous de mémoires...
Stewart O'Nan raconte les espoirs, les déconvenues, les bonheurs, les peines. Emily Maxwell lutte contre la nostalgie : ce n'est donc que ça, la vie ? Ce n'est donc que ça, son monde ? L'un et l'autre engloutis en un tour de main. Emily est un roman écrit au petit point sur une femme rendue à sa liberté. (Marie-Laure Delorme - Le Journal du Dimanche du 6 mai 2012)

Le portrait sensible d'une vieille dame, qui a perdu son mari, et qui se sent inutile. Une quête pour continuer à exister malgré le deuil...
Comment éviter, pourtant, que la vieillesse ne devienne un naufrage ? Comment le temps, qui nous torture, peut-il aussi nous sauver ? Ce sont ces questions que pose l'auteur de Speed Queen en brossant le portrait magistral de cette veuve qui, malgré le chagrin et l'abandon, devra apprendre à se cramponner, à assumer ses rides et ses trous de mémoire, à se forger de nouvelles libertés, à ne pas déclarer forfait, avant de remonter le temps et de partir en pèlerinage vers le lac de Chautauqua, pour donner un dernier rendez-vous au bonheur. Débordant de tendresse et de nostalgie, ce roman crépusculaire est un petit bijou, l'histoire d'une vieille dame très digne qui glisse comme une ballerine sur les eaux gelées du grand âge, vulnérable, inquiète, pathétique, mais jamais vaincue. (André Clavel - Lire, mai 2012)

Pour son héroïne octogénaire, l'écrivain américain invente le roman d'initiation du grand âge. Résultat : une formidable " Emily "...
D'habitude, les romans d'initiation sont ceux de la jeunesse. Le héros se forme, évolue, fait ses armes. O'Nan, lui, invente un récit d'apprentissage d'un genre nouveau. Celui de la vieillesse et de son apprivoisement...
" Partir " - dans toute son ambivalence - est le dernier verbe du roman. Le livre n'est d'ailleurs que ça : une captivante invitation au voyage. Une manière de dire au lecteur : " Partez en Subaru sur les routes du grand âge et découvrez des points de vue inouis... " Tant il est vrai que ces sujets ne sont pas si fréquents en littérature. Que l'espérance de vie est bien moindre que dans la vraie vie. Et que les vieux héros ne courent pas les rues... Eh bien, nous dit Stewart O'Nan, c'est un tort. Un grand tort. (Florence Noiville - Le Monde du 17 mai 2012)

O'Nan aime prendre son temps, la vieillesse lui sied bien. Si l'on accepte les longueurs, c'est par contrat tacite, puisqu'on sait que la dernière phrase du chapitre où il ne se passe à peu près rien nous serrera le coeur...
Qu'on ne plombe pas trop l'ambiance : nous parlons d'un livre doux, positif. Un contrepoids, par sa légèreté, à Chanson pour l'absente (l'Olivier, 2010), qui racontait la disparition d'une jeune fille. Emily est le récit d'une liberté retrouvée. Où l'on comprend que, des fois, les vieux «partent». Et que cela ne veut pas forcément dire qu'ils meurent. (Thomas Stélandre - Libération du 28 juin 2012)

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Stewart O'Nan
ISBN 10 : 2879298121 ISBN 13 : 9782879298122
Neuf(s) Quantité : 20
Vendeur
BWB
(Valley Stream, NY, Etats-Unis)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre État : New. Depending on your location, this item may ship from the US or UK. N° de réf. du libraire 97828792981220000000

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 25,65
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : Gratuit
Vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

O'NAN STEWART
Edité par OLIVIER
ISBN 10 : 2879298121 ISBN 13 : 9782879298122
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre OLIVIER. Paperback. État : NEW. OLIVIER (10/05/2012) Weight: 380g. / 0.84 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782879298122

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 22
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais