Interprétation du conte d'Apulée : L'âne d'or

 
9782902707614: Interprétation du conte d'Apulée : L'âne d'or
Un mot de l'auteur :

Marie- Louise von Franz, (1915-1998), jeune étudiante en lettres, rencontra C.G. Jung en 1933. Elle commença une analyse avec lui et, très vite, participa à ses recherches, en particulier sur l'étrange symbolique alchimique qu'il abordait alors. Cette étroite collaboration dura jusqu'à la mort de Jung, en 1961. Elle a ensuite consacré sa vie, en plus de son importante pratique analytique, à faire connaître et à développer divers aspects de la psychologie de Jung, y mettant la touche de son génie personnel et de son point de vue de femme. Ce qui nous intéresse plus spécialement ici est l'intérêt qu'elle porta au sens symbolique des contes de fées. L'Ane d'Or, que j'ai eu la joie de traduire en accord avec l'auteur, est la premier des dix volumes sur ce sujet publiés à ce jour aux éditions de La Fontaine de Pierre. Nous sommes heureux de vous en présenter ici la quatrième édition.

Pourquoi avoir choisi d'interpréter L'Ane d'Or d'Apulée ? C'est que son auteur, latin originaire d'une petite ville d'Algérie, dut concilier les valeurs de deux cultures : africaine, en particulier égyptienne et gréco-romaine. Néo-platonicien et contemporain de Plutarque, il étudia à Athènes, puis à Rome où il devint un avocat réputé. Il vécut au deuxième siècle de notre ère, époque charnière où les valeurs religieuses et morales de Rome commençaient à se dégrader alors que le christianisme s'y infiltrait déjà obscurément, préparant un total bouleversement des esprits et de la société. Les invasions barbares achèveront d'amener la chute de l'Empire. Cette époque de transformations présente des analogies avec la nôtre, par son choc des cultures et la désagrégation des valeurs religieuses et morales traditionnelles. Le désarroi qui en résulte se reflète dans la difficulté de se situer dans une société de consommation et de compétition, extravertie, rationnelle et sans âme. Cela contribue à amener un certain nombre de jeunes gens à s'échapper d'un réel difficile et à chercher dans des sectes ou la drogue un substitut d'expérience intérieure. C'est exactement le problème que traite le conte de L'Ane d'Or.

Le héros, Lucius, dont le nom évoque la lumière, est un jeune homme immature, qui papillonne avec les filles et est incapable de se fixer à quoi que ce soit. Il aspire à connaître autre chose que le monde rationnel dans lequel il a été élevé et, dans ce but, fait appel à la magie. Il boit une drogue de sorcière censée lui faire vivre un "trip" en le transformant en oiseau... et se retrouve âne. Suit une longue histoire des souffrances de l'âne au service de maîtres plus ou moins cruels et dépravés. Le récit principal est jalonné d'histoires incidentes, mettant en scène des sorcières sadiques et castratrices, ce qui souligne problème de mère négative de Lucius et le manque de virilité qui en découle. Accablé de souffrance, l'âne finit par s'enfuir et, parvenu au bord de la mer, se couche sur le sable pour mourir. C'est la pleine lune et il adresse à celle-ci une prière sous les différents noms que ses adorateurs ont donné à la déesse mère : Isis, Déméter, Cybèle... et s'endort. Et voilà que lui apparaît la déesse Isis, elle le console et lui dit que le lendemain aura lieu la procession printanière en son honneur, à l'occasion de la remise à flot des bateaux et de la reprise de la pêche. Un des prêtres portera un bouquet de roses qu'il lui faudra manger pour retrouver forme humaine. C'est ce qui se produit. Plus tard, sur l'injonction de ses rêves, Lucius se fera initier aux mystères d'Isis et deviendra prêtre de son temple à Rome, puis aux mystères d'Osiris.

Le symbolisme du conte est transparent : en quête d'expérience intérieure, le jeune homme choisit une voie de facilité et un moyen factice, ce qui lui joue un très mauvais tour : il tombe dans les affres de l'angoisse et une profonde dépression et se sent s'abêtir, "devenir âne". Ayant mûri dans les épreuves et découvert peu à peu les valeurs profondes de la vie, il est enfin prêt, après avoir subi les ensorcellements de la mère négative, à s'abandonner aux forces maternelles positives de l'archétype de la mère et à devenir enfin lui-même, à "devenir homme".

