DIGUE AU CHAOS, L'ARMEE DES CITOYENS

 
9782882956804: DIGUE AU CHAOS, L'ARMEE DES CITOYENS
Extrait :

UNE DIGUE AU CHAOS ET VOLONTÉ DE DÉFENSE

Dans le présent essai, l'auteur ne se contente pas de réfléchir sur les menaces et sur la manière de les contrecarrer, mais fournit aussi de nombreux exemples historiques montrant la nécessité d'une armée enracinée dans sa population, capable d'ériger UNE DIGUE CONTRE LE CHAOS.

EN PASSANT PAR LE JAPON

Un détour par le Japon pour commencer : beaucoup se souviendront de l'admirable film d'Akira Kurusawa, Les sept samouraïs (1954), repris dans une version américanisée, sous forme de western, avec pour titre Les sept mercenaires (1960). Dans un Japon de la fin du Moyen Age, en proie à l'anarchie et à la violence, les paysans d'un modeste village font appel à des samouraïs pour les défendre de brigands qui ont pillé leur récolte de riz et qui s'apprêtent à piller la prochaine. Les samouraïs leur demandent de les assister, entre autres dans des travaux défensifs, et les initient au maniement de la pique. En se battant, en voyant qu'ils parviennent à tuer les redoutables brigands, cavaliers en armures, les paysans surmontent leurs peurs ancestrales et comprennent que le métier des armes peut être également à leur portée. Au fond, l'idée de milice a germé dans leurs têtes. Il en est allé de même en Suisse.
Dès le XIIIe siècle, les communautés de paysans libres se révoltent contre les Habsbourg qui, en s'appuyant sur différentes forces locales, par alliances mais aussi par achats ou en profitant de conditions anarchiques, s'étendent en Suisse centrale.

DE LA NÉCESSITÉ DE L'HISTOIRE

Pourquoi ouvrir ce petit ouvrage en présentant des éléments historiques ?
Dans presque toutes les écoles d'Europe, l'histoire, qui fut longtemps un pilier de l'enseignement, et souvent la branche préférée des élèves, n'est plus enseignée ou est à l'agonie. Cette suppression n'est pas le fruit d'un hasard mais bien celui d'une volonté concertée. Celui qui ne dispose pas d'un minimum d'informations historiques est comme une taupe aveugle qui chercherait son chemin dans une prairie. Prenons un individu quelconque, historiquement ignare, qui traverse une ville, disons Genève. Il est condamné à n'y rien comprendre. Qu'est-ce que c'est cet aigle et cette clé que l'on voit sur les drapeaux ? Et cet homme à cheval sur une place ? Et ces quatre personnages énormes en robe de chambre appuyés contre un mur ? Et cette rue du 31-Décembre ? Pourquoi les Genevois tiennent-ils tant à fêter le dernier jour de l'an ? A Vienne, j'entends un touriste jordanien s'étonner : «Pourquoi des bâtiments si grandioses pour un pays minuscule ?» Il n'avait jamais entendu parler de l'empire sur lequel le soleil ne se couchait jamais. Autrement dit, qui veut s'orienter, qui veut savoir où il est, voire qui il est, a besoin d'un minimum de connaissances historiques, que l'école avait pour mission de lui révéler, en s'efforçant à la plus grande objectivité possible. Et j'insiste sur ce possible, car l'histoire sera toujours le produit d'une certaine vision idéologique. D'ailleurs, le débat historique actuel en Suisse ne se meut-il pas entre ces deux termes opposés : Suisse infâme contre Suisse immaculée ?
Il va de soi que la suppression, ou la réduction, de l'histoire, dans les programmes scolaires a pour effet, et c'est d'ailleurs le but recherché, de participer à la décérébration universelle. Songeons au capitaine d'un bateau ; s'il veut connaître sa position exacte, il doit exactement savoir d'où il vient.

Présentation de l'éditeur :

Le monde vit un tournant. Le désordre s'installe, qu'il soit social, économique, politique, sanitaire, climatique ou militaire... Les indicateurs se succèdent, tout aussi alarmants les uns que les autres.
Dans cet essai, les auteurs ne se contentent pas de réfléchir sur ces menaces et sur la manière de les contrecarrer, mais fournissent des exemples historiques démontrant la nécessité d'une armée enracinée dans la population, capable d'ériger Une digue au chaos...
Cette armée existe. Elle peut être requise en cas de catastrophe naturelle et de grave menace intérieure comme extérieure. Elle s'y prépare parfaitement, comme le prouvent ces propos du gouverneur militaire de Paris aux officiers l'accompagnant lors de la présentation d'un exercice exécuté par nos recrues :
«Vous m'expliquerez comment ils font cela en quinze semaines avec des civils, alors que nous avons toutes les peines du monde à le faire avec des professionnels en un an ?...»
Alors, voulons-nous vraiment sacrifier un instrument sécuritaire qui a contribué à la paix et la pérennité de la Suisse moderne ?

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Acheter neuf Afficher le livre

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis

Destinations, frais et délais

Ajouter au panier

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

JEAN-JACQUES LANGENDORF
Edité par CABEDITA
ISBN 10 : 2882956800 ISBN 13 : 9782882956804
Neuf(s) Paperback Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre CABEDITA. Paperback. État : NEW. CABEDITA (21/07/2013) Weight: 173g. / 0.38 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782882956804

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 15
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 10
De France vers Etats-Unis
Destinations, frais et délais