L'Ecrivain journaliste au XIXe siècle : un mutant des Lettres

 
9782911698248: L'Ecrivain journaliste au XIXe siècle : un mutant des Lettres
Extrait :

Extrait de l'introduction :

Écrivains et journalistes, une expérience de l'hybridité
«Je ne suis pas écrivain.»
«Vous me prenez donc pour un littérateur !...»
«Je fais de la littérature par pis-aller»
«Je suis dégoûté de plus en plus de l'infériorité des romans.»

Le XIXe siècle assiste à la naissance d'artistes hybrides, à la fois écrivains et journalistes. Dans l'état nouveau issu de la Révolution, l'écrivain n'est plus cet aristocrate doté de revenus qui lui permettaient de vivre. Au coeur de l'histoire des lettres, la Bohème impose de nouvelles frontières. Sans ressources autres que son travail, l'écrivain trouve dans le journal un exutoire naturel. Les rubriques de «variétés», la critique dramatique ou bibliographique, les chroniques quotidiennes lui assurent des revenus réguliers, tandis que l'espace qui s'ouvre au rez-de-chaussée du journal lui donne l'espoir d'une publication de ses oeuvres. Des années 1830, marquées par la fondation successive de la Revue de Paris en 1829 puis de la Presse célèbre par la place qu'elle accorde au feuilleton en 1836 jusqu'à la première guerre mondiale, journalisme et littérature marchent de pair et se mêlent, la plume restant le plus souvent entre les mêmes mains.
Expérience douloureuse, si l'on en croit les artistes : s'il n'est point d'écrivain majeur qui ne fasse dans la presse ses débuts littéraires, le journalisme n'en est pas moins conspué sans relâche. Désigné le plus souvent comme une activité alimentaire, il apparaît comme un pis-aller, au mieux indépendant de la part littéraire de la création, quand même il ne la contrarie pas. Le travail du journaliste ne saurait se confondre avec celui du créateur. Activité subalterne et essentiellement étrangère à la littérature, la pratique du journalisme place l'écrivain «collaborateur» dans une position inconfortable. Être bizarre, monstrueuse créature à deux têtes vouée au déchirement, ce docteur Jekyll et Mister Hyde aggrave son cas et cède en toute lucidité à ses propensions honteuses. Prostitution, accusent la plupart des contemporains. Schizophrénie, dirait-on plus volontiers.

Présentation de l'éditeur :

Entre le sacre romantique du poète et la consécration de l'intellectuel, r«écrivain journaliste» est une figure originale dans le champ littéraire du XIXe siècle. Tiraillé entre les exigences parfois contradictoires du livre et de la presse, il a pour caractéristique de ne pas se satisfaire du discrédit hâtivement jeté sur l'écriture journalistique. Son oeuvre témoigne d'une double contamination : celle du journal par le livre, qui donne une tonalité spécifique à la presse française contemporaine; celle en retour du livre, singulièrement du roman, par la presse. Les carrières de Jules Barbey d'Aurevilly, Léon Bloy, Jules Vallès et Octave Mirbeau permettent de suivre les modalités et les enjeux d'une rencontre qui met à mal la logique générique et engage la littérature dans la voie de l'hybridation.

Les informations fournies dans la section « A propos du livre » peuvent faire référence à une autre édition de ce titre.

(Aucun exemplaire disponible)

Chercher:



Créez une demande

Si vous ne trouvez pas un livre sur AbeBooks, nous le rechercherons automatiquement pour vous parmi les livres quotidiennement ajoutés au catalogue.

Créez une demande