Je vous laisse découvrir et méditer les richesse de ce livre qui nous montre qu'il existe en nous des forces rédemptrices capables, si nous faisons courageusement face à notre réalité et à nos ombres, de nous amener à mûrir psychologiquement et à nous transformer en êtres véritablement humains. Je vous souhaite d'éprouver, à la lecture du livre de Marie-Louise von Franz, autant de joie et de profit que j'en ai eu à le lire, le relire et le savourer.

Francine Perrot

Extrait :

Extrait de l'introduction :

(...) L'apport de l'inconscient à cette oeuvre est d'autant plus probable que nous savons qu'il traversa une expérience profonde de conversion religieuse. Comme le nom l'indique, la conversion signifie un changement soudain et radical de la personnalité, comme ce fut le cas, entre autres, pour St Paul et St Augustin. Mais de pareils changements ne sont brusques qu'en apparence ; grâce à la psychologie des profondeurs, nous pouvons assister à leur préparation. Nous sommes à même d'observer journellement, dans notre pratique analytique, l'apparition dans les rêves de thèmes symboliques tendant vers un développement psychique qui ne se réalisera parfois que plusieurs mois, ou même plusieurs années plus tard. Dans le cas de certaines dissociations psychiques névrotiques, il est même fréquent que le sujet ait pour ainsi dire deux vies : l'une consciente, en surface, et l'autre qui se déroule secrètement à un niveau plus profond, dans l'inconscient. La conversion correspond au moment où les deux s'unissent. Les Métamorphoses ou Ane d'Or sont le récit du double cheminement, conscient et inconscient, d'Apulée-Lucius vers l'unité de sa «conversion».
Toujours du point de vue de la psychologie individuelle, le sort de Lucius est celui d'un homme qui souffre d'un complexe-mère négatif, complexe dont il présente un tableau classique. Cependant, dans une certaine mesure, l'aspect positif du complexe apparaît également dans l'histoire, selon le principe qui veut que si un individu vit un complexe négatif au niveau de sa vie consciente, l'aspect positif du même complexe se manifestera dans l'inconscient, et vice versa. Il semble qu'Apulée ait eu lui-même une relation positive avec sa mère, et qu'à travers ce roman se soit exprimée l'autre face du problème : nous savons, en effet, que dans la réalité il épousa une femme d'environ vingt ans son aînée, avec qui il vécut heureux jusqu'à sa mort : il ne sortit donc pour ainsi dire jamais complètement de la mère.
Tout ceci ne se réfère qu'à l'aspect personnel de sa vie. Or, comme l'a montré Jung, la mère symbolise aussi, à un niveau plus profond, tout l'inconscient de l'homme. Ainsi, quand elle apparaît à la fin du roman sous la forme archétypique de la grande déesse-mère Isis, elle est une personnification du cosmos intérieur qui dépasse de loin les limites de la personnalité consciente. C'est ce monde que Jung a appelé «la réalité de la psyché». Envisagé sous cet angle, le roman d'Apulée prend place auprès d'oeuvres inspirées telles que le Faust ou la Divine Comédie. C'est une description des processus psychiques à l'oeuvre dans les profondeurs de l'inconscient collectif, processus évolutifs dont certains commencent seulement à atteindre la surface de la réalisation collective consciente de notre époque. Il s'agit en particulier du problème de l'incarnation du principe féminin a et de la «reconnaissance» de celui-ci dans l'univers patriarcal chrétien. C'est pourquoi je suis convaincue que le roman d'Apulée a encore un message à apporter à l'homme moderne.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

Meilleurs résultats de recherche sur AbeBooks

1.

Marie-Louise von Franz
Edité par La Fontaine de Pierre (2008)
ISBN 10 : 2902707614 ISBN 13 : 9782902707614
Neuf(s) Quantité : 3
Vendeur
Gallix
(Gif sur Yvette, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre La Fontaine de Pierre, 2008. État : Neuf. N° de réf. du libraire 9782902707614

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 21,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 3,71
Vers France
Destinations, frais et délais

2.

VON FRANZ MARIE-LOUI
Edité par FONTAINE PIERRE
ISBN 10 : 2902707614 ISBN 13 : 9782902707614
Neuf(s) Soft Cover Quantité : 3
Vendeur
Nomade Store Europe
(La Rochelle, France)
Evaluation vendeur
[?]

Description du livre FONTAINE PIERRE. Soft Cover. État : NEW. FONTAINE PIERRE(01/02/2008) Weight: 446g. / 0.98 lbs Binding Paperback Great Customer Service!. N° de réf. du libraire 9782902707614

Plus d'informations sur ce vendeur | Poser une question au libraire

Acheter neuf
EUR 21,50
Autre devise

Ajouter au panier

Frais de port : EUR 6
Vers France
Destinations, frais et délais