Histoire de la littérature en Suisse romande

 
9782881829437: Histoire de la littérature en Suisse romande
Extrait :

L'espace romand avant son entrée dans l'orbite helvétique

L'Helvétie romaine

Dans ses Commentaires sur la guerre des Gaules, César fut le premier à définir nettement les frontières naturelles de l'Helvétie. En 58 avant Jésus-Christ, l'espace compris entre le Léman, le Jura, le Rhin et les Alpes était occupé par trois peuples, les Celtes (parmi lesquels les Helvètes), les Rhètes et les Lépontiens. Ce sont des tribus helvètes qui, jointes aux Cimbres, avaient écrasé une armée romaine en 107 avant Jésus-Christ. Les historiens et écrivains suisses du XIXe siècle feront de Divico, le chef helvète victorieux, une sorte de héros national, incarnant les vertus guerrières de la nation.
La victoire de César fait de l'Helvétie une province de l'Empire : à partir du 11e siècle après Jésus-Christ fleurit une civilisation gallo-romaine où les éléments celtiques et romains coexistent harmonieusement. De nombreuses villes se créent alors sur le Plateau suisse : postes militaires chargés de défendre' la frontière contre les invasions germaines, comme Augst (Augusta Raurica) sur le Rhin, ou construites aux endroits clés de communication, comme Vindonissa (Windisch) sur l'Aar, Turicum (Zurich) ou Octodurum (Martigny) au pied du Grand-Saint-Bernard. Témoins également de ce développement économique, Avenches, la capitale, Orbe, Nyon, Lausanne (alors bâtie dans la plaine de Vidy), etc. Mais dès 260, les luttes intestines pour le pouvoir impérial dégarnirent la frontière du Rhin, que les hordes alamanes franchirent pour dévaster à maintes reprises les villes opulentes du Plateau. Ce fut le début du déclin de l'Helvétie romaine : certaines cités trop exposées dépérirent (comme Nyon ou Avenches), d'autres se déplacèrent dans des sites plus faciles à défendre, comme à Lausanne, où les habitants quittèrent les rives du lac pour se réfugier sur la colline de la Cité. Dès le début du Ve siècle - en 401, les légions romaines abandonnèrent définitivement le limes du Rhin -, l'Helvétie fut ainsi coupée de l'espace méditerranéen et perdit son unité territoriale et linguistique.

La séparation des langues

Dans le monde helvéto-romain de plus en plus menacé, les invasions barbares se succédèrent jusqu'au moment où ces peuples d'origine germanique finirent par s'installer et se mêler aux anciens habitants, qui durent leur céder une partie de leurs terres. Les premiers à s'établir sur le Plateau suisse furent les Burgondes : venus de Scandinavie, ils s'assimilèrent aux habitants gallo-romains dont ils adoptèrent la culture, la langue et la religion, l'arianisme puis le christianisme. Le premier royaume de Bourgogne, qui naquit ainsi sur les bords du Léman (avec Genève pour capitale) et se développa vers Lyon et la Méditerranée, ne tarda pas à être en butte à des voisins plus puissants, et la Burgondie fut incorporée au VIe siècle dans le royaume franc des Mérovingiens. Mais «ce qui survivra, c'est finalement l'essence de la Burgondie, l'idée de la Bourgogne». C'est cette idée qui reprendra corps au moment du partage de l'Empire de Charlemagne et de la création de la Lotharingie, cette bande de terre courant des Pays-Bas à l'Italie. C'est ce rêve fou qui hantera Charles le Téméraire, le grand duc de l'Occident au XVe siècle, et qui s'écroulera piteusement sur les champs de bataille de Grandson, Morat et Nancy. C'est cette rêverie poétique que l'on retrouvera sous la plume des frères Cingria au début du XXe siècle, lorsqu'ils voudront affirmer la latinité de la Suisse francophone contre les tenants de l'helvétisme.

Présentation de l'éditeur :

Y a-t-il une littérature romande ? Si la question se pose, c'est qu'il existe en Suisse francophone un champ culturel distinct de la France. Ce «décalage fécond» (Starobinski) entre Paris et cette «province qui n'en est pas une» (Ramuz) s'inscrit dans l'Histoire depuis le XVIe siècle et surtout depuis 1815, date de l'intégration définitive de l'espace romand dans la Confédération suisse.
Cette Histoire de la littérature en Suisse romande présente les grandes figures qui ont marqué l'évolution culturelle de la Suisse et de l'Europe : de Calvin le Réformateur venu de France à Denis de Rougemont, avocat de l'Europe des régions et du fédéralisme ; de Jean-Jacques Rousseau, citoyen de Genève, au cosmopolite Benjamin Constant et à son amie Germaine de Staël, qui tinrent au château de Coppet «les États généraux de l'opinion européenne» ; de Henri-Frédéric Amiel, auteur du premier grand Journal intime, à Georges Haldas et à Frédéric Pajak ; de Gustave Roud, incarnation du Poète à Maurice Chappaz, Philippe Jaccottet, Anne Perrier, Alexandre Voisard et François Debluë ; de C.F. Ramuz créateur de la «langue geste» à Jacques Chessex portraitiste des Vaudois ; d'Alice Rivaz, féministe avant Simone de Beauvoir, à Monique Laederach, Anne-Lise Grobéty, Catherine Safonoff ou Noëlle Revaz ; de Catherine Colomb à Corinna Bille, Georges Borgeaud, Corinne Desarzens et Pascale Kramer ; de Charles-Albert Cingria érudit fantasque à Robert Pinget, Jean-Luc Benoziglio et Amélie Plume qui jouent avec les mots ; de Guy de Pourtalès et son Europe romantique à Jacques Mercanton, Étienne Barilier ou Jean Starobinski ; de Blaise Cendrars le bourlingueur à Nicolas Bouvier, Blaise Hofmann et Aude Seigne.
Ces auteurs, et bien d'autres, sont présentés dans leur contexte, car cette nouvelle édition, largement revue et augmentée retrace aussi l'évolution culturelle des pays romands (journaux, revues, maisons d'édition, prix littéraires, radio, télévision...). Elle est ainsi un outil indispensable de connaissance du patrimoine de la Suisse francophone, grâce à la collaboration des meilleurs spécialistes.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Collectif; Roger Francillon
Edité par Editions Zoé (2015)
ISBN 10 : 2881829430 ISBN 13 : 9782881829437
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre Editions Zoé, 2015. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782881829437

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 49
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 12
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais

2.

Francillon, Roger
Edité par ZOE (2015)
ISBN 10 : 2881829430 ISBN 13 : 9782881829437
Neuf(s) Paperback Quantité : 1
Vendeur
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre ZOE, 2015. Paperback. État : NEUF. Au moment où les littératures francophones affirment leur identité propre face au centralisme parisien, la Suisse romande constitue un exemple particulièrement intéressant de métissage culturel au carrefour des grandes cultures européennes. Voici un ouvrage de référence qui fait le point sur l'état actuel de nos connaissances de la littérature en Suisse romande, du Moyen Age à nos jours. Une somme de plus de 1750 pages, réalisée par les plus grands spécialistes, d'Othon de Grandson à Jean-Luc Benoziglio, en passant par Ramuz, Cendrars, Cingria ou Jaccottet. La plupart des auteurs do nt il est question dans les dernières parties de cette Histoire sont vivants. Leur nombre et la diversité de leurs écrits témoignent du foisonnement de la vie littéraire en Suisse française. - Nombre de page(s) : 1750 - Poids : 2072g - Genre : Lettres et linguistique Critiques et Essais. N° de réf. du libraire N9782881829437

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 49
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 16
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais